> >

[] [ ]

Basma Khalfaoui, une icne tunisienne est ne

(Tags)
 
Une adolescente tunisienne candidate au Djihad par le mariage en Syrie Emir Abdelkader 0 2013-02-27 11:27 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Basma Khalfaoui, une icne tunisienne est ne

Basma Khalfaoui, une icne tunisienne est ne

Par sa mesure, sa dignit et sa dtermination, l'ex-pouse de Chokri Belad, assassin le 6 fvrier, a mu les Tunisiens et forc leur respect. Portrait d'une militante dcide poursuivre le combat pour les liberts.
Je n'aime pas me mettre en avant , murmure-t-elle, mais face aux camras, elle se redresse, chasse aussitt son apprhension, et prend la parole avec dtermination. Digne et mesure, elle a mu les Tunisiens et forc leur respect. Elle n'est pas timide mais elle apprcie la discrtion, au point d'en avoir fait une rgle de vie. Longtemps, peu de personnes avaient fait le lien entre celle qui se prsentait comme Basma Khalfaoui, son nom de jeune fille, et Chokri Belad. Ils taient pourtant mari et femme depuis dix ans et vivaient sous le mme toit alors qu'ils avaient divorc en novembre 2012. Jusqu' ce tragique 6 fvrier 2013 quand, 8 h 10, le leader charismatique du Mouvement des patriotes dmocrates unifis (El-Watad) est abattu au pied de leur immeuble par deux jeunes inconnus. Le premier assassinat politique de la Tunisie postrvolutionnaire allait faire sortir Basma de l'anonymat.
Je n'ai pas rflchi un seul instant, j'ai agi comme l'aurait voulu Chokri. La situation du pays tait si critique que je n'avais pas le choix , assure celle qui, les vtements encore tachs de sang, s'est surprise rconforter ceux qui taient accourus pour la soutenir. J'ai tout le temps pour le chagrin, toute une vie , confie cette originaire du Kef (Nord-Ouest) qui aurait pu endosser le rle convenu de la veuve plore qui personne n'aurait reproch les larmes ou les cris, mais elle a choisi de rester debout, comme toujours. Manteau lilas, charpe verte, la tte basse aurole d'une crinire poivre et sel mais levant haut le V de la victoire dessin par ses doigts, elle a travers tout Tunis au ct de la dpouille de son ancien compagnon. En silence et sans une larme, sur l'avenue Bourguiba, elle s'est avance seule et digne en tte du cortge pour que la foule libre le passage. On la croyait ttanise par la douleur, sur le point de s'crouler d'un instant l'autre mais elle n'a pas craqu. Elle tait juste plus ple, les yeux un peu plus cerns, mais toujours aussi dtermine. Quand des hommes sanglotent et s'effondrent, elle leur rpte doucement et inlassablement : On doit continuer. Que le sang de Chokri serve retrouver le pays dont on rve.
"Tunisiens, vous tes beaux !"
Les conseils que cette femme de conviction prodiguait son compagnon clairent dsormais sa route : Avance, ne flanche pas et ne trahis pas tes amis. Hrone d'une tragdie moderne, elle est aussi la vestale qui entretient le feu sacr, rsolue poursuivre les combats de Chokri et perptuer son souvenir. Il dfendait des fondamentaux : la libert, la justice, la dignit, la dmocratie. Sa mort ne doit pas tuer l'espoir de voir ces valeurs triompher. Il ne faut pas qu'un iota de ce qu'il a accompli soit dtruit , souhaite cette avocate de 42 ans. Le jour des obsques du leader de gauche, elle appelle les femmes enfreindre une tradition sans fondement et rejoindre le cortge funbre. Du haut du vhicule funraire, elle lance : Tunisiens, vous tes beaux ! avant d'entonner l'hymne national. À cet instant-l, toutes les Tunisiennes sont des Basma Khalfaoui. Laquelle avait fait sienne leur cause depuis prs de vingt ans.
Basma a t de tous les combats pour dfendre les droits des femmes et l'galit des chances, mme au plus fort de la rpression de Ben Ali.
Membre de l'Association tunisienne des femmes dmocrates (ATFD), qu'elle a rejointe en 1995, Basma a t de tous les combats pour dfendre les droits des femmes et l'galit des chances, mme au plus fort de la rpression de Ben Ali. Si elle craignait pour son mari, qui tait galement son confrre, aucun moment elle n'a pens aux dangers qu'elle-mme encourait en tant que militante d'une association qui drangeait le pouvoir. Ce sont toujours les femmes qui paient , assure-t-elle la veuve de Lotfi Ezzar - un policier tu lors des affrontements qui ont suivi le meurtre de Chokri Belad -, laquelle elle a tenu, dans un geste qui a marqu les esprits, apporter son soutien et un tmoignage de compassion. J'ai tellement reu que je dois rendre.
Ascenseur social
Quand on voque sa force et sa dtermination, elle a un petit sourire. Demandez un peu mes camarades d'universit, ils en savent quelque chose ! De fait, elle fut trs active au sein de l'Union gnrale des tudiants de Tunisie (Uget) la facult de droit de Tunis, dans les annes 1990. Elle est surtout fidle ses convictions et a un sens aigu de l'amiti , assure l'un de ses condisciples. La cadette d'une famille modeste des faubourgs de la mdina avait t imprgne, comme toutes les femmes de sa gnration, par les valeurs d'indpendance et de libert promues par le code du statut personnel. Avec de solides tudes pour viatique et un diplme d'tudes approfondies (DEA) en droit public, comme son mari, elle a mis profit le systme ducatif pour prendre l'ascenseur social.
À la facult, elle dfend des ides de gauche. Chokri tait dj une figure politique connue et fdratrice, alors qu'elle venait peine d'achever ses tudes secondaires au lyce de la rue du Pacha. Elle avoue avoir admir le militant avant de connatre l'homme. Leur rencontre, en 1999, par le biais d'amis communs, achvera de la gagner au panarabisme et l'anti-imprialisme. Mais leur histoire est d'abord celle d'un amour. On s'est aims trs vite et trs fort , confie celle qui a appris relativiser les choses travers les dbats et les problmatiques souleves par l'ATFD. Les femmes sont toujours la principale proccupation de cette mre de deux filles, Nayrouz, 8 ans, et Nada, 4 ans, qu'elle appelle les filles dans un pluriel affectueux mais aussi protecteur. Orpheline - elle a perdu son pre trs jeune -, Basma mesure les responsabilits qui dsormais lui incombent, mais elle n'a pas peur. Elle ne connat pas ce sentiment qu'elle avait russi dompter sous Ben Ali. Mais face la violence politique qui a cot la vie Chokri, elle s'inquite pour sa scurit et celle de ses enfants.
Dans un geste fort, elle est alle rconforter la veuve d'un policier tu le mme jour que son poux.
Combattante
Aujourd'hui, elle est un double emblme : Basma Khalfaoui la combattante et Basma Belad la mmoire du martyr. Pourtant, ce n'est qu'en novembre 2012 qu'elle a rejoint El-Watad, o elle dirige une commission ddie la cause des femmes. Celle qui affectionne le chant oriental - et dont les interprtations d'Oum Kalsoum, de Mohamed Abdelwahab, de Cheikh Imam ou de Saliha sont, aux dires de ses amis, mmorables - est devenue une femme politique. J'espre avoir suffisamment de vigueur pour poursuivre l'oeuvre de Chokri. Je continuerai de me battre pour que les forces dmocratiques et progressistes s'unissent. Je ne mnagerai pas ma peine pour dfendre ce pays qui m'est cher.
Pacifique et pleine de compassion, Basma n'en est pas dupe pour autant. Ainsi n'a-t-elle pas souhait que les dirigeants de la troka au pouvoir assistent aux funrailles. Elle leur reproche de ne pas avoir suffisamment dnonc la violence politique, accusant mme les islamistes d'Ennahdha d'avoir minimis, voire couvert les appels au meurtre et les agressions dont Chokri tait l'objet. On n'en parlait pas, mais je savais qu'il tait expos , confie-t-elle. Si sa vie a bascul le 6 fvrier, elle refuse que les quatre coups de feu qui ont emport un compagnon cher signent l'arrt de mort des idaux qu'il incarnait. Le rire des gens me manque, je voudrais que les Tunisiens retrouvent le sourire et leur unit. Je rve d'un pays libre, dbarrass de la peur , espre celle dont Chokri disait quand je l'ai rencontre, j'ai cess d'crire de la posie tant elle me comblait .




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Basma Khalfaoui, une icne tunisienne est ne




12:55 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,