> >

[] [ ]

Tunisie : Les prdicateurs en terre de mission

(Tags)
 
Biscuits au pommes de terre et noix de coco DALINA 0 2013-01-20 03:48 PM
la situation dgnre en Tunisie Emir Abdelkader 0 2012-12-31 03:29 PM
La Tunisie, prise au pige des islamistes Emir Abdelkader 0 2012-12-26 08:56 PM
la contestation stend en Tunisie Emir Abdelkader 0 2012-12-02 02:00 PM
Croustillantde pomme de terre faon facile gkarima 1 2011-12-05 03:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-02-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Tunisie : Les prdicateurs en terre de mission

Tunisie : Les prdicateurs en terre de mission

Share on linkedinShare on facebookShare on twitterShare on emailMore Sharing Services
La visite de Nabil Al Aouadhi, prdicateur kowetien, en tourne depuis quelques jours en Tunisie, a dclench un toll dans la socit civile. Et pour cause : ses fatwas rocambolesques mettant en garde les enfants contre un personnage de dessin anim, jug trop effmin, et un accueil qui lui a t rserv par les princesses de Zarzis , petites filles pr-pubres en hijab et tenue islamique.
La venue de cet homme, reu par le chef de cabinet prsidentiel, a suscit les plus vives ractions de la socit civile, criant lendoctrinement des jeunes enfants et tirant la sonnette dalarme sur une nime tentative dislamisation de la socit tunisienne
Impressionnante Mercedes, grosses cylindres et escorte digne dun cortge prsidentiel, le prdicateur kowetien a t accueilli comme une star de rock sa venue en Tunisie. Reu par Imed Dami, chef du cabinet prsidentiel, ds son atterrissage laroport de Tunis-Carthage, Al Aouadhi a dj effectu une tourne triomphaliste dans de nombreuses villes tunisiennes. Une importante confrence est prvue demain, mercredi 30 janvier 2013, dans la grande mosque de Carthage, alias Mosque El Abidine.
Son hommage rendu, Zarzis, aux petites filles portant le hijab spcialement pour laccueillir, a fait sourciller de nombreuses composantes de la socit civile criant lintgrisme et appelant le ministre de la Femme et de lEnfance prendre les mesures ncessaires afin de protger nos enfants de pareilles menaces .
La prsence de Nabil Al Aouadhi, a dclench une nouvelle bataille entre progressistes et islamistes. Lopposition sinquite de la venue de prcheurs trangers, sous lomerta des autorits, et le gouvernement semble avoir dautres chats fouetter. Sihem Badi, ministre de la Femme et de lEnfance, affirme quil ne faut pas sen inquiter outre mesure et que les menaces qui psent sur notre enfance sont nombreuses. Celle-ci nen serait donc pas une priorit, est-ce une raison pour en rajouter ?
Mais dans les clameurs souleves par cette visite, on rappellera quil ne sagit certes pas de la premire venue dun prdicateur controvers en Tunisie, dsormais en voie de devenir une nouvelle terre de mission pour les nombreux prcheurs connus pour leurs diatribes radicales.
Il y a quelques mois, Wejdi Ghenim a accompli une visite tristement remarque en Tunisie. Ovationn sous la coupole dEl Menzah, qui a runi plusieurs milliers de fans venus couter ses prches enflamms, appelant une haine viscrale des lacs et prnant un nouveau modle de socit. Des propos qui lui ont valu une plainte dpose par huit associations, dont lATFD, pour incitation la haine et tentative de division des Tunisiens .
Aprs Wejdi Ghenim, de nombreux autres prdicateurs ont fait apparition en Tunisie, nhsitant pas mettre leur grain de sel dans une socit dj divise. Le Cheikh Youssef Al-Qardhaoui a lui-mme t invit par des associations islamiques et sest vu rserver, ds son arrive, le salon dhonneur prsidentiel, ayant droit au tapis rouge et au bain de foule organis par les fidles . Et ce, sans compter bien dautres personnalits, moins mdiatises, tels que le prdicateur wahhabite saoudien Abdul Rahman Al-Arifi et bien dautres encore.
Les prdicateurs, en visite en Tunisie, sont invits par des associations islamiques, souvent proches du parti au pouvoir et dont la majorit a vu le jour aprs Ben Ali. Des visites apprcies par les sympathisants du parti Ennahdhaqui ne les revendique pas officiellement.
Officiellement, Ennahdha reste tranger la venue de ces personnalits et affirme, parfois mme, sy opposer. Cependant les pages des rseaux sociaux proches des islamistes connaissent une vritable effervescence et appellent des bains de foule pour les accueillir laroport, et chacun de leurs meetings. A noter galement, que certains de ces prdicateurs ont t accueillis, leur venue, par de hauts cadres du parti islamiste. Habib Ellouze, membre fondateur dEnnahdha, sest personnellement dplac pour accueillir Wajdi Ghenim laroport.
Aucune information na cependant fui sur les sources de financement de ces visites, gnralement organises en grandes pompes
Ces personnalits sulfureuses, dont certaines ont t juges persona non grata dans de nombreux pays, sont accueillis en Tunisie post-rvolutionnaire comme de vritables messies. Ils ont nanmoins trouv en Tunisie une terre particulirement accueillante o ils donnent une srie de one-man shows attirant, chaque fois, des milliers de personnes. La popularit et lintrt de ces prdicateurs rside dans leurs prestations thtrales, spectaculaires et influentes qui, populisme et dmagogie obligent, ont lavantage de pouvoir rassembler et haranguer les foules. Un phnomne qui semble, entre autres, profiter de la crise de confiance que vivent certains Tunisiens envers les thologiens et prdicateurs locaux, dont la plupart a t juge de connivence avec les agissements de lancien rgime.
On reproche galement aux autorits leur laxisme face limportance dlaborer un discours religieux attach la spcificit tunisienne , poussant ainsi les gens aller chercher des ides ailleurs , explique le chercheur Slah Jourchi, de la mouvance islamiste de gauche . Sil ny a pas de raction, il y aura un bouleversement du paysage religieux dici cinq six ans et une dislocation du discours modr , affirme-t-il.
L importation des prdicateurs venus de pays comme le Kowet, lEgypte ou lArabie Saoudite, ne cesse de se dvelopper en Tunisie. Si nombre dentre eux est refoul ds son arrive laroport, beaucoup dautres organisent des confrences en Tunisie et sont convis dans le cadre dinvitations adresses aux stars du monde entier , selon Ajmi Lourimi, dirigeant au sein du parti Ennahdha.
Mme si le parti Ennahdha semble faciliter la venue de ces prdicateurs, par le biais dassociations qui lui sont proches, il reste distant sur le sujet et semble trangement silencieux face leur prsence et aux drapages quils causent. Par contre, Moncef Marzouki, prsident de la Rpublique, et dfenseur des droits de lHomme, au nom de louverture et de la tolrance, se charge den accueillir certains et de leur rserver lhospitalit qui se doit





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tunisie : Les prdicateurs en terre de mission




06:56 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,