> >

[] [ ]

la situation dgnre en Tunisie

(Tags)
 
La Tunisie, prise au pige des islamistes Emir Abdelkader 0 2012-12-26 08:56 PM
la contestation stend en Tunisie Emir Abdelkader 0 2012-12-02 02:00 PM
Abassi Madani : La situation est explosive en Algrie Emir Abdelkader 0 2012-11-30 10:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2012-12-31
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
la situation dgnre en Tunisie

Deux morts et un bless dans un repaire de djihadistes

la situation dgnre en Tunisie




Lopration sest solde par le dcs dune dame (lpouse dun djihadiste), dun soldat des forces de scurit et larrestation de quatre recherchs ; lun deux a t grivement bless. Des armes et des munitions ont t saisies. La confrontation a clat lorsque lun des djihadistes viss a ouvert le feu sur la patrouille qui avait investi sa demeure, provoquant la riposte des agents.


Tunisie. De notre correspondant

Lchange de tirs a entran le dcs sur les lieux de lpouse du recherch qui a t, lui-mme, grivement bless et transport lhpital pour recevoir les soins ncessaires. Son arme, une kalachnikov, a t saisie ainsi quune grande quantit de munitions.
Dans le cadre cette opration de poursuite des rseaux djihadistes en Tunisie, un autre fusil-mitrailleur kalachnikov a t saisi. Trois autres personnes recherches ont t arrtes. Selon des sources proches de lopration, il sagit de la traque du rseau qui vient dtre dcouvert par les services du ministre de lIntrieur et qui essaie dimplanter une section dAl Qada au Maghreb islamique (AQMI) en Tunisie sous lappellation cellule Okba Ibnou Nafa.

Le ministre de lIntrieur, Ali Lareyedh, avait annonc, lors de sa confrence de presse du 21 dcembre, que 16 lments avaient dj t arrts et que 18 autres taient toujours recherchs. Les personnes arrtes lors de la descente de Douar Hicher feraient vraisemblablement partie des djihadistes recherchs, mme si le communiqu du ministre de lIntrieur na pas donn de prcision.
La cellule Okba Ibnou Nafa dAQMI
Sur place, un voisin raconte, sous le couvert de lanonymat, que la descente effectue par les forces de lordre durant la nuit de samedi dimanche, visait deux maisons dans la rgion de Douar Hicher. Dans la premire maison, les agents ont apprhend trois individus et saisi un fusil-mitrailleur de type kalachnikov, tandis que dans la seconde maison, les agents ont eu la surprise dtre accueillis par des tirs en rafales. Ils ont d riposter, provoquant le dcs de lpouse du suspect et blessant ce dernier. Il sagit de Ridha Sebtaoui, toujours selon la mme source.
Sebtaoui est un quadragnaire qui a quitt la Tunisie pour lAllemagne au cours des annes 1990. Il tait connu de la police allemande comme faisant partie dun rseau international de trafic de voitures, notamment avec la Bosnie. Son fichier indique par ailleurs quil stait entran lutilisation des armes dans les camps de Bosnie. Il est connu aussi pour son activit avec le rseau salafiste de la rgion de Douar Hicher. Au moment de lassaut de samedi soir, il tait en compagnie de ses deux pouses, dont lune est allemande convertie lislam et lautre, tunisienne, a t tue dans lchange de coups de feu.
La zone de Douar Hicher est connue pour la forte prsence des salafistes. Elle a dj t le thtre de confrontations avec les forces de lordre, fin octobre dernier, qui se sont soldes par le dcs de deux salafistes, dont le muezzin de la mosque Ennour de la rgion, suspecte dtre une cache darmes.
Prise de conscience
En revenant sur lesdits vnements dans un entretien accord la chane satellitaire Al Arabiya le 8 novembre dernier, le chef du gouvernement, Hamadi Jebali, avait dit quil sagissait des prmices de linstauration dun mirat islamiste comme cela stait pass en Afghanistan et en Irak. M. Jebali avait alors fait savoir que lEtat ne resterait pas sans raction et quil ntait pas exclu quil investisse mme les mosques, du moment quelles se sont transformes en dpt darmes.
Aprs les dernires arrestations Jendouba, Bouchebka et, avant-hier, Douar Hicher, et les caches darmes dcouvertes un peu partout en Tunisie, il est clair que le salafisme djihadiste est dj actif et possderait mme des relais aux portes de Tunis. Par ailleurs, un mystre entoure la mort annonce avant-hier du sergent de larme nationale, Badr Telili, suspect par la scurit militaire dtre complice avec les djihadistes. Donc le djihadisme possderait mme des relais aux portes de Tunis et dans larme.
Le ministre de lIntrieur est sur le qui-vive. Il suffit de voir les contrles arms tous les rond-points autour de Tunis pour comprendre que le pouvoir est maintenant conscient du danger salafiste djihadiste et a rompu avec les thses de Rached Ghannouchi qui, longtemps, ont minimis ce danger. Les salafistes sont nos enfants, ils annoncent une nouvelle culture, a souvent rpt le leader dEnnahda. Malgr la rcente prise de conscience de ce danger rcurrent, jusqu quel point le retard dans la raction gouvernementale en a-t-il handicap lefficacit ?

Mourad Sellami



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

la situation dgnre en Tunisie




12:27 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,