> >

[] [ ]

Les pays musulmans adhrent une dclaration historique

(Tags)
 
RASD: lhistorique du conflit. Emir Abdelkader 0 2013-03-06 04:47 PM
LAlgrie parmi les 10 pays o le cot de la vie est le moins cher Emir Abdelkader 0 2013-02-13 04:33 PM
Un Cheikh tunisien prononce une fatwa qui interdit aux musulmans de fter le Rveillon Emir Abdelkader 0 2012-12-30 03:32 PM
Alger le 4 juillet 1962: La dclaration de Benkhedda prsident du GPRA Emir Abdelkader 0 2012-07-05 03:23 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,973 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les pays musulmans adhrent une dclaration historique

Les pays musulmans adhrent une dclaration historique sur les violences contre les femmes



Occidentaux et pays musulmans ont surmont vendredi leurs profondes divergences pour saccorder sur une dclaration de lONU qualifie dhistorique qui dnonce les violences faites aux femmes et dfinit un code de conduite pour les combattre.
A lissue de prs de deux semaines de ngociations New York entre les 193 Etats membres de lONU, lIran, la Libye, le Soudan et dautres pays musulmans lorigine trs rticents ont accept dinclure dans cette dclaration un paragraphe soulignant que la violence contre les femmes et les filles ne pouvait se justifier par aucune coutume, tradition ou considration religieuse.
De leur ct, les pays occidentaux, notamment scandinaves, qui poussaient ladoption dun texte vigoureux ont fait des concessions sur le chapitre des droits des homosexuelles et des droits sexuels.
Plus de 6.000 reprsentants de la socit civile participaient depuis le 4 mars cette 57e session annuelle de la Commission de lONU sur le statut de la femme. Des applaudissements nourris et des cris de joie ont salu lannonce de ladoption du texte tard vendredi soir au sige de lONU New York.
Michelle Bachelet, directrice excutive de ONU Femmes, a qualifi la runion dhistorique. Juste aprs, lONU a annonc que Mme Bachelet quittait son poste pour reprendre sa carrire politique au Chili, dont elle a t prsidente.
Au cours des ngociations, lIran, le Vatican ou la Russie staient ligus dans une alliance conservatrice, selon des diplomates, pour tenter ddulcorer le projet de dclaration finale soutenu par les Etats-Unis, le Canada et les Europens, notamment la Norvge et le Danemark. Cette impasse a menac jusqu la dernire minute de faire chouer la runion, comme cela avait t le cas en 2003.
Les pays conservateurs sopposaient aussi ce que des relations sexuelles imposes une femme par son mari ou son compagnon soient considres comme un viol et contestaient des rfrences dans le texte au droit lavortement.
Les Frres musulmans en Egypte ont estim vendredi que le texte en discussion lONU tait contraire lislam et conduirait la dchance totale de la socit en cas dadoption.
La Commission demande instamment aux Etats de condamner avec force toutes formes de violence contre les femmes et les filles et de sabstenir dinvoquer toute coutume, tradition ou considration religieuse pour se soustraire leur obligation de mettre fin cette violence, proclame la dclaration.
Elle ajoute que les Etats doivent accorder une attention particulire labolition des pratiques et des lois discriminatrices envers les femmes et les filles ou qui perptuent ou considrent comme acceptable la violence exerce leur gard.
Les pays doivent traiter et radiquer en priorit les violences domestiques, souligne le texte.
Cest le type de language susceptible de faire grincer des dents en Iran et dans les autres pays musulmans qui prnent un islam radical, a estim un diplomate occidental prsent la runion.
La confrence sest tenue dans un contexte de mobilisation aprs lattaque des talibans en octobre contre une adolescente pakistanaise, Malala Yousafzai, qui luttait pour promouvoir lducation des filles dans son pays, et le viol collectif dune jeune Indienne en dcembre dernier.
Selon un rapport de la Banque mondiale voqu la confrence, les femmes ges de 15 44 ans sont plus nombreuses dcder de mort violente que du paludisme, du sida ou du cancer runis.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les pays musulmans adhrent une dclaration historique




10:38 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,