> >

[] [ ]

Nous ne laisserons personne toucher lunit nationale

(Tags)
 
Nous ne connaissons pas encore les mobiles du crime Emir Abdelkader 0 2013-03-14 06:00 PM
Les scandales financiers en Algrie menacent la scurit nationale Emir Abdelkader 0 2013-02-19 02:48 PM
Personne ne sait mieux que lAlgrie combien les terroristes sont impitoyables Emir Abdelkader 0 2013-01-19 03:58 PM
Benbouzid quitte lducation nationale Emir Abdelkader 0 2012-09-04 06:40 PM
Rendez nous nos archives! Emir Abdelkader 0 2012-06-15 12:02 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-03-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Nous ne laisserons personne toucher lunit nationale

Nous ne laisserons personne toucher lunit nationale

Aprs stre runi au niveau de son domicile avec les chefs de tribu du Hoggar, lamenokal Ahmed Edabir a prsid, hier aprs-midi, un rassemblement de notables et de jeunes de Tamanrasset au sige de la maison de la culture, sous les slogans : Est-ce que dveloppement veut dire marginalisation ? ; Non la hogra et lexclusion ; Lordre tribal, legs et avenir, Ahaggar partie intgrante de lAlgrie.


Cest lvnement de cette journe ensoleille de vendredi et les lieux qui lui sont consacrs se sont avrs trop exigus. De nombreux jeunes et moins jeunes ont suivi durant des heures le dbat en restant debout. A la tribune, en plus de lamenokal, dautres chefs de tribu, comme Guemama Abderrahmane, Benmassaoud Abderrahmane, Badi Sidna, Moulay Yazid ou encore Boumezrag Chenani. Prenant la parole en premier, sous les applaudissements et les youyous de lassistance, Edabir Ahmed revient sur les circonstances de la manifestation. Sur insistance des notabilits, des chefs des tribu et des jeunes de lAhaggar, jai organis une rencontre avec les chefs de tribu et ce rassemblement. Nous navons pas de pays de rechange. LAlgrie est notre seule et unique patrie. Nous faisons en sorte de respecter les engagements de nos aeux qui se sont sacrifis pour elle. Mais aujourdhui, nous voulons que nos dirigeants soccupent de nos enfants. Des jeunes qui nont pas pour habitude daller errer entre les wilayas la recherche dun travail. Malgr les difficults, ils sont rests chez eux. Ils sont l et attendent que leurs droits leur soient donns. Tous les Algriens sont les bienvenus Tamanrasset, mais la priorit revient aux enfants de lAhaggar. Nous avons prpar plateforme de revendications que nous adresserons qui de droit grce votre contribution, lance Edabir sous les acclamations. Il reprend sa place la tribune et Hamadou El Mokhtar fait la lecture de la plateforme de revendications prsente la matine en prsence des chefs de tribu.

Nous ne sommes pas un patrimoine folklorique

Il exprime son regret de ne voir quun seul dput prsent dans la salle, alors que tous les lus avaient t invits, dit-il. Nous voulons que nos dirigeants changent le regard quils portent sur nous. Il ne faut plus quils nous voient uniquement sous langle du folklore parce que nous portons le chche. Nous en avons assez du silence impos aux jeunes. Nous portons tous le pays dans notre cur et craignons aussi pour sa scurit et son unit. Il y a des milliers de jeunes diplms qui chment dans notre wilaya. Les dirigeants sont incapables de nous voir autrement que chauffeurs et guides. Nous leur disons que nous sommes capables dadministrer et de grer notre rgion, donnez-nous juste loccasion de le prouver, dclare lorateur, avant de conclure : Nous ne voulons plus que notre rgion serve dexil pour les cadres sanctionns, ou dcole pour les administrateurs stagiaires.

De nombreux intervenants prennent la parole et chacun ny va pas avec le dos de la cuillre, tout en rappelant chaque fois, lattachement lunit du pays. Nous ne sommes pas mieux que les autres Algriens, mais nous voulons juste tre leurs gaux, que nous ayons les mmes chances daccs aux postes de responsabilit, toutes les coles de formation, aux universits, aux diffrentes filire universitaires, etc. Nous en avons assez de la tutelle. Nos parents se sont battus pour se librer de la tutelle du colonialisme, nous aussi nous nous battrons par tous les moyens contre cette tutelle, mme si celui qui lexerce est algrien. Hadj Ramdane, un notable connu, fait vibrer la salle avec son langage cru. Il espre que lorganisation ancestrale de lamenokal soit rinstaure tout en ladaptant la modernit. Il faudra faire en sorte que chaque tribu puisse dsigner elle-mme son dlgu, qui fera partie dun conseil consultatif, qui aidera lamenokal parler au nom de tous et impliquer les jeunes dans la gestion de leur cit, dit-il.
Il revient sur lhistoire de la rgion, en disant quelle na jamais t enseigne aux Algriens, alors que cest lamenokal Bey qui a libr les deux tiers du pays en refusant de Gaulle la sparation du Sahara. Aprs dautres dclarations allant dans le mme sens, Hamadou fait la lecture de la dclaration finale lassistance, qui consiste en lannonce de la cration dun conseil de tribus, de notabilits et de jeunes de lAhaggar, qui doit prendre en charge toutes les proccupations de la rgion et les soumettre aux plus hautes autorits du pays. Une dclaration fortement applaudie. Des jeunes demandent la parole. Lunit du pays est consacre chez nous. Personne nosera la toucher tant que nous sommes vivants. Mais nous voulons, pour une fois, que cette Algrie nous regarde un peu et voit les disparits qui existent entre les jeunes qui vivent au Nord et ceux qui vivent Tamanrasset.
Il faudra que les dirigeants sachent que sans le Sud, ni lEst, ni lOuest, ni le Centre ne pourront survivre, lance le jeune, g dune trentaine dannes. Un autre lui embote le pas : Comment expliquer que notre amenokal Bey Akhamokh ne soit pas connu ? Le jour o il y aura son nom Alger sur un btiment public, les nordistes chercheront comprendre qui est-il et l ils dcouvriront ce quil a fait pour le pays. Il faut que les dirigeants sachent que les jeunes de Tamanrasset ne constituent pas un problme pour lAlgrie. Ils sont la garantie de la protection de son unit. A la fin de la rencontre, Ahmed Edabir reprend la parole. Certains ont demand un mois pour dsigner les dlgus des jeunes et des tribus, moi je vous laisse deux mois. Aprs, nous soumettrons vos revendications qui de droit et nous veillerons au suivi de chacune delles sur le terrain

Salima Tlemani



El Watan
 

()

« ... | »

: 1 ( 0 1)
 

Nous ne laisserons personne toucher lunit nationale




10:08 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,