> >

[] [ ]

LANP, les otages et la pression internationale

(Tags)
 
EN DIRECT.Prise dotages dIn Amenas Emir Abdelkader 0 2013-01-18 07:20 PM
Prise d'otages en Algrie : 30 otages et 11 islamistes tus Emir Abdelkader 0 2013-01-17 11:50 PM
Prise d'otages en Algrie : l'assaut de l'arme est termin Emir Abdelkader 0 2013-01-17 10:26 PM
laffaire des otages de Vienne Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-12-25 05:25 PM
Les rsidus du qui tue qui ? font pression sur Hollande Emir Abdelkader 0 2012-12-15 06:48 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-01-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LANP, les otages et la pression internationale

LANP, les otages et la pression internationale

La dcision du gouvernement algrien dautoriser, jeudi, les forces spciales de lArme nationale populaire (ANP) intervenir pour librer plusieurs centaines de travailleurs algriens et trangers pris en otage mercredi dernier par un groupe terroriste arm, sur un site gazier dIn Amenas (sud-est algrien), a irrit au plus haut point un certain nombre de pays occidentaux et asiatiques.


Ces derniers se sont dits craindre pour la vie de certains de leurs ressortissants, squestrs par une unit du groupe terroriste Signataires par le sang dirig par Mokhtar Belmokhtar, un transfuge dAl Qada au Maghreb islamique (AQMI).
Cest le cas, particulirement, de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis et du Japon dont les gouvernements ont reproch aux Algriens de ne pas les avoir inform de leur projet dassaut. Avant quils ne se dcident mettent un peu deau dans leur sak et de se contenter uniquement de conseiller les autorits algriennes daccepter laide des Britanniques pour dnouer laffaire, les Japonais qui comptent prs de 560 ressortissants en Algrie iront mme jusqu exiger ce quAlger cesse immdiatement lopration.

En revanche, la France dont larme est actuellement engage au Nord-Mali pour combattre les groupes islamistes arms sest abstenue de critiquer la gestion par lAlgrie de cette affaire de prise dotages. Mieux, le gouvernement franais a mme soutenu les Algriens. Les autorits algriennes ont estim quelles navaient pas dautre choix que de donner lassaut (...). Paris a t rgulirement inform par Alger, a dclar le porte-parole du ministre franais des Affaires trangres, Philippe Lalliot, lors dun point de presse. Commentant la dcision dAlger de donner lassaut, qui a permis pour lheure de librer plus de 650 otages dont prs dune centaine dtrangers, le reprsentant du Quai dOrsay a voqu une situation particulirement complexe compte tenu de lampleur de la prise dotages. Philippe Lalliot a, par ailleurs, estim que cette prise dotages confirme que la prsence de groupes terroristes au Sahel est un enjeu pour la communaut internationale tout entire.

Les critiques inattendues de Londres et de Tokyo

Si le soutien franais a bien t peru Alger, les critiques du Japon, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis ont t reues avec beaucoup dtonnement dans la mesure o il savre que, contrairement aux informations (de lintox diront des responsables algriens) diffuses par les preneurs dotages faisant tat dun vritable carnage dans le site gazier, lopration mene par les hommes du Groupe dintervention spciale (GIS) est loin davoir t un ratage. Selon un bilan provisoire tabli en fin de matine par les autorits, 573 Algriens et plus de la moiti des 132 otages trangers ont t librs, pendant que lopration de dlogement dun groupe retranch dans linstallation gazire se poursuivait.

Lon ajoute par ailleurs que 18 terroristes ont t mis hors dtat de nuire. Le bilan exhaustif nest pas encore tabli et certains travailleurs trangers du site gazier staient mis aux abris dans divers points du site, indique une source scuritaire, qui ajoute que linstallation gazire a t mise hors service pour viter les risques dexplosion.
Le groupe qui a perptr mercredi lattaque contre le site gazier de Tigantourine (In Amenas, Illizi), tait compos dune trentaine de terroristes de diverses nationalits. Il est trs lourdement arm, y compris de missiles, de lance-roquettes et autres armes de guerre, a indiqu la mme source, qui a ajout que ce groupe est trs dtermin. Ce groupe terroriste, dit-on, avait lintention de prendre en otage les travailleurs trangers du site gazier et de les acheminer dans un pays voisin pour exercer de pressions sur les pays qui prennent part lopration de lutte contre les terroristes au Mali et sur la communaut internationale.

Contrairement ce que laissent penser les gouvernements amricain, britannique et nippon, les autorits algriennes navaient pas retenu comme premire option de rgler laffaire des otages du site gazier de Tigantourine par la force. Les troupes de lANP, qui ont cern rapidement les lieux, ont tent, durant toute la matine de jeudi, de parvenir un dnouement pacifique. Des chefs de tribus locales ont mme t sollicits pour tenter de raisonner les chefs du groupe terroriste. Paralllement cela, des informations ont circul durant la mme journe, prtant lintention aux terroristes de commettre un vritable carnage dans le site, ce qui nest pas all sans rajouter au poids dj grand qui pesait sur les paules des autorits.
Les forces spciales de lANP nentreront nanmoins en action que lorsque les terroristes ont tent de prendre la fuite avec une dizaine dotages bord de 5 vhicules. Et partir de l, il tait vident quune opration destine dloger les terroristes allait tre lance. Lassaut sest, pour ainsi dire, impos de lui-mme. Et linverse aussi de la dclaration faite par David Cameron au cours de laquelle il sest plaint de ne pas avoir t consult, nous sources prcisent que le Premier ministre Abdelmalek Sellal a veill personnellement tenir inform son homologue britannique de lvolution de la situation sur le terrain.
Mieux encore, tous les pays qui avaient des ressortissants In Amenas savaient mieux que quiconque quune telle opration de sauvetage ne pouvait pas tre mene sans un minimum de dommages collatraux. Seulement, aucun dentre eux na eu le courage dassumer publiquement son soutien lAlgrie.
Cette attitude frileuse de Londres et de Washington est assez trange, dautant que ces deux capitales connaissent trs bien la nature du terrorisme. Un phnomne dont elles ont beaucoup souffert. Cela moins que les rserves amricaine, britannique et nippones aient une autre explication.



Zine Cherfaoui


El Watan

 

()


: 1 ( 0 1)
 

LANP, les otages et la pression internationale




08:21 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,