> >

[] [ ]

Nos pres ennemis...

(Tags)
 
 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-02-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Nos pres ennemis...

Nos pres ennemis: Un rcit intimiste sur la guerre dAlgrie, prsent au Centre culturel algrien Paris

Le livre Nos pres ennemis-morts pour la France et lAlgrie. 1958-1959″, une chronique intimiste sur lhistoire de la guerre de libration nationale, construit sur le rcit de la journaliste Hlne Erlingsen-Creste, et du moudjahid Mohamed Zerrouki, a t prsent jeudi soir au Centre culturel algrien Paris.
Leurs pres ont t soldats et adversaires durant cette guerre. Le premier charg dexcuter une mission, le second, un moudjahid qui se battait pour librer son pays de loccupation coloniale. Cette chronique sur une guerre qui ne disait pas son nom, et publie aux ditions Privat, a t longuement relate lors dune confrence-dbat, par les deux co-auteurs, qui ont fait le pari dcrire surtout un livre de paix sur lhistoire dune guerre o se mlent le parcours militaire et politique de leurs pres et leur vie denfants dans un conflit meurtrier fait de rpression, dexactions, de tortures et dexcution sommaires.
Les auteurs, racontent ainsi que le sous-officier Clovis Creste et le moudjahid Ibrahim Zerouki ont combattu dans la mme rgion, mais dans deux camps opposs. Tous deux sont morts au milieu de la guerre : en 1958, le militaire franais a t tu dans une embuscade organise par les moudjahidine dans les montagnes de lOuarsenis, entre Miliana et Chlef. Lanne suivante, le combattant de lArme de libration nationale (ALN) disparaissait dans la mme rgion et son corps na jamais t retrouv.
Cinquante ans aprs, la fille du Franais et le fils de lAlgrien, tous deux orphelins de pres et victimes collatrales de cette guerre, que la France coloniale qualifiait d vnement dAlgrie croisent leurs deux voix pour crire quatre mains ces pages dhistoire. Un rapprochement entre Franais et Algriens sans luder les fractures persistantes.
Dans ce livre les deux auteurs plaident notamment pour un rapprochement entre Franais et Algriens, sans rien luder des fractures qui subsistent ce jour. Durant la guerre que le peuple algrien a men contre loccupant franais, des gens ont souffert, des enfants, des mres et des femmes ont pleur.
Des deux cots, nous avons pleur nos morts. Aujourdhui, il faut tre capable de dire, +oui nous avons commis des erreurs et nous le regrettons+ et de lautre cot de dire +mettons nous daccord des bases de nouvelles relations entre les deux rives de la Mditerrane, dira Mohamed Zerouki, devant le public du CCA. Ce livre a t crit pour exprimer une volont de rconciliation, a-t-il ajout. Pendant huit ans, lAlgrie a vcu une guerre qui aurait pu tre vite, a encore estim Mohamed Zerouki qui considre que cest la gnration daujourdhui de se rapprocher pour que cette guerre se transforme en une leon de paix.
Le double-rcit pointu et bien document des deux auteurs restitue bien lambiance douloureuse de lpoque, les aspects politiques et militaires de la guerre de libration nationale. Dans le livre, les rcits de Mohamed Zerouki et dHelene Erlingsen-Creste, se croisent et parfois se rpondent.
Ainsi Hlne Erlingsen crit: Nos convictions sont si proches quelles se fondent. Et pourtant, quand javais six ans, si je tavais rencontr en Algrie et si on mavait dit que tu tais le fils dun moudjahid que mon pre combattait, je taurais ha. Et plus loin: Je dois te dire, Mohamed, que si javais t algrienne et fille de ton pre Ibrahim, jaurais t fire de lui. Je rve dune Algrie ni franaise ni anti-franaise Mohamed lui rpond: Je rve dune Algrie ni franaise, ni anti-franaise.
Et aujourdhui mme si la blessure nest toujours pas totalement cicatrise, les hros dantan sont fatigus. Il est temps de se tendre la main. Aprs la publication de mon premier livre Soldats perdus en 2007, aux ditions Bayard, je me suis dit que le travail que jai ralis tait incomplet.
Dans ce livre je parle de mon pre, de ma souffrance, mais je me suis dit que mon histoire serait vraiment complte si je confrontais ma souffrance celle du fils dun ancien colonis et aussi, si je pouvais saisir ce quil, ou, elle avait vcu de lautre cot, a confi dHlene Erlingsen-Creste, lAPS, au terme de cette confrence-dbat. Je suis donc partie en qute de cette fille de martyr, je voulais surtout une femme dans ce projet dcriture parce que je me disais que deux femmes, ne peuvent pas avoir la pudeur que peuvent avoir les hommes par rapport notre intimit, cette souffrance trs intrieure, surtout, de fille pre, a-t-elle ajout. Et cest finalement Mohamed Zerouki que jai rencontr, avec grand bonheur.
Et aprs une premire rencontre pour lui expliquer mon projet, nous avons compris que notre histoire avait beaucoup de points communs, a poursuivi la journaliste. Il y a eu des critures croises entre nous et le premier principe sur lequel nous nous sommes engags tous les deux, est que dans notre histoire, doit figurer un respect pour nos deux pres et quil y aura pas un seul mot prononc de lun contre lautre.
Dans ce livre, il n y a pas un seul mot de haine. On raconte simplement avec beaucoup dmotion nos vies et celles de nos pres. Et dans ce livre galement, nous mettons bien en avant les responsabilits politiques de lEtat franais de lpoque dans le grand gchis humain que cette guerre a engendr, a fait valoir Helene Erlingsen-Creste.(Aps)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nos pres ennemis...




05:19 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,