> >

[] [ ]

quand le Qatar recrute au Maghreb pour Jabhat Al Nosra

(Tags)
 
Moncef Marzouki accus de travailler pour Al Jazeera pour un salaire de 50.000 euros Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:45 PM
Qatar : 15 ans de prison en appel pour un pote critique du rgime Emir Abdelkader 0 2013-02-25 03:43 PM
LApocalypse, cest pour quand ? Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-10-24 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-26
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool quand le Qatar recrute au Maghreb pour Jabhat Al Nosra

Enrlement de jeunes Tunisiens pour aller combattre en Syrie

quand le Qatar recrute au Maghreb pour Jabhat Al Nosra

Des centaines de jeunes Tunisiens ont dj perdu la vie dans lenfer syrien, suscitant un toll grandissant auprs de la socit civile et, surtout, des familles qui sinquitent sur le sort de plusieurs autres centaines de jeunes partis pour le djihad.


Tunis
De notre correspondant


Le gouvernement tarde pourtant ragir. Durant les deux dernires semaines, la socit civile et les familles ne cessent de multiplier les actions afin de dissuader les jeunes Tunisiens de rallier le front du djihad en Syrie pour chasser Bachar Al Assad du pouvoir et combattre aux cts des salafistes de Jabhat Al Norsa. Il est vrai que les nouvelles venant du front nencouragent pas en faire partie. Les victimes tunisiennes connues se comptent par dizaines et lon parle de plusieurs centaines de victimes, si lon croit certaines sources, sans compter ceux qui sont emprisonns dans les geles du rgime syrien.

Un tel sort obscur, finalement dvoil, a aid briser le tabou difi autour de cette question, malgr le silence complice des autorits qui font la sourde oreille face cette problmatique. Les langues nont commenc que dernirement se dlier concernant les rseaux djihadistes menant les jeunes Tunisiens en Syrie. Ce ntait dailleurs pas facile. Il a fallu le courage de certaines mres, qui craignent pour la vie de leur progniture, pour oser sinterroger sur la lgitimit de ces dparts.
La signature et largent de Doha
Lopinion publique a pris ensuite le relais et plusieurs enqutes ont t diligentes concernant les filires de recrutement des djihadistes en Syrie. Depuis, de multiples vrits caches ont t mises nu. Le djihadisme ne se limite pas cette pit apparente. Des sources concordantes affirment que le Qatar monnaie le recrutement des brigades de djihadistes trangers. On parle mme de cours pouvant aller jusqu 2000 euros par tte de combattant. En opposition la guerre en Libye, dont les acteurs taient exclusivement locaux du ct des rebelles, lopposition syrienne nest pas parvenue sattirer la sympathie de ses concitoyens.
Plusieurs drapages des combattants de lopposition ont terni son image auprs de la population. Face ce dni local, les monarchies du Golfe se sont rabattues sur les mafias du djihadisme international pour recruter les jeunes volontaires. Lesquels rseaux puisent essentiellement en Arabie, Libye et Tunisie. Les chiffres montrent toutefois que ce sont les nophytes tunisiens, djihadistes de la 25e heure qui prsentent le plus grand lot. Leur amateurisme a fait deux les principales victimes.
Face la croissance du nombre de victimes parmi les jeunes Tunisiens, la socit civile a sonn lalarme. Il y a une condamnation ouverte de ce recrutement. Le prsident Marzouki sest joint lui-mme cette condamnation presquunanime. Le parti Ennahda est le seul se taire sur ces dparts sans oser dfendre ce choix de rallier les combats en Syrie, encourag par les sponsors qataris. Cette prudence dEnnahda indique que lon nest plus dans les moments deuphorie de lt 2011, quand Noureddine Khademi, alors quil ntait pas encore ministre, appelait les jeunes rallier le djihad en Syrie. Il sest aujourdhui rtract et a appel, pas plus tard quhier, sur les ondes de la radio Shems FM dvoiler les parties qui sont derrire cet enrlement des jeunes Tunisiens en Syrie.
Certaines sources affirment toutefois que des organisations caritatives lies Ennahda seraient trs actives dans lexportation des djihadistes tunisiens vers la Syrie. De tels propos ne vont pas lencontre de la tendance prconise par un gouvernement qui a abrit le premier congrs international des amis de la rvolution syrienne, et a t le premier rompre ses relations diplmatiques avec le rgime de Bachar.
Nuanons toutefois un peu les propos puisque le prsident Marzouki, jadis fer de lance de cette attaque de front en soutien lopposition syrienne, dnonce aujourdhui ces vagues denrlement des jeunes Tunisiens dans les rseaux djihadistes, rappelle lislamologue Nji Jalloul. La question est trs complexe. Regardez un peu comment la France part en guerre contre AQMI au Mali et soutient lopposition syrienne, allie dAQMI, ajoute-t-il.
Chocs motionnels
Ennahda est toutefois sur la dfensive surtout aprs le buzz mdiatique cr par les histoires de djihadistes ramens in extremis alors quils sapprtaient se rendre au front en Syrie. Il sagissait de chocs motionnels trs influents sur la population. Une fois, la mre et lpouse dun jeune ont pu le rejoindre temps Istanbul, avant quil ne prenne lavion qui devait le conduire en terre du djihad.
Une autre fois, plusieurs membres des familles de cinq jeunes de Hergla les ont rejoints Benghazi et les ont rcuprs avant leur dpart en Turquie.

La dernire rvlation porte sur un handicap sur chaise roulante qui est rentr avant-hier de Syrie o il stait rendu pour le djihad. Invraisemblable mais vrai ! Il y a donc de quoi faire douter Ennahda, surtout que ceux qui sont rentrs nont pas manqu de rvler plusieurs drapages dans les rangs des djihadistes. En plus, la socit civile nest plus prte se taire. Elle crie haut et fort son dsarroi. Dans ses interventions sur les plateaux mdiatiques, luniversitaire Riadh Sidaoui attire lattention sur les risques encourus par la Tunisie avec le retour de ces centaines de djihadistes partis en Syrie et endoctrins par la culture de la violence.
Lexemple de lAlgrie et de ses jeunes, rentrs dAfghanistan aprs y avoir combattu, ne saurait tre ignor, ne cesse-t-il de rappeler. Toute la socit doit se dresser pour lutter contre ce phnomne, appellent plusieurs ONG. Un imam a mme os sattaquer au phnomne dans son prche de vendredi dernier, acceptant davoir sur le dos les hordes de salafistes. Les familles des jeunes Tunisiens partis en Syrie sinterrogent sur le silence des autorits par rapport leurs inquitudes quant au sort de leur progniture.
Elles rclament que le gouvernement installe une cellule de crise au ministre des Affaires trangres pour rpondre leurs interrogations concernant leurs enfants. Les autorits doivent assumer leurs responsabilits en la matire, pensent les parents. La guerre est donc lance contre ce danger qui hante la socit. Esprons quil ne soit pas dj trop tard.



Mourad Sellami







El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

quand le Qatar recrute au Maghreb pour Jabhat Al Nosra




09:42 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,