> >

[] [ ]

Le kidnapping denfants, un sujet proccupant

(Tags)
 
Sans pre ni repres ,Ces enfants ns dans les maquis islamistes Emir Abdelkader 0 2013-02-22 07:05 PM
Syrie : Des mercenaires obligent des enfants dcapiter des prisonniers Emir Abdelkader 0 2013-02-20 02:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le kidnapping denfants, un sujet proccupant

Ould Kablia annonce une runion pour aujourdhui

Le kidnapping denfants, un sujet proccupant


Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, prsidera aujourdhui une runion autour du phnomne du kidnapping denfants.


Cette rencontre qui intervient quelques jours aprs lassassinat des jeunes Haroun et Brahim Constantine, gs de 9 et 10 ans, regroupera les responsables chargs des secteurs de la justice, de la scurit, de la jeunesse ainsi que des spcialistes de la sant. Cette runion permettra dexaminer laspect hors oprationnel, cest--dire autre que lintervention des services de scurit (la police et la gendarmerie) qui, faut-il le rappeler, ont suffisamment de moyens pour pouvoir rsoudre ces crimes dans des dlais rapides, et nous lavons dailleurs vu dans les diffrentes affaires o tous les crimes de cette nature ont t lucids en un temps trs court. Les auteurs ont t arrts trs rapidement, indique le ministre de lIntrieur, Daho Ould Kablia, en marge de la visite dinspection du Premier ministre dans la wilaya de Bchar. Le ministre reconnat que le phnomne denlvement denfants est trs proccupant.
Ce problme nous proccupe srieusement. Ce qui sest pass depuis quelques semaines et qui suscite un sentiment de colre chez la population est un sujet extrmement proccupant qui ncessite des mesures urgentes et pas seulement sur le plan scuritaire, mais aussi titre prventif, indique le mme responsable qui invite les familles faire preuve de plus de vigilance et une surveillance accrue au niveau des coles. Le ministre de lIntrieur note avec satisfaction la raction de lopinion publique en faveur de sentences svres lencontre des criminels. La presse a jou son rle en alertant lopinion publique sur le danger que reprsente ce phnomne denlvement, et nous avons not que lopinion publique exige des mesures et des sentences la hauteur des crimes commis, dit-il avant daffirmer que le chtiment ne peut tre que trs svre. Sur la demande de certaines parties pour lapplication de la peine de mort en guise de sentence contre ce type de crime, M. Ould Kablia a tenu prciser quune telle dcision appartient au prsident de la Rpublique.
Il fera remarquer que la rencontre daujourdhui, la premire dune srie, permettra de dterminer les mesures prendre de toute urgence, mais aussi pour les spcialistes dexposer les raisons et le pourquoi de ces pulsions criminelles chez certains jeunes. Interrogs, par ailleurs, sur le vent de colre soufflant des rgions du Sud, le ministre estime quil y a un peu dexagration de cette colre. Le taux de chmage est un problme national et connat une volution ngative, cest--dire quil est en baisse. Il faut regarder ce qui se passe ailleurs. En France, le chmage est de 10%, en Italie, il est de 30% et en Espagne de 40%. O ne se suffit pas au niveau national, mais nous sommes dans une dynamique qui permet une bonne ouverture sur lemploi. M. Ould Kablia affirme mme quil y a des particularits dans le sud du pays qui sont meilleures quau Nord. Le Sud est parfois mieux loti que certaines rgions du Nord en termes daccs lducation, leau et llectricit, dit-il, en niant toute marginalisation des cadres originaires de la rgion.

Pas de police des murs :

Interrog sur les brigades des murs qui font la chasse aux couples damoureux, le ministre de lIntrieur a ni lexistence dune police des murs et affirm quil ne sagit que dinitiatives individuelles. Les autorits politiques nont donn aucune instruction dans ce sens. Il nexiste pas de police des murs. Par ailleurs, sur lexistence de 14 terroristes activant dans le Sud, M. Ould Kablia na pas confirm ce chiffre et a not que dans la rgion du Sud, il y a un individu qui a mont un petit groupe, mais les services de scurit ont pris des mesures adquates.

N. B.

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le kidnapping denfants, un sujet proccupant




08:05 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,