> >

[] [ ]

La position algrienne me parat incomprhensible

(Tags)
 
Prsidentielle algrienne : jeu de massacre pour 2014 Emir Abdelkader 0 2013-02-20 02:42 PM
Le numro 2 dAQMI aurait t arrt par la police algrienne Emir Abdelkader 0 2012-12-18 05:15 PM
Un gendarme tunisien tu la frontire algrienne Emir Abdelkader 0 2012-12-11 02:25 PM
Lopinion algrienne entre vengeance et prudence Emir Abdelkader 0 2012-09-05 03:55 PM
Lopposition du franais et de larabe a cass lintelligentsia algrienne Emir Abdelkader 0 2012-07-09 03:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La position algrienne me parat incomprhensible

Adnane Bouche. Porte-parole du Comit de soutien la rvolution syrienne

La position algrienne me parat incomprhensible

- Quel constat faites-vous de laccueil des rfugis syriens en Algrie ?

Jaimerais dabord revenir sur les raisons qui ont pouss les Syriens venir se rfugier ici en Algrie comme lont fait leurs compatriotes dans dautres pays voisins et arabes. Selon les statistiques des Nations unies, le nombre de rfugis recenss dpasse le million et un peu plus dun demi-million de non inscrits. Concernant lAlgrie, cest un pays loin de la Syrie malgr lexcellence des relations historiques entre nos deux pays, en tmoigne le choix de lEmir Abdelkader de sinstaller Damas o il a fini sa vie. Le fait que certains rfugis aient choisi de venir en Algrie est peut-tre li cette affection quils ont pour ce pays et au sentiment de scurit quils prouvent ici. Pour autant, leur nombre est numriquement trs fiable compar aux milliers qui se sont rfugis dans les pays voisins de la Syrie. Et parmi ceux qui ont choisi lAlgrie, il y a des gens qui avaient dj sjourn ici qui disposent mme de la nationalit comme moi, et dautres qui sont porteurs de capitaux et veulent les investir en toute scurit en Algrie. Il y a une troisime catgorie de rfugis qui est venue sinstaller chez des familles algriennes avec lesquelles elles ont des liens historiques. Il y a enfin des rfugis pris en charge par lEtat algrien au centre daccueil de Sidi Fredj et dont le nombre ne dpasse pas quelques familles. Si quelques-uns parmi ces rfugis sont vritablement en dtresse, dautres malheureusement ont profit de lhospitalit algrienne pour venir mendier ici. Ce sont des gens connus pour tre des professionnels de la mendicit. Cette usurpation de qualit de rfugis a videmment port atteinte la rputation de la socit syrienne. Une socit qui se rvolte pour sa libert et sa dignit ne mendie pas, elle prfre manger la pierre que tendre la main Cela tant dit, la situation des rfugis en Algrie est trs correcte. Nous avons un comit de suivi avec les autorits algriennes et les choses voluent positivement. Quant au nombre des 18 000 personnes annonces, il me semble trs loin de la ralit. Beaucoup parmi les premiers rfugis arrivs juste aprs le dbut de la rvolution ont regagn la Syrie ou sont partis ailleurs. Nous remercions vivement les autorits algriennes pour laccueil rserv nos compatriotes mme si nous aurions souhait que le soutien politique prcde le soutien humanitaire.

- En tant que porte-parole du comit de Syriens en Algrie, comment suivez-vous la situation dans votre pays ? Pensez-vous quil y a possibilit dune solution politique ?

Tout le monde sait que notre mouvement tait ds le dpart pacifique et pendant six mois. Nous avions juste appel aux rformes. Nous ne croyons ni la violence ni aux confessionnalisme. Or, le rgime a tu tout de mme prs de 4000 personnes durant ces six premiers mois. Le rgime de Bachar Al Assad a ds le dbut sorti son arsenal de guerre contre les manifestants. Il a aussi commenc utiliser les chbiha pour porter atteinte lhonneur des citoyens et de leurs familles. Ces milices sen sont mme prises aux mosques sunnites pour dclencher des frictions confessionnelles. Je dois souligner cependant que la socit syrienne abhorre le confessionnalisme. Jen veux pour preuve quelle ait accept le rgime alaouite de Hafed Al Assad pendant de longues annes et celui de son fils depuis 1999. Nous sommes une mosaque ethnique et religieuse qui reflte la culture et la civilisation syrienne.

- Que pensez-vous de la position officielle de lAlgrie lgard du conflit dans votre pays qui met en avant le principe de non-ingrence dans les affaires internes des pays tiers ?

Nous connaissons parfaitement lhistoire de lAlgrie et nous savons que la rvolution algrienne sest faite contre le despotisme colonial. Boumedine avait dit un jour : Nous sommes avec la Palestine Dhalima aw Madhlouma (agresseur ou agresse). Nous aurions donc aim que lAlgrie peroive le conflit syrien au-del de son aspect politique. Quelle regarde la situation dun point de vue humanitaire, savoir : doit-on accepter de soutenir un rgime qui bombarde ses compatriotes avec des missiles Scud ? Peut-on lutter contre des terroristes avec des chasseurs MIG qui rduisent nant des quartiers populaire ? Cest celle-l la ralit en Syrie. Il y a trois pays arabes qui nont pas pris des positions positives lgard de ce qui se passe en Syrie. Ce sont le Liban, lIrak et lAlgrie. Sagissant du Liban, on sait quil est dirig par le Hezbollah et que lIrak est gouvern par le chiite Al Maliki.
Cest connu, ces deux gouvernements portent le projet des Safavides (ordre religieux dpendant du chiisme duodcimain bas en Iran) dans la rgion du Moyen-Orient. On comprend alors pourquoi ces deux pays tiennent soutenir un rgime qui leur est proche. Quant la position de lAlgrie, elle me parat incomprhensible. On ne peut pas se taire face ces boucheries qui sont commises en Syrie. Nous ne sommes pas des parties en conflit qui disposent des mmes moyens de guerre pour adopter cette position de neutralit. On ne peut donc pas accepter cette position qui met la victime et son bourreau dans le mme sac. La situation est pourtant claire : nous avons dun ct un rgime qui mne une guerre dextermination avec des moyens incroyables, et de lautre un peuple dsarm qui subit une sauvagerie inoue de la part de lEtat cens le protger. Cette rpression na pas son pareille, y compris en Isral.
Cest une guerre dextermination. Savez-vous que le rgime a bombard 60 000 boulangeries, sachant que ce sont les enfants et les femmes qui vont aller chercher du pain ? Peut-on parler de lutte contre le terrorisme quand des villes entires sont rayes de la carte comme Homs et Deraa Je me demande aussi comment ces terroristes ont pu entrer en Syrie alors quil y a cinq ou six appareils de moukhabarate qui surveillent absolument tout ?

- Vous reconnaissez tout de mme quil y a des groupes de djihadistes qui se sont introduits en Syrie, notamment Jabhat Enousra

Jabhat Enousra est historiquement connue pour tre un pur produit du rgime Al Assad. Et elle a toujours travaill pour lui. Cette fois, un groupe a fait dissidence au sein de cette nbuleuse pour se rebeller contre le rgime. En ce qui nous concerne, nous ne pouvons pas combattre certains groupuscules bien quils soient extrmistes parce que notre ennemi, cest le rgime.

- Mais il semble que Jabhat Enousra sapprte faire une OPA sur la rvolution, une fois le rgime dchu

Sachez que le nombre de combattants non syriens constitus 95% dArabes ne dpasse pas 2000 personnes. Il y a parmi eux des Marocains, des Tunisiens, des Jordaniens, des Irakiens, des lments des pays du Golfe et des Algriens. Mais ils sont trs peu nombreux compars aux 150 000 combattants syriens. Dois-je souligner galement que les lments de Jabhat Enousra nont pas commis de crimes contre le peuple comme ceux commis par le rgime. Le peuple syrien connat parfaitement Jabhat Enousra et connait aussi les Frres musulmans. Il sait aussi quil ny a pas dalternative un rgime dmocratique et pluriel. Notre discours au sein de lArme syrienne libre (ASL) et au sein des Frres musulmans sarticule autour dun Etat civil dmocratique qui comprend toutes les ethnies et toutes les confessions sans distinction aucune. Le courant islamiste est bien prsent dans lArme syrienne libre et dans lalliance de lopposition au mme titre que les autres courants, y compris les Alaouites.

- Pourquoi alors lopposition syrienne peine jusqu prsent sentendre sur un projet politique ?

En ralit, tout le monde est daccord sur lobjectif de la rvolution. Le congrs du Caire a clairement prcis que tout solution politique passe invitablement par le dpart dAl Assad. Malheureusement, la Russie continue de sopposer cet objectif ; alors que la position de la Chine est un peu rserve. Ajouter cela le fait que les Etat-Unis nont pas encore pris une dcision claire en raison de leurs calculs sur la scurit dIsral. Il est clair que le rgime Al Assad ne gne pas Isral comme vient de lavouer le ministre de la Dfense Ehud Barak. Quant la rsistance dont se vante Bachar Al Assad, elle est juste destine lui rallonger la dure de vie en sattirant quelque sympathie des gens qui ne connaissent pas sa nature.
Sagissant de lIran, la chute du rgime alaouite en Syrie sapparente aux yeux de ses dirigeants la chute de lIran et ses ambitions expansionnistes dans la rgion. Pour les dignitaires iraniens, la Syrie est la 34e wilaya de leur empire qui comprend aussi lIrak, le Bahren et le Liban. 


Zine Cherfaoui, Hassan Moali



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

La position algrienne me parat incomprhensible




06:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,