> >

[] [ ]

Terrorisme : la poudrire libyenne

(Tags)
 
Larme libyenne traque des terroristes prs de la frontire algrienne Emir Abdelkader 0 2013-02-27 10:36 PM
Frontire algro-libyenne, Carburant contre lingots dor Emir Abdelkader 0 2013-02-27 06:17 PM
In Amenas : quand Ali Benhadj fait lapologie du terrorisme Emir Abdelkader 0 2013-01-23 03:57 PM
Le front contre le terrorisme islamiste sinsurge contre lamnsie Emir Abdelkader 0 2013-01-11 11:01 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Terrorisme : la poudrire libyenne

Terrorisme : la poudrire libyenne



Des rgions entires hors de tout contrle, un supermarch d'armes ciel ouvert, des jihadistes intouchables... Deux ans aprs la rvolution, la Libye n'a jamais fait aussi peur ses voisins. Enqute sur une bombe effet de souffle.
La semaine dernire, on a neutralis le groupe d'Abou Zeid dans le massif des Ifoghas. Une quarantaine d'hommes. Mais les otages n'taient pas avec eux. On se demande, y compris du ct algrien, s'ils n'ont pas t transfrs en Libye , confie une source proche des services de renseignements franais. De fait, depuis que les Algriens ont boucl leur frontire, la Libye, via le Niger, est la seule porte de sortie des jihadistes du Nord du Mali. Nous savons qu'ils forment des petits convois pour ne pas tre reprs par l'aviation. S'ils arrivent en grand nombre dans le Sud libyen, ils seront accueillis en hros et auront les moyens de se reconstruire. Il faut absolument empcher cela.
La Libye fait peur. Depuis la rvolution de 2011, de vastes rgions du territoire chappent tout contrle. Entre les islamistes du Nord-Mali et ceux de Libye, les premiers contacts datent de la chute du rgime Kaddafi. À partir de septembre 2011, les arsenaux libyens s'ouvrent aux plus offrants. Comme les troupes de l'Otan n'ont jamais dbarqu au sol, les bunkers du Sud libyen n'ont pas pu tre scuriss et sont devenus des self-services , regrette un expert de Tripoli. Fin 2011, les deux principales figures d'Al-Qada au Maghreb islamique (Aqmi) au Nord-Mali, les Algriens Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeid, arrivent dans la province libyenne du Fezzan. Grce aux prises d'otages et aux ranons verses par les pays occidentaux - notamment la France -, ils ont amass quelque 60 millions d'euros. Vhicules, lance-roquettes, missiles, fausses cartes d'identit... Ils achtent tour de bras. Y compris des vhicules blinds de transport de troupes 250 000 dinars [155 000 euros, NDLR] pice , prcise une source locale.
Les premiers contacts avec les islamistes du Nord-Mali remontent la chute de Kaddafi.
Lgitimit
Abou Zeid repart, mais Mokhtar Belmokhtar reste. Pendant plusieurs semaines, il s'installe discrtement, avec son escorte arme, chez un ami qui possde un domaine agricole prs d'Oubari, dans le sud-ouest du pays. Il pousse mme la promenade jusqu' la Mditerrane, du ct de Benghazi. Ancien d'Afghanistan, le chef jihadiste retrouve en Libye d'autres vtrans. Parmi eux, le trs influent Abdelhakim Belhadj. Depuis ses annes dans les maquis de l'Est libyen, puis dans les prisons de Kaddafi, Belhadj s'est assagi. En aot 2011, il est devenu gouverneur militaire de Tripoli. En juillet 2012, il s'est mme prsent aux lections - sans succs. Officiellement, il tourne le dos au jihad - les extrmistes sont archi-minoritaires. La Libye avancera d'un pas ferme vers la dmocratie et la paix civile , dit-il -, mais il ne peut pas abandonner ses vieux frres d'armes. C'est toute l'ambigut des anciens jihadistes libyens. Belmokhtar peut s'engouffrer dans la brche.
Vtran de la guerre d'Afghanistan, Abdelhakim Belhadj s'est assagi, mais n'abandonne pas ses vieux frres d'armes.
J.A
En Libye, les vtrans du Groupe islamique combattant libyen (GICL) sont intouchables et gardent une grande influence , enrage un expert amricain de la lutte antiterroriste. À l'image d'Abou Yahya el-Libi, l'ex-numro trois d'Al-Qada abattu par les Amricains le 4 juin 2012, le GICL a longtemps t proche d'Oussama Ben Laden, mais ne se rduit pas cela. Cr en 1996 dans le djebel Akhdar ( montagne verte ), lors de la premire rvolte anti-Kaddafi en Cyrnaque, ce mouvement jihadiste garde un certain prestige aux yeux des Libyens de l'Est. En 2009-2010, en change de leur libration par Kaddafi pre et fils, les chefs du GICL ont fait repentance et dissous leur organisation. Mais ds 2011, ils ont cr de nouvelles katibas pour mener la lutte arme contre le Guide . L'une des plus redoutables, la katiba des Martyrs d'Abou Salim, fait rfrence au massacre des prisonniers d'Abou Salim, en 1996, Tripoli. Toujours cette recherche d'une lgitimit historique...
Base de repli
Trs discret, le commandant de cette katiba, Soufiane Ben Qoumou, 53 ans, est l'un des nouveaux chefs jihadistes libyens. Ancien d'Afghanistan et d'Irak, il a t enferm Guantánamo avant de se jeter corps perdu dans la rvolution de 2011. Grce ses faits d'armes, il a pris le pas sur le chef historique de cette katiba, Abdelhakim el-Assadi. Depuis l'attaque du consulat amricain de Benghazi, le 11 septembre 2012, Ben Qoumou est invisible. On le dit cach avec ses hommes dans un djebel prs de la ville de Derna, son fief. Autre homme cl, le Libyen Abdelbasset Azouz, un proche de l'Égyptien Ayman al-Zawahiri. En mars 2011, un mois aprs le dbut de la rvolution, le numro deux d'Al-Qada l'a charg de rentrer chez lui pour infiltrer les groupes arms anti-Kaddafi. Ben Qoumou et Azouz sont des hommes de l'ombre. À la diffrence des frres Salabi, ex-bnficiaires de livraisons d'armes franaises pendant la guerre de 2011, ils ne frquentent pas les htels du Qatar. Et la diffrence de Mohamed el-Zahaoui, le chef de la branche Ansar el-Charia de Benghazi, ils n'ont pas donn d'interviews la BBC pour dmentir toute participation l'attaque du consulat amricain. Avec quelques autres commandants, comme Kamel Azouz, Mustapha el-Roubeh et Ahmed Bou Kathala, ils dirigent entre 200 et 300 hommes dans des camps d'entranement de la rgion de Derna. Mais la prsence de drones amricains les conduit rgulirement dans le grand Sud libyen.
Soufiane Ben Qoumou, l'un des nouveaux chefs jihadistes libyens.
D.R
Quels liens avec Aqmi et les Signataires par le sang , la nouvelle organisation cre par Mokhtar Belmokhtar en septembre 2012 ? In Amenas bien sr. Revendiqu par Belmokhtar, l'assaut meurtrier du site algrien, le 16 janvier, 20 km de la frontire libyenne, aurait t totalement impossible sans une coordination troite avec les cellules jihadistes libyennes, affirme l'expert de Tripoli. Entre Ghat et Sebha, dans le Fezzan, les camps d'entranement ne manquent pas, surtout dans la rgion d'Oubari. Pendant plusieurs annes, Kaddafi y a hberg des centaines de rebelles touaregs venus du Niger et du Mali. Aujourd'hui, les jihadistes disposent d'au moins trois camps dans cette zone. Plusieurs membres du commando d'In Amenas sont sans doute passs par l . Pour Alger non plus, ces liens ne font aucun doute. Parmi les assaillants du complexe gazier, les autorits algriennes croient avoir identifi des membres de l'ancienne brigade d'Abdelhakim Belhadj. Du coup, la mi-fvrier, l'Algrie a fait savoir la Libye que le jihadiste repenti de Tripoli tait dsormais interdit d'entre sur son territoire.
Sans l'aide des Libyens, l'attaque d'In Amenas n'aurait pas t possible.
Rveil amricain
Au Nord-Mali, il y a quelque chose d'trange, remarque le spcialiste franais. À part le 11 janvier, lors de la frappe franaise sur la colonne qui avanait vers le sud, les jihadistes n'ont pas eu beaucoup de pertes. Comme s'ils avaient des plans de sortie. Comme si un certain nombre d'entre eux taient dj partis vers la Libye. O est pass Mokhtar Belmokhtar ? Et o sont les otages ? Mystre. Mais aujourd'hui, au vu des derniers vnements, on comprend mieux pourquoi Belmokhtar a fait de si nombreux sjours en Libye ces quinze derniers mois. Il a activ de nouveaux rseaux et prpar une base de repli. Il espre mme y ouvrir une nouvelle terre de jihad.
Depuis In Amenas, les Amricains ont ouvert les yeux. Aprs des mois d'atermoiements l'ONU et sur le terrain, ils prennent la mesure du danger d'une connexion jihadiste entre le Nord-Mali et la Libye. Fin janvier, le Pentagone a demand aux autorits nigriennes le droit d'installer une base de drones Niamey et une escadrille de petits avions espions U28 Agads. Au bout de deux semaines, Mahamadou Issoufou a donn son accord. Et le 22 fvrier, dans une lettre au Congrs Washington, Barack Obama a pu rvler qu'une centaine de spcialistes amricains sont dsormais dploys au Niger pour soutenir les efforts de renseignement dans la rgion . Les jihadistes ? On ne peut pas se permettre de les laisser passer , souffle le proche des services franais.
Ramifications tunisiennes
Onze des trente-deux assaillants d'In Amenas taient tunisiens. Le dpart des jeunes combattants vers la Syrie et le Mali vide la Tunisie de ses jihadistes, regrette presque Abou Iyadh, leader de la branche tunisienne du groupe salafiste radical Ansar el-Charia. Il est inutile d'envoyer des Tunisiens combattre au Mali, cela pourrait tre un pige, Ansar el-Charia pouvant tre accus de terrorisme. Mais il faut bien comprendre que les jeunes s'insurgent contre les injustices subies par les peuples du Nord-Mali. S'il affirme que le mouvement qu'il a cr en avril 2011 n'entretient pas de liens organiques avec les autres groupes jihadistes au Maghreb, l'organisateur de l'assassinat du commandant Massoud en 2001 - il a t libr en fvrier 2011 la faveur de l'amnistie des prisonniers politiques - n'exclut pas de mettre l'expertise de ses cadres la disposition de groupes qui en feraient la demande. Pourtant, le dmantlement, en dcembre 2012, de la brigade Oqba Ibn Nafaa, groupe arm li Al-Qada au Maghreb islamique (Aqmi) rgulirement prsent aux rassemblements d'Ansar el-Charia en Tunisie, rvle l'existence de relations l'chelle rgionale.
Recherch dans le cadre de l'enqute sur l'attaque de l'ambassade amricaine Tunis, le 14 septembre 2012, Abou Iyadh, fondateur du Groupe des combattants tunisiens (GCT), tait aussi en lien direct avec le commandement d'Al-Qada. En Tunisie, Ansar el-Charia a surtout absorb le mouvement jihadiste naissant, devenant ainsi la rfrence incontournable en la matire , explique Habib Sayah, directeur de l'Institut Kheireddine. Sans appeler officiellement au combat, considrant la Tunisie comme une terre de prdication et non de jihad, Ansar el-Charia n'en reste pas moins l'un des rouages du rseau jihadiste, auquel il offre aussi bien des hommes qu'une assistance. F.D .


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Terrorisme : la poudrire libyenne




12:11 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,