> >

[] [ ]

Drogue dans le milieu scolaire. Des enseignants tmoignent

(Tags)
 
Lusage de la drogue stend et se banalise Emir Abdelkader 0 2013-04-07 03:27 PM
Gendarmes, militaires, hommes politiques impliqus, La drogue gangrne le Maroc Emir Abdelkader 0 2013-01-29 04:38 PM
La drogue envahit lAlgrie Emir Abdelkader 0 2012-12-24 04:01 PM
Drogue Emir Abdelkader 0 2012-07-02 04:23 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-04-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Post Drogue dans le milieu scolaire. Des enseignants tmoignent

Drogue dans le milieu scolaire. Des enseignants tmoignent

On fait tout pour touffer lamre vrit de nos coles

Des lves fumant du haschich lcole, cest une ralit chez nous. Des enseignants en tmoignent et dnoncent ceux qui cherchent cacher la vrit. Nous avons vu des cas o de jeunes lycens, ayant eu un parcours scolaire brillant, ont fini par tout abandonner cause de la drogue, affirme une enseignante. La dmission parentale ouvre la voie de telles drives. La plupart des lves ne connaissent pas les dangers de la consommation de la drogue.



Malgr les cris dalarme des diffrentes associations de prise en charge des jeunes et des enfants concernant les dangers de la drogue en milieu scolaire, il y a tendance touffer cette ralit, estime Mme Zineb Belhamel, enseignante dans le secondaire. Le phnomne existe dans plusieurs lyces(*) de la capitale et des wilayas de lintrieur du pays, apprend-on galement du Conseil des lyces dAlgrie, se rfrant au compte rendu des enseignants concernant toutes les formes de violence et de dpassement sur lesquelles travaille le syndicat depuis quelque temps. Nous avons eu des discussions avec nos collgues de plusieurs tablissements, le phnomne touche aussi bien les tablissements situs dans des quartiers dfavoriss que ceux des quartiers hupps, rvle notre interlocutrice. Plusieurs enseignants et des membres dassociation tirent la sonnette dalarme quant au nombre effarant dlves fumeurs. Des lves fument au CEM.
Ce qui est trs dangereux, la cigarette pouvant tre un moyen daccs la drogue, salarme Mustapha Sadoun, commissaire gnral de lassociation des Anciens scouts musulmans algriens (ASMA). Les dealers profitent de la facilit de contact avec ces enfants pour couler leur poison et inciter ces lves les goter. Nous avons appris, travers les discussions que nous avons eues avec de jeunes toxicomanes dans le cadre dune caravane organise rcemment, que les jeunes touchent la drogue pour la premire fois, par curiosit. Mme Belhamel estime, elle aussi, que les lves touchant la drogue ne sont pas forcment issus de milieux dfavoriss. Nous avons vu des cas o de jeunes lycens, ayant eu un parcours scolaire brillant, ont fini par tout abandonner cause de la drogue. Dans un tablissement du secondaire situ dans la capitale, un jeune lycen, promu une carrire brillante, a fini par embrasser le monde de la toxicomanie. Je suis sr quil a t influenc par dautres lves qui se droguaient, rvle un enseignant. Un doigt accusateur est point du ct des responsables des tablissements scolaires qui font tout pour touffer ce types daffaire.

Lycens drogus livrs eux-mmes

Des enseignants rvlent que mme signals, les lves se droguant ne sont pas pris en charge. Ils sont grs par ladministration jusqu la fin de lanne. Ils passent en conseil de discipline, et l, soit ils quittent dfinitivement ltablissement scolaire, soit ils sont rcuprs. Mais dans les mmes conditions, dplorent des enseignants. Jai signal le cas dun lve concern par ce flau, rien na t fait par la direction de ltablissement. Llve a t exclu la fin de lanne, mais a trouv une place dans un autre tablissement. Au niveau des syndicats de lducation, une revendication est exprime quant la prise en charge de cette situation. Cela ne sert rien dexclure ces lves ou de les punir, mais il faut les prendre en charge dune faon srieuse et mdicale, soutient Mme Belhamel. La drogue est souvent derrire la recrudescence des actes de violence dans les tablissements scolaires.

Des enseignants dun tablissement du secondaire, situ Bab El Oued, citent un gang de dealers ayant investi un lyce dAlger pour rcuprer sa marchandise retenue par un lve revendeur. Une bagarre avec des armes blanches a failli dgnrer. Les vnements se sont drouls il y a une anne, mais aucune mesure na t prise jusqu prsent, dplore un professeur darabe. Les enseignants rclament quil y ait intervention de la tutelle pour la prise en charge des cas signals. Il est impossible de continuer cacher ce phnomne. Au contraire, il faut protger les autres lves et proposer une vraie solution aux jeunes qui ont des problmes de consommation, conclut Mme Belhamel.

* Les noms des tablissements ne sont pas cits par mesure de scurit.


Association des anciens Scouts musulmans : La drogue est chez nous

Une caravane de sensibilisation des jeunes sur les dangers de la drogue et de la toxicomanie est organise par lAssociation des anciens Scouts musulmans algriens du 23 mars au 15 avril. Cette initiative vise expliquer aux jeunes les dangers de ce flau. Il sagit aussi de sortir les jeunes en difficult de leur solitude et de les pousser sexprimer et de se confier, dans le but de les aider tre pris en charge par les services spcialiss, indique Mustapha Sadoune, commissaire gnral de cette association.
Selon ce militant, cette initiative a t prise en collaboration avec la DGSN dans le cadre des campagnes de proximit, labores dans le but daider les jeunes toxicomane se confier et reprendre confiance, et sensibiliser lentourage quant aux dangers de la drogue. Nous avons constat que les jeunes sinitient ces drogues par curiosit, nous vhiculons donc des messages pour prvenir les parents et les jeunes eux-mmes, indique M. Sadoune.
Au total, 300 jeunes ont particip cette manifestation qui consiste en des changes de sjours et la distribution de dpliants et lanimation de confrences et de dbats dans des tablissements scolaires. Selon le mme commissaire, daprs ce que nous avons recueilli, la consommation des drogues est troitement lie la dperdition scolaire, do la ncessit de crer des solutions alternatives pour les jeunes qui quittent tt les bancs de lcole. F. A.


El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Drogue dans le milieu scolaire. Des enseignants tmoignent




03:33 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,