> >

[] [ ]

Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr

(Tags)
 
Maroc-Algrie : la pointe du non-respect des droits humains Emir Abdelkader 0 2012-12-27 04:59 PM
Maroc : Le film Lattentat qui raprocherait lAlgrie Isral prim Emir Abdelkader 0 2012-12-10 04:48 PM
le Maroc perd du terrain Emir Abdelkader 0 2012-11-04 01:58 PM
Panique au Maroc... Emir Abdelkader 0 2012-09-02 03:46 PM
[] Maroc VS Algerie { } XMoDaMeRX 4 2011-03-28 01:26 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-01-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr

Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin


S'il est un dossier sur lequel l'exercice du pouvoir gouvernemental par les islamistes d'Abdelilah Benkirane n'a produit aucun effet, c'est bien celui-l. En 2013, la frontire entre le Maroc et son voisin algrien entrera dans sa dix-neuvime anne de fermeture, ces deux pays partageant avec les deux Cores le triste privilge d'tre les seuls au monde se tourner obstinment le dos. À peine entr en fonction, le chef du gouvernement marocain avait pourtant dpch Alger son ministre des Affaires trangres, avec l'accord du roi, bien entendu. Voyage symbolique, destin dmontrer aux frres orientaux que le chapitre d'une absurde cohabitation conflictuelle pouvait enfin se clore, pourvu que chacun y mette du sien. Mais voyage inutile : rien n'a chang depuis.
Certes, dira-t-on, cette absurdit n'est pas sans fondements puisqu'un contentieux non rsolu, celui du Sahara occidental, divise ces deux États. Mais, outre le fait que l'Algrie n'est pas officiellement partie en conflit dans cette affaire, la frontire commune entre ce dernier pays et l'ex-colonie espagnole, sur laquelle il se refuse reconnatre la souverainet marocaine, n'est longue que de... 42 km ; 42 km contests sur 1 601 au total, un point de dtail la dmesure du gchis politique, conomique et humain que reprsente cet interminable divorce. Sur un demi-sicle d'indpendance commune, Marocains et Algriens n'ont t libres de se voir, d'changer et de fraterniser que pendant vingt ans peine. Autant dire qu'ils ne se connaissent presque plus.
En 2013, la frontire avec l'Algrie entrera dans sa dix-neuvime anne de fermeture. Une aberration.
Le Sahara mis entre parenthses, hypothse d'autant plus accessible qu'aucun des deux pays n'en fait plus un pralable, seuls des intrts nationaux divergents peuvent expliquer la persistance de cette aberration. Faisons un sort ce qui constitue le pain quotidien des rcriminations de certains mdias algriens l'encontre du royaume, accus de vouloir inonder de sa production de cannabis le march maghrbin. Comment ne pas voir en effet que le trafic de drogue profite beaucoup plus de l'absence d'accs rglementaires et contrls aux frontires que de son contraire ? Et attachons-nous l'essentiel : court terme, il est vraisemblable que le Maroc, dont l'conomie et la main-d'oeuvre sont plus comptitives et diversifies que celles de l'Algrie, tirerait de la rouverture des frontires des dividendes suprieurs ceux de son voisin. C'est, pour une large part, ce sentiment de faire au Maroc un cadeau sans contrepartie qui explique que le prsident Bouteflika n'ait jamais rpondu aux appels la rouverture ritrs ces dernires annes par Mohammed VI.
Forte de ses impressionnantes rserves en devises, l'Algrie ne souhaite pas renflouer les caisses de son voisin. Reste que ce raisonnement, qui relve du nationalisme d'État, ne tient ni moyen terme ni long terme. Un Maghreb central o la libre circulation serait la rgle et le march du travail ouvert ferait gagner aux trois pays qui le composent deux points de croissance par an. Et le PIB rel par habitant, si l'on en croit la Banque mondiale, augmenterait plus vite en Algrie qu'au Maroc.
À ce cot du non-Maghreb s'ajoute celui, pour les deux voisins, de dpenses militaires toujours plus lourdes, ncessites par le maintien d'un rapport des forces budgtivore : 5 milliards de dollars pour le Maroc en 2012 (le double pour l'Algrie), qui psent d'autant plus sur les finances du royaume que les devises dont dispose ce dernier sont troitement lies non pas la production passive d'hydrocarbures, mais ses propres performances conomiques. Jusqu' quand le Maghreb continuera-t-il de marcher sur la tte ?

 

()

« "" | »

: 1 ( 0 1)
 

Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr




06:26 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,