> >

[] [ ]

Attentat de Boston : le suspect arrt par le FBI est mort

(Tags)
 
Trois explosions font au moins deux morts et 23 blesss au marathon de Boston Emir Abdelkader 0 2013-04-15 11:26 PM
lauteur de lintrusion au sige de la cour dAlger arrt Emir Abdelkader 0 2013-04-02 02:58 PM
La Tour Eiffel vacue aprs un appel tlphonique annonant un attentat Emir Abdelkader 0 2013-03-30 10:49 PM
Le numro 2 dAQMI aurait t arrt par la police algrienne Emir Abdelkader 0 2012-12-18 05:15 PM
Maroc : Le film Lattentat qui raprocherait lAlgrie Isral prim Emir Abdelkader 0 2012-12-10 04:48 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-04-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Post Attentat de Boston : le suspect arrt par le FBI est mort

Attentat de Boston : le suspect arrt par le FBI est mort




Le FBI a publi des photos et vidos montrant deux "suspects" dans l'enqute sur l'attentat du marathon de Boston, quelques heures aprs un mouvant hommage rendu aux victimes par le prsident Barack Obama dans la cathdrale de la ville. L'un des deux suspects, arrt tt, vendredi 19 avril, est mort, selon la police de Boston. Le deuxime est toujours en fuite.
Mis jour le 19 avril 10H37
Le suspect arrt Watertown, prs de Boston (nord-est), lors d'une course-poursuite lance aprs le meurtre d'un policier sur le campus du Massachusetts Institute of Technology (MIT), est mort, a prcis la police de Boston.
Trois jours aprs l'attentat qui a fait trois morts et prs de 180 blesss, le responsable du FBI de Boston charg de l'enqute, Richard DesLauriers, a rendu jeudi publiques les photos et vidos de deux hommes jeunes, marchant l'un derrire l'autre, l'un avec une casquette claire, visire l'arrire, portant un sac dos sur l'paule droite, et l'autre portant veste et casquette sombres, et un sac dos.
Les enquteurs ont pluch quantits d'images prises entre autres par des camras de surveillance de magasins aux abords du marathon, ou encore par les camras de journalistes suivant l'vnement.
"Arms et extrmement dangereux"
"Aujourd'hui, nous faisons appel au public pour identifier ces deux suspects (...) qui apparaissent associs", a dclar M. DesLauriers lors d'un point presse. Les deux hommes sont considrs comme "arms et extrmement dangereux", a-t-il alert, recommandant au public de ne les approcher d'aucune faon.

Sur les images, le suspect portant une casquette blanche "est vu en train de dposer ce que nous pensons tre une des bombes", a prcis M. DesLauriers, soulignant que cela avait eu lieu "quelques minutes" avant les explosions.

"Depuis plus de 100 ans, le FBI a fait appel au public pour qu'il soit ses yeux et ses oreilles. Grce l'aide des mdias, dans un instant, ces images seront diffuses directement auprs de millions de personnes dans le monde entier", a poursuivi M. DesLauriers : "Quelqu'un connat ces personnes, ce sont des amis, des voisins, des collgues, ou des membres de la famille". Il a prcis que le suspect la casquette claire avait dpos son sac sur le site de la deuxime explosion, "quelques minutes" avant la dflagration.
La qualit des images - diffuses sur le site internet de la police fdrale - est ingale, mais pour certaines assez bonnes. "Toute information, aussi insignifiante puisse-t-elle paratre, prsente un intrt pour nous", a-t-il ajout.
Par ailleurs, la scurit et les vrifications la frontire canadienne ont t srieusement renforces, a constat un journaliste de l'AFP.
"Visage du diable"
Se rendant sur place jeudi avec sa femme, le prsident Obama a cherch consoler la ville endeuille et s'est rendu aux chevet de blesss l'hpital. Lors d'une crmonie oecumnique dans la cathdrale de la Sainte Croix devant 2.000 personnes, M. Obama a rendu hommage aux victimes, mais aussi promis que les enquteurs trouveraient les auteurs de cette "violence insense" et les traduiraient en justice.
"Oui, nous vous retrouverons, et oui, vous ferez face la justice", a dclar le prsident, venu Boston trois jours aprs l'attentat qui a traumatis la capitale du Massachusetts (nord-est) et raviv aux Etats-Unis le souvenir du 11-Septembre. "S'ils cherchaient nous intimider, nous terroriser (...), il est clair maintenant qu'ils avaient choisi la mauvaise ville", a-t-il ajout, saluant le "courage" des Bostoniens face au "visage du diable".
M. Obama a notamment rendu hommage aux trois victimes tues, Martin Richard, 8 ans, Krystle Campbell, 29 ans, et Lu Lingzi, une Chinoise de 23 ans qui tudiait la Boston University. L'ancien candidat la prsidentielle Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, tait prsent, ainsi que de nombreux lus locaux et membres des services de secours.
Un fonds d'aide aux victimes - One Fund Boston - avait par ailleurs rcolt jusqu' 10 millions de dollars jeudi, trois jours aprs le double attentat de lundi, selon des mdias locaux. Le chiffre doit tre confirm vendredi officiellement.
Toujours ni motif ni revendication
Trois jours aprs le plus grave attentat commis aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre, les enquteurs n'ont encore ni motif, ni revendication, et aucune hypothse n'est privilgie, entre terrorisme international ou intrieur.
Mais ils ont, en plus des deux "suspects" montrs jeudi, une ide plus prcise de la composition des bombes artisanales qui ont ensanglant le centre de Boston, o des dizaines de milliers de personnes taient masses sur le parcours du marathon annuel, traditionnellement une grande fte populaire. Les bombes avait t assembles dans des cocottes-minute dont un couvercle a t retrouv sur le toit d'un htel de six tages proximit, tmoignant de la force de l'explosion.
Les enquteurs ont retrouv des lambeaux d'un sac de nylon noir, un morceau de cocotte-minute tordu par le souffle de l'explosion, des clous et des billes mtalliques, et ce qui ressemble un morceau de circuit lectronique.
Parmi les quelque 180 blesss, une dizaine ont d tre amputs, certains des deux jambes, en raison des profondes blessures causes par les clous, les chardes de mtal et les billes d'acier ajouts aux bombes pour en maximiser l'impact.


 

()

« .. | »

: 1 ( 0 1)
 

Attentat de Boston : le suspect arrt par le FBI est mort




08:54 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,