> >

[] [ ]

lEgypte dans la spirale de la violence

(Tags)
 
Egypte : condamnations mort confirmes Port-Sad Emir Abdelkader 0 2013-03-09 03:29 PM
Portrait dune Egypte en bullition Emir Abdelkader 0 2013-02-11 03:47 PM
Egypte: colre meurtrire aprs des condamnations mort Emir Abdelkader 0 2013-01-27 05:29 PM
Spirale aux amandes DALINA 0 2013-01-20 03:46 PM
La violence contre les femmes saggrave Emir Abdelkader 0 2012-11-26 02:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool lEgypte dans la spirale de la violence






lEgypte dans la spirale de la violence

Au dpart, croyaient les Egyptiens, il sagissait de punir les responsables de la mort de dizaines de personnes lors dun match de football. Mais voil que lon se rend compte que le verdict fait des mcontents qui nhsitent pas non seulement mobiliser la rue, mais aussi affronter les forces de lordre.Sauf quune telle situation indite a dbord de son cadre pour prendre des proportions et un caractre inattendus.
LEgypte connat un vrai problme de scurit, doit-on se dire, et quel problme ! Une police discrdite et attaque de toutes parts. Elle nest pas seulement accuse dincomptence, mais de soumission au pouvoir islamiste, et linverse, larme est, quant elle, prsente comme proche du peuple. Un bien dangereux clivage. Une dangereuse ligne de fracture, mais il y en a dautres, comme ce risque de voir lEtat perdre le monopole de la force, comme cela est pratiqu partout travers le monde.
Ce qui serait alors lautre drame de lEgypte, un tel attribut tant fortement contest. Un signal fort en est donn par lappel de forces islamistes gyptiennes pour la formation de comits populaires pour, selon elles, maintenir lordre et faire face ce qui est appel la contre-rvolution la suite de la dcision de la police de se mettre en grve, un cas unique au moins dans le Monde arabe. Sauf que le vide, sil venait se crer, devrait tre combl par larme.
Mais face aux appels pour faire sortir les forces armes dans la rue, le prdicateur salafiste, Hazem Abu Ismail, a menac de crer une alliance partisane compose de six forces islamistes pour faire face toute tentative de lopposition visant la formation dun gouvernement de coalition. Il a estim, ce propos, que le fait davoir mis le feu dans plusieurs locaux en mme temps que le prononc du verdict de laffaire de Port-Sad dnote de lexistence dun plan pour semer le chaos au sein de la socit gyptienne.
Le jeu parat brouill et il ne manque pas dinquiter. Ce qui a amen le ministre gyptien de lIntrieur, Mohamed Ibrahim, plaider en faveur de lindpendance de la police dans le conflit politique actuel. Un lapsus rvlateur, devrait-on dire, ou autre bourde de la part dun responsable qui ne semble plus assur de conserver son sige ? Il reste que la police gyptienne a dcid de ne plus obir aux ordres, ayant le sentiment dtre instrumentalise et mme lche par le pouvoir en place.
Nous suspendons notre travail sine die, car nous refusons dassumer la responsabilit des erreurs du gouvernement qui veut nous impliquer dans le conflit politique, a ainsi affirm un colonel de police Port-Sad, persuad que toute la socit est contre cette institution, et surtout quelle considre les manifestants (tus dans les heurts) comme des martyrs, alors que nous navons mme pas le droit de nous dfendre. Cette situation donne mme lieu des cas de dsobissance, des units antimeute refusant dintervenir. Quelle est vritablement la part des choses dans un chiquier visiblement encombr et o, surtout, le jeu parat brouill ? Il reste que la police gyptienne a toujours appliqu avec zle, diront certains, la politique des pouvoirs en place.
A linverse, larme a su se dmarquer de lancien rgime et lcher Hosni Moubarak. On se rappelle avec quelle clrit, elle avait publi son fameux communiqu n1, annonant dautres, et prendre ensuite les rnes du pouvoir, et se placer du ct des rvolutionnaires, ou du peuple que la police continuait rprimer, mme si pour elle, il sagissait doprations de maintien de lordre.
A-t-elle t pige, dans quel but et surtout par qui ?


Mohammed Larbi

elwatan.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

lEgypte dans la spirale de la violence




08:50 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,