> >

[] [ ]

Qui dautres part Bouteflika ?

(Tags)
 
Bouteflika fait feu contre les corrompus Emir Abdelkader 0 2013-02-24 08:11 PM
La moiti de la nourriture produite dans le monde part directement la poubelle Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-01-13 04:09 PM
Bouteflika fixe ses priorits Emir Abdelkader 0 2012-12-30 03:25 PM
Abdelaziz Bouteflika Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-12-25 05:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-04-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Post Qui dautres part Bouteflika ?

Qui dautres part Bouteflika ?




Les partis et acteurs politiques qui ont lch un petit mot sur la rvision de la Constitution laquelle le prsident vient de donner le coup denvoi, se comptent sur les doigts dune seule main.
Le sujet ne semble pas emballer grand monde en Algrie. Lintrt manifest lgard de cet immense chantier sous dautres latitudes est inversement proportionnel son importance pour lavenir du pays.
Il y a comme une apathie qui souligne grands traits un phnomne dangereux : la disqualification de la politique en Algrie. Le tous pourris, qui sest incrust au fil des annes dans les esprits des algriens qui ne croient plus rien aura contamin mme les acteurs politiques censs logiquement sabreuver des maux du pouvoir pour construire une alternative.
Or, quoi assistons-nous prsent ? A une dmission individuelle et dsormais collective de la chose politique. Les partis sont plus occups et proccups par le souci de rgler leurs crises internes, souvent fomentes de loin, que dexprimer leurs ides -si tant est quils en ont- pour tenter de se placer sur la scne politique.
Le pouvoir reste le seul matre du jeu. Il sest assur de fait le monopole du dbat (plutt monologue) politique, que la presse se charge de vulgariser et parfois analyser laune de quelques indiscrtions plus au moins informes des bruissements du srail.
Cest hlas la triste photographie que dcline lAlgrie politique o le prsident de la rpublique, pourtant manifestement diminu, reste quasiment le seul organe qui bouge.
La Constitution ? Inutile
La rvision de la Constitution qui est un acte politique dune haute porte stratgique dans la vie dune nation est ainsi relgu un banal fait divers
Aucun parti na jug utile de diffuser une dclaration ou mme poster ne serait- ce quun Tweet pour faire connatre sa position sur le sujet.
Le Premier ministre a install la commission dexperts charge de rdiger la mouture de la nouvelle Constitution conformment un ordre de mission du prsident.
Ce dernier en a fix les rgles du jeu, choisi souverainement les juristes et prcis la marge de manuvre aux techniciens du droit.
La mission se rsume prosaquement traduire dans un corpus juridique une feuille de route politique telle quelle a t conue par le prsident sans doute futur candidat.
Les partis en mode off
Comme on le voit, il y a risque que le prsident soit juge et partie dans cette cuisine constitutionnelle. Mais face cette incroyable vacance politique des partis, est-il raisonnable de reprocher demain au chef de lEtat davoir cousu une Constitution sa mesure ?
Ce serait trop facile pour des formations politiques qui jouissent doucement dans leur hibernation ininterrompue. Mais au-del de la longueur davance que prend le prsident sur ses concurrents potentiels, ce silence assourdissant sur un texte qui engage le pays sur plusieurs annes a de quoi inquiter sur lavenir dmocratique de lAlgrie.
En se mettant en mode veille voire off, les partis politique et les personnalits nationales auront manqu leur devoir de relais du peuple. Ils auront failli dans leur mission qui consiste traquer le despotisme, la soumission et la tentation du monopole.
Plus gnralement, ils cautionnent la mise entre parenthses du destin national et valident, leur corps dfendant, la thse selon laquelle il n y aurait pas dhommes dEtat en Algrie.
Lalgrien de la rue a alors raison de dire : Qui dautres, part Bouteflika ! .
Ce nest malheureusement pas tout fait faux



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Qui dautres part Bouteflika ?




01:39 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,