> >

[] [ ]

Les rvlations de Sellal

(Tags)
 
Biographie du nouveau 1er ministre Abdelmalek Sellal Emir Abdelkader 0 2012-09-04 06:44 PM
les petites rvlations de la valise Emir Abdelkader 0 2012-07-07 02:27 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-01-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les rvlations de Sellal

Attaque terroriste contre le site gazier de Tigantourine

Les rvlations de Sellal

C est un Premier ministre extrmement mu, plus ou moins convaincant, sexprimant tantt dun ton grave, tantt dun air rassurant, que la presse a rencontr hier Djenane El Mithak, Alger, en prsence de trois ministres : Youcef Yousfi de lEnergie, Daho Ould Kablia de lIntrieur et Mohamed Sad de la Communication.


M. Sellal est revenu avec quelques dtails sur lattaque terroriste contre le site gazier de Tigantourine, In Amenas, mene mercredi dernier par un commando de 32 mercenaires islamistes. Avant de rpondre aux questions, le Premier ministre rend compte des faits qui se sont drouls partir de la nuit du mardi au mercredi jusquau samedi, marquant la fin de lopration militaire.
Dun ton grave, il affirme que les forces de scurit ont abattu 32 terroristes, parmi lesquels trois seulement sont des Algriens et 11 sont des Tunisiens. Sur un nombre de 790 travailleurs, dont 134 expatris de 26 nationalits, la majorit a t libre. Nanmoins, regrette-t-il, 37 otages sont morts, parmi eux un Algrien et le reste des expatris de huit nationalits diffrentes, dont sept ne sont pas encore identifis, ajoutant que cinq trangers sont toujours ports disparus.

Le groupe de terroristes est constitu de huit nationalit diffrentes : tunisienne, nigrienne, malienne, mauritanienne, gyptienne, et un Canadien, a dclar M. Sellal, prcisant que la prparation de lattaque terroriste a t faite Aguelhoc, au nord du Mali, par Mokhtar Belmokhtar et a ncessit deux mois. Dirig par lAlgrien Mohamed Lamine Bencheneb, le groupe a travers toute la bande frontalire entre lAlgrie, le Mali, le Niger avant darriver en Libye, do le commando sest dirig vers In Amenas. M. Sellal a expliqu que le commando voulait prendre le bus transportant les expatris, dont le patron de British Petroleum, en direction de laroport. Ils voulaient emmener le bus au nord du Mali pour renforcer le nombre des otages se trouvant l-bas et en faire une monnaie dchange. Mais la riposte des gendarmes qui escortaient le vhicule a mis en chec leur plan. Ils se sont par la suite dirigs vers la base-vie qui tait 5 km des lieux, o ils se sont scinds en deux groupes. Lun a investi la base et lautre lusine de gaz. Ils sont venus avec un armement lourd et sophistiqu : des kalachnikovs, des FMPK, des lance-roquettes, des explosifs et avec eux trois spcialistes du pigeage qui taient parmi les 11 terroristes qui avaient occup linstallation gazire.
Le Premier ministre rend hommage au gardien de la base qui, dit-il, a vit le pire, en ayant le rflexe de dclencher le systme dalarme. Ce qui a pouss les travailleurs algriens et trangers arrter la production de gaz et procder une dcompression. Sans cette alerte, ils auraient provoqu lexplosion du site et les consquences auraient t dsastreuses sur un rayon de 5 km.

Les assaillants avaient un plan dtaill de la base et de lusine

Abdelmalek Sellal affichait un ton grave en indiquant que les assaillants avaient un plan dtaill de la base et de lusine. Ils avaient pig le site avec des mines antichars, du TNT et des ceintures dexplosifs quils avaient sur eux. Des dtails qui dmontrent, selon lui, les conditions extrmement difficiles et complexes face auxquelles taient les forces de lANP. Vu la puissance des armes quils dtenaient et le nombre dotages quils avaient, les militaires ont dabord utilis la voie de la ngociation mais les terroristes avaient adopt une position jusquau-boutiste. Ils taient dtermins, parlant de libration de prisonniers et de conditions inimaginables et inacceptables. Ce qui a pouss les units de lANP intervenir. Le Premier ministre sattarde un peu sur ces units en faisant leur loge : Elles sont formes pour ce genre doprations et ce quelles ont fait, rares sont les pays dont les troupes spciales sont capables dun tel exploit.

M. Sellal revient aux faits et dclare : La premire journe, il y a eu une opration qui a permis la libration de nombreux otages, notamment algriens. Mais durant la nuit, la situation est devenue extrmement difficile. Les terroristes avaient prpar trois vhicules bord desquels ils avaient mis des vivres, du carburant mais aussi des otages. Ils voulaient faire sortir ces derniers et les emmener au Mali. Grce au dispositif mis en place par lANP, la surveillance arienne par les hlicoptres, la riposte des forces spciales leur a fait rebrousser chemin. Ils ont tent de rejoindre leurs acolytes en position lusine, mais leurs vhicules se sont renverss. Certains otages ont fui et Bencheneb a t tu. La seconde opration des units spciales a eu lieu lusine, o 11 terroristes taient embusqus et avec eux de nombreux otages. Il faut que vous sachiez que la base-vie stend sur une superficie de 4 hectares, alors que lusine est construite sur 10 hectares. Cest pour vous dire la complexit et les difficults rencontres par les militaires non seulement pour intervenir, mais aussi pour matriser le terrain. Leur priorit tait de librer les otages mais aussi dviter que les terroristes ne fassent exploser lusine. Ils ont dailleurs tent de le faire en faisant clater un engin, provoquant un incendie vite matris par la Protection civile et les travailleurs dans la nuit de vendredi samedi.

Lintervention a t intelligente et efficace

Le Premier ministre souligne que les units spciales de lANP navaient dautre choix que de mener lassaut : Elles ont agi dune manire efficace et trs intelligente. Des tireurs dlite ont t utiliss pour viter que les terroristes ne fassent exploser linstallation. Malheureusement, ordre leur a t donn dexcuter (mme) les otages, dont beaucoup ont t tus dune balle dans la tte. LArme a ripost avec les moyens quil faut et de la manire quil fallait. Le terrorisme ne passera jamais en Algrie.
M. Sellal affirme en outre que cette intervention a t tudie et prpare par un commandement de larme, qui tait le seul habilit dcider de lassaut. Tous les Etats concerns taient informs par mes soins. Jappelais les chefs de gouvernement et les responsables chaque fois quil y avait du nouveau et ils savaient que lassaut devait tre donn. Ctait une question de temps, que seul le commandement de ltat-major installs sur place taient capables de connatre, pas mme moi en tant que Premier ministre, parce quil dpendait de lvolution sur le terrain.

Pour M. Sellal, cette opration reflte la position de lAlgrie face au terrorisme qui menace la stabilit du pays : Nous sommes fiers de nos forces spciales de lANP et le monde entier a compris que cette riposte est la seule rponse quil fallait apporter. Lorsque la scurit du pays est mise en jeu, il ny dautre possibilit que la fermet. Interrog propos du manque de communication, M. Sellal a rpondu que la priorit tait de sauver les vies humaines et dviter une explosion de lusine de gaz. Il a rvl, propos du systme de scurit des sites ptroliers et gaziers, que les partenaires de lAlgrie ont fait appel des socits avec lesquelles ils ont sign un cahier des charges. Ils ont valu eux-mmes la mise en place du systme de scurit qui est trois niveaux ; loign (pris en charge par les units de lArme), rapproch (assur par les escadrons de la gendarmerie qui a su riposter lattaque du bus), mais aussi interne travers les camras, la double clture et les systme dalarme qui ont vit le pire In Amenas lorsquils ont t dclenchs.
Le Premier ministre carte toute baisse de vigilance qui pourrait tre lorigine de cette attaque en disant : Notre arme avait repr deux vhicules suspects qui avanaient sur le territoire algrien en provenance du Niger, quelle a dtruits aprs stre assure quils transportaient des armes. Larme est en tat dalerte depuis deux mois au niveau des frontires sud. Il faudra attendre la fin de lenqute pour avoir les dtails de la traverse du commando depuis le Mali jusqu In Amenas. Mais sachez que nous avons les moyens de dtecter les cibles suspectes. Abdelmalek Sellal, trs mu, se dit trs fier de constater que tous les Algriens taient conscients de la gravit de cette attaque et de son enjeu sur la stabilit et lintgrit du pays. Il faut que tout le monde sache quil y a une volont politique de ne jamais sombrer dans le terrorisme. Pour lui, lAlgrie na cd aucune pression et il va plus loin en lanant : Nest pas encore n celui qui viendra dicter lAlgrie ce quelle doit faire. Nous sommes prts tout perdre, sauf notre dignit.

Rvlations :

- Trois terroristes arrts

Trois terroristes ont t arrts par les forces de scurit. Ils auraient dj permis de reconstituer les faits de lattaque terroriste, dont le but tait de prendre le maximum dotages trangers et de faire exploser lusine de gaz.


- Nous navons jamais cd aux pressions de quiconque

Lautorisation de survol du territoire algrien a t accorde la France, sur la base de la rsolution du Conseil de scurit qui avait dcid dune intervention militaire au nord du Mali. Cest dans le cadre de la mise en uvre de cette rsolution que lespace arien a t ouvert et jamais une telle autorisation aurait t accorde sil y avait une quelconque atteinte la souverainet du pays ou lintgrit de son territoire.


- Aucun soldat algrien ne mettra les pieds hors du pays

LAlgrie tient lintgrit et la souverainet du Mali. Depuis le dbut de la crise, elle a encourag la solution politique pour rcuprer ceux qui taient contre le pouvoir central au Mali, mais en parallle elle na jamais cart la solution militaire contre les terroristes parce quelle refuse que la rgion se transforme en Sahlistan. Nous savons que les rpercussions de cette crise sont trs lourdes. () Cest pour cela que des dispositions ont t prises il y a plus de deux mois, dont celles de fermer nos frontires avec le Mali, et de mettre toutes nos frontires en tat dalerte. Personne, ni aucun Etat, ne dictera lAlgrie ce quelle doit faire. () Aucun soldat ne sera dploy ailleurs que sur le territoire algrien. La Constitution linterdit formellement.


- Un chauffeur dorigine nigrienne souponn davoir aid les terroristes

Les terroristes avaient un plan dtaill de la base et de lusine. Les premiers lments de lenqute ont montr quil y a eu complicit. Cest un ancien chauffeur de British Petroleum, un Nigrien dnomm Zeid, qui aurait remis des informations sur le site quil connat trs bien pour y avoir travaill pendant longtemps.


Lappel aux pays arabes :

Jappelle particulirement les pays arabes pour leur dire que nous ne sommes pas devant une affaire dislam, mais de terroristes, de mercenaires et dexistence mme des pays musulmans. Nous devons protger notre religion et notre civilisation que les terroristes sont en train de dtruire. Comment imaginer que de tels actes soient commis au nom de lislam. Ces crimes ne passeront plus en Algrie.
Il ajoute que lAlgrie na pas de problmes politiques ses frontires, et ses villes connaissent un dveloppement historique avec larrive de leau, des routes, des coles, des universits. Nous subissons les consquences de ce qui se passe en dehors de nos frontires.



Lopration prpare par Belmokhtar Aguelhoc, au nord du Mali :

La prparation de lattaque a commenc il y a prs de deux mois et sa mise excution a t prcipite avec les vnements au nord du Mali. A la tte du commando, lAlgrien Mohamed Lamine Bencheneb et Abou Bakr Al Misri, le groupe de mercenaires islamiste tait compos de 32 terroristes de huit nationalits diffrentes. Parmi eux, onze Tunisiens, un Mauritanien, deux Nigriens, un Canadien dorigine arabe, trois Algriens, des Egyptiens et des Maliens.
Ils sont venus du nord du Mali, plus prcisment de la rgion dAguelhoc, puis ont travers le long des frontires de lAlgrie, et se sont regroups Tinzawatine ct malien. Poursuivant leur chemin en traversant le nord du Niger, avant darriver en Libye, o ils se sont positionns prs de 45 km dIn Amenas.
Durant leur voyage, ils ont mme perdu deux de leurs 4x4, qui se sont renverss tuant leurs occupants. Larmement dont disposait le commando tait trs sophistiqu, avec lequel il pouvait anantir trois bataillons. Ils avaient une rampe de 5 missiles prtes lutilisation et dirigs sur lusine de gaz.

Salima Tlemani

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les rvlations de Sellal




09:09 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,