> >

[] [ ]

Nous enqutons pour vrifier sil y a eu irrgularit

(Tags)
 
Nous ne connaissons pas encore les mobiles du crime Emir Abdelkader 0 2013-03-14 06:00 PM
Moncef Marzouki accus de travailler pour Al Jazeera pour un salaire de 50.000 euros Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:45 PM
Ces personnalits politiques et artistiques qui nous ont quitts cette anne Emir Abdelkader 0 2012-12-30 03:22 PM
Rendez nous nos archives! Emir Abdelkader 0 2012-06-15 12:02 AM
Aime pour ton frere ce que t'aime pour toi-mme abou khaled | french Forum 3 2012-03-25 09:15 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Nous enqutons pour vrifier sil y a eu irrgularit

Charles Chebl. Vice-prsident-directeur gnral du groupe SNC-Lavalin

Nous enqutons pour vrifier sil y a eu irrgularit




- Quelles relations y a-t-il entre Farid Bedjaoui et SNC-Lavalin?

Je navais jamais entendu ce nom avant. Nous aussi, nous voulons connatre la vrit et savoir quel rle a jou Farid Bedjaoui, dtenteur de deux passeports (canadien et algrien), dans les affaires en lien avec dex-dirigeants du groupe. Quelle tait la nature des services quil a rendus ? Quel rle a-t-il jou en tant quagent de mise en relation ? Pour connatre les rponses, nous avons demand une enqute aux services spcialiss.

- Ces mmes dirigeants font lobjet de poursuites judiciaires pour corruption et blanchiment dargent, des faits commis durant leur mandat

Cela est vrai. Mais nous navons pas encore clarifi les choses. Si ces employs ont commis des malversations, nous aimerions bien les connatre. Je vous rappelle que cest SNC-Lavalin qui est lorigine de ces poursuites. A la suite dune enqute interne, nous avons dcouvert des irrgularits que nous ntions pas en mesure dexpliquer ou de justifier. De ce fait, nous avons demand aux autorits comptentes de nous aider dans ce processus dinvestigation. Lenqute suit son cours. Nous aussi, nous avons hte de connatre la vrit, parce que nous estimons avoir t flous et lss.

- Lorsque vous parlez dirrgularits, faites-vous rfrence ces commissions transfres dans le cadre de lobtention des marchs ?

Cest exactement cela. On parle de 56 millions de dollars, puis de 22 millions de dollars, ou encore dautres montants cits par la presse, que nous avions relevs sans pour autant trouver leur traabilit.

- Une anne aprs, vous ne savez toujours pas ce qui sest pass ?

Depuis une anne, il y a eu larrestation en Suisse de mon prdcesseur, Ryad Benassa, puis celle de lancien PDG de SNC-Lavalin au Canada. Leur procs aura lieu en mai prochain et l, on en saura un peu plus. Les autorits ont les moyens dapporter des rponses sur cette affaire. En vrit, elles ont clairci certaines choses que nous ne pouvions lucider faute de moyens. Nous ne sommes pas outills pour savoir jusqu quel degr telle ou telle personne tait implique. Mme pour le cas de Farid Bedjaoui, au dbut il ny avait pas denjeu qui pouvait susciter une alerte. Son nom est apparu lorsque nous avons commenc notre audit interne. Si nous navions pas un bon processus denqute interne, ce nom ne serait jamais apparu. Ce sont des informations que nous avons apprises par surprise, en cours de lenqute.

- Certains affirment que cest la traque internationale contre les biens de la famille El Gueddafi qui a suscit lenqute contre lancien vice-prsident de SNC-Lavalin et non pas laudit interne du groupe. Est-ce vrai ?

Je ne peux pas dire quil y ait un lien. Cependant, il y a eu une suite dvnements qui ont concid avec la situation en Libye. Au Canada, il y a eu des soupons sur un projet ralis par SNC-Lavalin et o on a parl de transfert dargent sans rapport avec lAlgrie ou la Libye. Les investigations sont en train de toucher plus les personnes que le march en question. Il faut savoir cependant quactuellement, il y a deux niveaux dinvestigation. Le premier concerne les autorits suisses qui mnent leur propre enqute. Le second est au Canada. Mon prdcesseur est accus en Suisse pour une affaire et au Canada pour une autre. Il ny a pas de lien entre les deux. Au Canada, laccusation porte sur un march en territoire canadien et en Suisse laffaire est lie au transfert dargent de Libye.

- Voulez-vous dire que cest lquipe qui vous a prcd qui serait lorigine de ces irrgularits ?

Ce qui sest pass lanne dernire a t une surprise. Nous ne savions pas que certains de nos employs taient capables de faire cela. Le groupe a t flou et sa rputation mise rude preuve. Raison pour laquelle tout le staff qui tait en relation direct ou indirect avec lancienne quipe a t chang. Il y a eu linstallation dun nouveau prsident, de nouveaux membres, dont moi, et des mesures ont t prises afin dviter que de tels actes ne soient commis lavenir. Nous avons recrut un responsable de la conformit et mis en place une nouvelle gouvernance base sur le contrle de gestion. Nous sommes 60 000 employs travers le monde. Il est difficile de contrler les actes de toutes ces personnes. Pour nous, ces affaires ont t une bonne leon.

- Vos affaires en Algrie sont-elles affectes par les scandales Sonatrach ?

La presse a mal cit le nom de SNC-Lavalin en le liant un projet gazier avec Sonatrach. Nous avons estim ncessaire de clarifier cela dans une lettre adresse au PDG de Sonatrach. Lautre affaire dans laquelle SNC-Lavalin a t cit est lie Sonelgaz. Il sagit de la centrale lectrique de Hadjret Ennous. L aussi, nous avons crit au PDG de Sonelgaz, pour lui donner toutes les informations sur ce projet. Cest vrai que durant lanne coule, Sonatrach a report de nombreux appels doffres. Mais cette anne, ce nest pas le cas.

- Des soupons psent sur, justement, le march de ralisation de la centrale lectrique de Hadjret Ennous. Avez-vous enqut sur ce march ?

Lenqute est en cours. Ce que nous savons, cest quil sagit dun projet bien ficel. SNC-Lavalin a construit une centrale Skikda et une autre Hadjret Ennous, qui assurent 20% de la production dlectricit en Algrie. Si je ne me trompe, ces projets sont parmi ceux qui fonctionnent le mieux. Ct cot, est-ce quil y a eu irrgularit dans le rglement final ? Nous ne le pensons pas. Mais nous sommes en train denquter pour vrifier si, effectivement, il y a eu irrgularit. Nous donnerons toutes les informations ncessaires sur ce contrat. Cest lquipe prcdente qui la gr. Nous avons une vieille histoire avec lAlgrie, et ce, depuis 1975. Cest la seule compagnie qui na pas quitt lAlgrie durant la priode noire du terrorisme, en dpit de lassassinat de quelques-uns de nos employs. Il est important de rappeler que notre groupe a ralis plusieurs projets en Algrie, o il compte une quipe de 1500 professionnels algriens sur 1700 employs. Rien que pour le projet de lautoroute Est-Ouest, le groupe a recrut 500 techniciens algriens et il ne faut pas oublier quen 1975, le premier projet de SNC-Lavalin en dehors du Canada a t ralis en Algrie.

- Pourtant, cela na pas empch le groupe dtre clabouss un peu partout dans le monde, au Bengladesh, en Algrie, en Suisse, au Canada et en Libye

Lhistoire du Bengladesh est une affaire trs malheureuse. Pour ce qui est de lAlgrie, de la Libye ou de la Suisse, il sagit du mme individu, Ryad Benassa, actuellement en prison. 

Salima Tlemani

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nous enqutons pour vrifier sil y a eu irrgularit




05:28 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,