> >

[] [ ]

le FLN a rinstaur lesprit dhonneur du moussebel

(Tags)
dhonneur, lesprit, moussebel, rinstaur
 
 
LinkBack
  : ( 1 )  
2012-07-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool le FLN a rinstaur lesprit dhonneur du moussebel

le FLN a rinstaur lesprit dhonneur du moussebel


Mouloud Haddad, historien luniversit Paris 8, a dmontr le caractre religieux adopt par le Front de libration nationale (FLN) pour mobiliser la population algrienne durant la guerre de Libration.


Il intervenait, au premier jour du colloque international organis par El Watan, depuis jeudi dernier et jusqu aujourdhui la salle Cosmos de Riadh El Feth (Alger).
Le confrencier affirme que durant la guerre de Libration, les autorits coloniales considraient la mobilisation des musulmans (algriens) comme de type archaque. Ce qui incite le FLN donner, en 1956, une dfinition la guerre sainte. Le djihad est la concentration defforts allous jusquau martyre sans contenir de la haine. Ainsi, dans la Wilaya III, on rinstaure lesprit du imessebel, forme amazighe du mot arabe moussabil, une sorte de volontaire.

Le moussebel du XIXe sicle est diffrent de celui des annes 1950 ; il tait alors un soutien, pas un combattant. Dans les annes 1800, le moussebel ctait le soldat vou une mort certaine ; il avait le statut de moudjahid. Ctait une figure islamique et particulirement kabyle. A cette poque, les cheikhs de la tariqa soufie Rahmania promettaient le paradis aux moussebiline qui venaient dtre recruts. Les hommes de religion se chargeaient de leur incorporation. Le moussebel tait gnralement un jeune homme clibataire. Il devait obtenir lassentiment de son pre ou dun parent sil tait orphelin, pour rejoindre les troupes.
Une fois regroups tedjmat (assemble kabyle), les candidats devaient accepter des conditions. Mouloud Haddad revient sur un pisode phare. En 1871, les cheikhs Aheddad et Mokrani (matres soufis de la Rahmania) ont enclench une rvolte. Chaque village kabyle devait fournir au moins 20 moussebiline, qui taient dots dune tenue qui les distinguait du reste des troupes. Autre anecdote : en 1854, les moussebiline avaient le torse nu ; ils portaient une culotte (lquivalent dun court pantalon aujourdhui). Des hommes nus jusqu la ceinture, attachs les uns aux autres par une corde pour ne pas reculer, dcrit lintervenant. Les moussebiline taient commands par un moqadem (grade denseignant de la tariqa Rahmania). On lisait sur le moussebel la prire du mort, car il ntait pas certain quil revienne.
Il y avait deux sortes de moussebel, explique Mouloud Haddad : le hros et le damn. Pour le premier, en plus des honneurs, on lui trouvait une femme et on finanait son mariage. Sa famille avait tout le prestige et le respect de la tribu. Le bless recevait en outre une pension vie. Pour le second, sil stait montr pleutre (lche) au cours du combat, il devenait quasiment interdit la tribu de lui adresser la parole. Sa famille, dshonore, prfrait sexiler vers les grandes villes. Le FLN utilisera lesprit dhonneur du moussebel au cur de son action pour supplanter les structures dj existantes.
En plus du contrle social des populations, le sacrifice tait mis en exergue comme point culminant de lengagement. Le moussebel est un martyr par excellence. Cette marque de fabrique avait permis au FLN davoir dans ses rangs des hommes courageux. Comme au XIXe sicle, le FLN exigeait des combattants quatre conditions : ne pas divulguer de secrets, ne pas dserter, ne pas refuser lordre dun suprieur hirarchique, ne pas perdre une arme ou porter atteinte aux valeurs islamiques et patriotiques.
Mouloud Haddad indique qu partir de 1955, le FLN se pose en dicteur de morale religieuse. Pour confirmer cette autorit, le parti imposa la Rahmania la surpression de la prire du mort. Il a interdit aussi la confrrie soufie de procder au rite funraire des harkis, considrs comme tratres. Dans la Wilaya III prcisment, se substituer lautorit de la Rahmania rehaussait le prestige des chefs. Pour le FLN, la religion devint un acclrateur de mobilisation afin de conjurer la peur, de construire une identit et de rguler lordre social. Le FLN instaura plusieurs interdits, dj proscrits par lislam, quil sanctionnait svrement ; ladultre tait, par exemple, puni ; le manque dhygine tait peru comme une atteinte la morale rvolutionnaire.


Bsikri Mehdi

( )

 

()



: 1 ( 0 1)
 

le FLN a rinstaur lesprit dhonneur du moussebel




08:07 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,