> >

[] [ ]

Abdelha Beliardouh a vcu le calvaire

(Tags)
 
le dossier Beliardouh-El Watan-Garboussi Emir Abdelkader 0 2012-12-16 04:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2012-12-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Abdelha Beliardouh a vcu le calvaire

Les tmoins oculaires du 20 juillet 2002 sont formels

Abdelha Beliardouh a vcu le calvaire

Les documents des procs-verbaux des principaux tmoins de laffaire Beliardouh donnent une ide sur le calvaire qua subi le correspondant dEl Watan, Abdelha Beliardouh, dans la journe du 20 juillet 2002.


Les injures, les coups, les gifles, les humiliations quil a subis de la part de Sad Garboussi et ses acolytes lont men au suicide. Dans des documents contenant les procs-verbaux des principaux tmoins de laffaire Beliardouh, dont El Watan dtient des copies, il apparat que Abdelha Beliardouh a t tran de force puis engouffr larrire dune voiture dans laquelle Sad Garboussi, prsident de la Chambre de commerce de Tbessa, est mont sur le sige avant. La Daewoo verte a pris la direction du centre commercial o se trouvait le bureau personnel de Sad Garboussi dans lequel deux personnes ly attendaient, dont lun de nationalit tunisiene que Beliardouh connaissait. Le correspondant dEl Watan a subi un interrogatoire muscl, pour le pousser dvoiler ses sources propos dinformations rvles dans lun de ses articles. Durant cet interrogatoire, il fera lobjet dune agression corporelle dont il na jamais voulu en dvoiler le contenu.
A lissue de cette sance, Beliardouh est mont dans la Mercedes que Garboussi conduisait en le menant vers les principaux points de la ville, le promenant dans la ville comme un trophe. Il fut soumis un deuxime puis un troisime interrogatoires mens par Rezkallah El Hadi, ancien policier. Vers 21h, Beliardouh a t conduit son domicile. Garboussi et ses acolytes lui auraient dit que sil venait relater ces faits, il serait confront de lourdes sanctions. Il convient de signaler, qu travers ces dpositions, il apparat que Garboussi avait menti de nombreuses reprises. Il soutenait, par exemple, quil tait venu en Mercedes seul chercher Beliardouh pour lui demander de laide afin de faire paratre un droit de rponse suite son article. Mais il tait incapable de confirmer cet argument tant la plupart des tmoins dcharge soutenaient devant le juge dinstruction quil se proccupait uniquement de connatre la source des informations selon lesquelles il aurait t li des activits terroristes ainsi qu des oprations de blanchiment dargent. El Watan publie ici, in extenso, les procs-verbaux des principaux tmoins.

◗ Khmassia Aboud, grant du kiosque

Le samedi 20 juillet 2002, alors que jtais dans le kiosque, deux personnes sont arrives pour me demander o se trouvait Beliardouh. Devant mon ignorance, lune dentre elles ma remis le numro de tlphone de Garboussi afin de le communiquer Beliardouh.
Une heure plus tard, Beliardouh est arriv accompagn dun certain Fawzi Amrani. Je lui ai remis le numro de tlphone en question. Au moment o Beliardouh tentait de joindre Garboussi au tlphone, ce dernier est entr dans le kiosque accompagn dune autre personne. Aprs nous avoir salus, il a pris Beliardouh et la attir vers lextrieur en lui disant : Toi, jai besoin de toi. Arriv au seuil de la porte du kiosque, je lai entendu dire Beliardouh : Pourquoi tu cris propos de mon ? Il est signaler que ce tmoin a fait lobjet dun mandat damener par le juge dinstruction lissue duquel il a t auditionn le 22 octobre 2002, o il confirma les faits.



◗ Slimani Yacine, ingnieur dEtat

Le samedi 20 juillet 2002, vers 17h30, alors que jtais dans un salon de th, jai entendu du bruit lextrieur. A ma sortie du salon, jai vu Azza alias Beliardouh assis sur le trottoir. Garboussi le tenait par la chemise, en lui disant : Puisque tu me cherches, tu viendras avec moi ! Il a soulev Beliardouh de force et la tran vers une voiture de marque Daewoo, de couleur verte, stationne devant lancien hpital.
Ce jour-l, vers 20h, alors que jtais bord de la voiture de mon ami, Jouini Tarek, jai vu Garboussi conduire sa Mercedes avec, ses cts, Beliardouh et un certain Rezkallah Abdellah.



◗ Adel Sayad, journaliste

Le samedi 20 juillet 2002, vers 17h30, alors que jtais assis prs de la fentre dun salon de th, non loin du caf Essada au centre-ville, mon attention a t attire par une foule de curieux qui regardaient en direction de lavenue donnant sur la porte du salon. Je me suis alors lev et jai vu Sad Garboussi tenir avec violence le journaliste Abdelha Beliardouh par le col de sa chemise. Il le tranait vers le boulevard du 1er Novembre, en direction de lancien hpital, o une voiture Daewoo, de couleur verte, tait stationne. Jai remarqu que Beliardouh tait plac sur la banquette arrire de la voiture en compagnie de personnes que je ne connaissais pas. Garboussi avait pris la mme voiture. Une heure plus tard, jai vu Beliardouh descendre dune Mercedes se dirigeant vers son domicile. Il ny resta pas longtemps, peine 10 minutes, puis il est revenu vers le mme vhicule. Je signale que lors du retour de Beliardouh, je lai appel du balcon. En vain.
Lors de son audition, le juge dinstruction en date du 28 juillet 2007, dont le PV a fait lobjet dune distraction, Adel Siad, qui occupait la fonction de directeur de la radio locale, a confirm les faits de violence perptrs lors de lenlvement de Beliardouh et donne les prcisions suivantes :
Beliardouh est revenu bord dune Mercedes grise de laquelle il est descendu pour aller directement son domicile. Aprs une quinzaine de minutes, il est revenu vers la mme voiture. Il devait tre 20h ou 20h30. A son retour, il semblait trs affaibli psychologiquement. Ds le lendemain, je me suis rendu son domicile en compagnie de Djamel Eddine Heriz. Nous lavons trouv dans un trs mauvais tat psychologique. Il ne parvenait pas parler des faits quil a subis de la part de Garboussi. Compte tenu de la disparition du procs-verbal cit plus haut, ce tmoin a confirm avec constance ces dclarations aussi bien devant la police judiciaire que devant le juge dinstruction.



◗ Hadfi Abdelkader, employ

En date du 20 juillet 2002, vers 17h30, jtais au kiosque en compagnie du nomm Khmassia Aboud ainsi que trois autres personnes. Beliardouh tait avec nous, en train dessayer de joindre Garboussi par tlphone. A ce moment-l, Garboussi est entr, nous a salus puis sest dirig vers Beliardouh et la gifl. Il la agripp par le cou et tran vers la voiture, o il lui a donn une seconde gifle. Lorsque je les ai rejoints, pour voir ce qui se passait, Garboussi sest tourn vers moi en me jetant un chapelet dinsultes, en lanant : Si quelquun bouge, je le frapperai avec mon A ce moment-l, je suis rest devant la porte, jai vu Garboussi, accompagn dune autre personne ayant des taches sur les mains, traner Beliardouh vers une Daewoo verte stationne devant la porte de lancien hpital. Beliardouh a t engouffr de force larrire de la voiture.



◗ Youns Chergui, entrepreneur

Le 20 juillet 2002 vers 17h30, jtais devant le caf Essada et jai vu quelquun qui tranait Beliardouh par le cou, en lui demandant de laccompagner. Ce dernier tentait de se dgager de la poigne de cette personne qui ntait autre que Sad Garboussi. En arrivant prs de la voiture, une Daewoo verte, gare devant lancien hpital, Garboussi a tordu le bras de Beliardouh et la engouffr de force dans la voiture.
Dans son audition devant le juge dinstruction, Youns Chergui a maintenu ses dclarations en prcisant que Garboussi est mont, lui aussi, bord de la Daewoo.


Synthse : Amel B.

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Abdelha Beliardouh a vcu le calvaire




10:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,