> >

[] [ ]

Boumedine vu par les Amricains

(Tags)
 
19Juin 1965 : Le putsch de Boumediene Emir Abdelkader 0 2012-06-20 04:32 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-04-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Boumedine vu par les Amricains

Nouveaux cbles wikileaks : Boumedine vu par les Amricains




Le rgne de Boumedine a repos sur la cohsion du groupe dOujda, rest uni travers llimination des leaders rivaux et qui a merg comme une lite privilgie, note un diplomate amricain en 1974.


Au plus fort de son rgne, Boumedine, dcrit comme un leader rayonnant ltranger et terne au plan national, aurait vcu dans la hantise dun coup dEtat pouvant tre men par ses pairs de larme. Dans un cble diplomatique en date du 21 mars 1974 et intitul Les deux faces de Boumedine, le prsident algrien, arriv au pouvoir en 1965 et dcd en dcembre 1978, est dcrit dans un long portrait qui souligne ses forces et ses faiblesses.
En ces premiers mois de lanne 1974, selon les cbles rvls avant-hier, le prsident Houari Boumedine jouit dune position de leader dans le tiers-monde. Il a vu, avec la monte des prix du ptrole, les perspectives politiques et conomiques de son pays samliorer grandement. Toutefois, note le diplomate rdacteur du tlgramme, des observateurs mettent en garde contre le risque dtre induits en erreur par une position de force sur le plan extrieur qui cache mal une position intrieure beaucoup plus faible et fragilise.
En rvlant son mariage avec une jeune femme, Anissa Boumedine, ancienne avocate issue dune famille riche, dcrite comme provenant dun doubtful background, donc au pass controvers, Boumedine aurait terni son image de leader asctique sur lequel les impulsions gostes nont pas demprise.
un homme conscient des griefs populaires
Toutefois, travers ce que lui rapportent quotidiennement la scurit militaire et les services de renseignements lis la Prsidence, Boumedine est dcrit comme un homme conscient des griefs populaires retenus contre lui. Il doit donc accorder plus de temps aux affaires domestiques. Il va probablement prendre toutes les mesures ncessaires, y compris la dissolution de son mariage, ajoute le diplomate. Nous continuons considrer lAlgrie comme lun des pays les plus stables des Etats du tiers-monde et Boumedine comme un leader avec lequel on peut maintenir le dialogue pour les problmes du monde et pour la recherche de la paix au Proche-Orient.
Pour illustrer ses propos, le rdacteur souligne que durant ces six derniers mois, le prsident algrien a visit Moscou, Pkin, Pyongyang, Hanoi, Washington et La Havane. Il a accueilli un sommet arabe et un sommet des pays non-aligns et reu un flux continu de chefs dEtat et de ministres. Les diplomates amricains notent que le rgne de Boumedine repose sur la cohsion du petit groupe dOujda rest uni travers llimination des leaders rivaux et qui a merg comme une lite privilgie qui se dfend contre les outsiders.
A travers des associs de confiance, Boumedine a su prendre le contrle de larme et des forces de scurit en jouant adroitement sur les forces des uns et les faiblesses des autres. Ancien chef de ltat-major des armes, Houari Boumedine a pris le pouvoir en juin 1965 aprs un coup dEtat contre le prsident Ahmed Ben Bella. Pour asseoir son rgne sur le pays, le prsident sest appuy sur un cercle damis et de fidles connu sous le vocable de clan dOujda, en rfrence cette ville du Maroc frontalire avec lAlgrie, o ce groupe a lu domicile durant la guerre dindpendance.
Dans un autre cble, en date du 5 novembre 1975, les Amricains se posent la question de la prennit du rgime algrien. La rvolution agraire y est dcrite comme tant un autre point de mcontentement de la population qui reproche au chef de lEtat algrien son enttement maintenir une voie socialiste qui ne cre que des tensions. Malgr tout, au milieu dune industrialisation force dont la sagesse est remise en question, Boumedine semble bien en selle, notent les Amricains.
Bouteflika de plus en plus distant
En matire de politique interne, premire vue, Boumedine dirige encore et il ne semble pas y avoir dopposition organise. Toutefois, le rgime algrien nest pas un bloc monolithique comme il semble ltre premire vue. Il y a des critiques et des querelles au sein du cabinet. Le ministre des Affaires trangres, Bouteflika, semble de plus en plus distant de Boumedine. Il me semble vident que Boumedine est de plus en plus proccup par sa scurit personnelle. Il ne semble plus prendre la lgre la possibilit que quelquun puisse sen prendre lui, mais son comportement indique quil craindrait beaucoup plus un acte dun tueur isol quun putsch organis.
En labsence dinstitutions reprsentatives, le rgime semble de plus en plus sous la menace dun coup dEtat qui arrivera tt ou tard, men ou encourag par les militaires. Que se passera-t-il si Boumedine est assassin ou est dans lincapacit de gouverner ?, sinterroge lambassadeur amricain de lpoque. Boumedine na pas dhritier connu, conclut-il.
Il ajoute plus loin, selon des dclaration que lui aurait fait le prsident lui-mme un autre combattant prendra sa place. Le ministre des Affaires trangres, Bouteflika, ainsi que celui de lIntrieur, le colonel Abdelghani, sont les candidats les plus probables en ce moment, conclut le diplomate.

Dans un cble, en date du 6 mars 1974, il est fait tat de la premire apparition, de Mme Boumedine. Laquelle apparition, selon les diplomates amricains, est le souhait express du prsident Boumedine. Pourquoi ? Le prsident souhaitait lintroduire de faon progressive et indirecte sur la scne politique. Ainsi, Anissa Boumedine assistera la crmonie douverture du 1er sminaire des femmes arabes et africaines qui se droule la mme anne Alger et deviendra le centre dintrt des participantes et des journalistes.
Toutefois, le ministre de lInformation a averti journalistes et photographes prsents de prendre garde ne pas mentionner sa prsence. Le rdacteur du tlgramme a jug utile de prciser que Mme Boumedine a figur sur la photo officielle des participantes publie par le quotidien El Moudjahid. Son nom, toutefois, ne figurait nulle part.

Cherif Belkacem en disgrce
Dans un autre cble, en date du 1er aot 1974, on apprend que la disgrce de Cherif Belkacem, homme fort du rgime, ministre dEtat et ami de Boumedine, est acquise. Son absence remarque date de dbut juin de la mme anne, alors quil tait all au Maroc pour reprsenter lAlgrie lanniversaire du roi Hassan II. Les diplomates amricains pensent que sa disgrce est en relation avec sa seconde pouse, une Sudoise, souponne davoir aliment le contenu dun livre sulfureux intitul Les Folles nuits dAlger o lon dcrit force dtails croustillants les dessous de la vie lascive de la nomenklatura algrienne. A en croire le tlgramme cit plus haut, la disgrce de Cherif Belkacem serait galement lie son sjour au Maroc o il aurait rencontr secrtement Hassan II ainsi que les leaders dchus, Hocine At Ahmed et Kad Ahmed.


Djamel Alilat

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Boumedine vu par les Amricains




08:16 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,