> >

[] [ ]

Amnesty International demande un nouveau procs

(Tags)
 
Londres : Vaste campagne de sensibilisation sur le procs de 24 militants sahraouis Emir Abdelkader 0 2013-01-27 05:25 PM
Biographie du nouveau 1er ministre Abdelmalek Sellal Emir Abdelkader 0 2012-09-04 06:44 PM
Nouveau Manuel de l'apprenant de 3AM + Guide du professeur de 3AM imad2401 1 2012-08-14 03:54 PM
demande ............. 12 2010-05-26 07:28 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-02-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Amnesty International demande un nouveau procs

Verdict du tribunal militaire de Rabat lencontre des dtenus sahraouis

Amnesty International demande un nouveau procs

Les autorits marocaines doivent rejuger 25 Sahraouis dans le cadre de procs quitables devant des tribunaux civils et enquter dment sur leurs allgations de torture, a dclar Amnesty International, lundi, aprs la condamnation de Sahraouis, par un tribunal militaire, de lourdes peines demprisonnement.


Le 17 fvrier, le tribunal militaire de Rabat a condamn 9 accuss la dtention perptuit et 14 autres des peines de prison allant de 20 30 ans chacun. Deux autres accuss ont t librs, aprs avoir pass deux annes en dtention provisoire. Ce jugement intervient dans le cadre des violences qui ont maill le dmantlement par les forces de scurit marocaines du campement de protestation de Gdim Izik en novembre 2010, opration au cours de laquelle 11 membres des forces de lordre et 2 Sahraouis ont trouv la mort.
Les autorits marocaines ont fait la sourde oreille face aux appels rclamant que les accuss soient jugs par un tribunal indpendant et impartial. Elles ont prfr opter pour un tribunal militaire, qui noffrira jamais des civils un procs quitable, a indiqu Ann Harrison, directrice adjointe du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient dAmnesty International, ajoutant : Il est proccupant quelles ignorent galement les allgations des accuss sahraouis, qui affirment avoir t torturs en vue de leur extorquer des aveux. Le recours aux tribunaux militaires et labsence denqute sur ces allgations de torture jettent de srieux doutes sur les intentions des autorits marocaines et amnent sinterroger sur leur volont de garantir un jugement de culpabilit, plutt que de rendre justice.
Les accuss ont affirm plusieurs reprises avoir t torturs et maltraits en dtention, dans le but de les contraindre signer des dclarations ; pourtant, aucune information ne fait tat dinvestigations menes par les autorits ce sujet. Amnesty International demande quune enqute indpendante soit mene sur les allgations de torture et que les lments de preuve arrachs sous la torture ou la contrainte soient carts par le tribunal. Les avocats des prvenus ont indiqu quils comptaient se pourvoir en cassation. Parmi les charges retenues contre les prvenus, dont des membres dorganisations de la socit civile sahraouie et des militants politiques sahraouis, figurent lappartenance une organisation criminelle, les violences contre un agent de lEtat et la profanation dun cadavre.
Le 8 novembre 2010, des affrontements ont clat, lorsque les forces de scurit marocaines sont intervenues pour contraindre vacuer et dmanteler le campement de protestation de Gdim Izik, quelques kilomtres lest de la ville de Laayoune, au Sahara occidental, sous administration marocaine. Le campement a t dress dbut octobre 2010 par des Sahraouis pour protester contre la marginalisation dont ils se disaient victimes et labsence demplois et de logements convenables.
Au cours du dmantlement et dans les jours qui ont suivi, les forces de scurit ont interpell environ 200 Sahraouis. Elles ont procd de nouvelles interpellations en dcembre 2010. Plus de deux ans aprs, et malgr les appels rpts dAmnesty International et dautres, les autorits marocaines doivent encore diligenter une enqute indpendante et impartiale sur les atteintes aux droits humains commises en lien avec les vnements du 8 novembre 2010.
De son ct, le Comit pour le respect des liberts et des droits humains au Sahara occidental (Corelso) a dnonc, hier, le verdict prononc le 17 fvrier lencontre des 24 militants sahraouis des droits de lhomme, condamns de lourdes peines par le tribunal militaire de Rabat, le qualifiant dinique et scandaleux. Le verdict inique et scandaleux du 17 fvrier doit tre dnonc par les gouvernements, les partis, les syndicats et les associations des droits de lhomme, crit le Corelso dans un communiqu transmis hier lAPS. Il considre aussi que le mouvement de solidarit avec la lutte du peuple sahraoui doit renforcer la mobilisation pour briser le silence. Il faut, ds maintenant, briser le silence des principaux mdias franais et obtenir du gouvernement quil cesse, enfin, de soutenir les thses marocaines, a-t-il poursuivi, faisant valoir quil doit galement sengager pour la mise en uvre du droit lautodtermination et lextension du mandat de la Mission des Nations unies pour lorganisation dun rfrendum au Sahara occidental (Minurso) la surveillance des droits de lhomme au Sahara occidental.
Malgr le dchanement de la presse au Maroc qui les prsentait comme des criminels et malgr la forte prsence policire jusque dans la salle daudience, les militants sahraouis ne se sont pas laisss intimider et ont impos leurs tmoignages au tribunal, a soutenu le Corelso. Il a rappel aussi que ces militants sahraouis, accuss de crimes quils nont pas commis, ont dcrit et dnonc leur enlvement, les humiliations, tortures et traitements inhumains, les pressions psychologiques et les procs-verbaux fabriqus ou falsifis que le tribunal leur a endosss. La violence des traitements subis et le refus par le tribunal de faire pratiquer des examens mdicaux pour prouver les svices nont pas eu raison de leur dignit ni de leur idal de libert, a rapport le Corelso.

Rdaction internationale




El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Amnesty International demande un nouveau procs




03:04 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,