> >

[] [ ]

"Il faut mditer sur lexemple franais"

(Tags)
 
"" .. "" "" Emir Abdelkader 0 2013-04-18 11:56 PM
.."" "" " " Emir Abdelkader 0 2013-03-25 11:33 PM
" " "": " " Emir Abdelkader 0 2013-01-29 06:58 PM
" " "" "" Emir Abdelkader 1 2012-06-16 10:56 AM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-05-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Post "Il faut mditer sur lexemple franais"

"Il faut mditer sur lexemple franais"

Je reconnais personne, un site, un journal, ni aujourd'hui ni jamais, le droit de m'interpeller!
Pour taire toute mauvaise langue qui affirmerait qu'il n'existe pas de politique culturelle en Algrie, Khalida Toumi est sortie de sa rserve, hier matin, pour expliquer A plus B sa politique culturelle et la dfinir selon sa propre vision et celle de l'Unesco, tout en cassant du sucre sur le dos du priv, sans pour autant s'y opposer. C'tait hier matin la faveur d'un point de presse anim au Forum d'El Moujahid.
Pour la ministre de la Culture, une politique culturelle, ce sont des objectifs atteindre, un ensemble d'encadrement juridique (lois, dcrets), des institutions, un encadrement humain et enfin un budget pour concrtiser ces objectifs. Avons-nous tout a? se demande-t-elle oui, bien sr! except pour le budget, rtorque-t-elle: Eh bien on a ce qu'on a!. A ces dtracteurs, elle dira qu' on peut ne pas partager la mme politique culturelle mise en oeuvre, mais on ne peut pas dire qu'il n'en existe pas, sinon on ne parle pas la mme chose. Une politique culturelle argue-t-elle se subdivise par domaine et diffrents secteurs. Le premier dont elle parlera, en consacrant un long chapitre sa plaidoirie et en mettant l'accent sur son importance est le segment du livre dont l'objectif de l'Etat, dira-t-elle, est de soutenir et encourager et ce, travers toute sa chane pour arriver mettre en place une vritable industrie du livre. Et de souligner le droit du citoyen d'accder au Smig culturel qui est un droit constitutionnel. Khalida Toumi voquera ce projet de socit, consistant mettre en place une bibliothque dans chaque commune et le rle de l'Etat de les alimenter tout en mettant l'accent sur la lecture publique, arguant que la culture, l'ducation et la sant doivent avoir un taux de service public important. Le service public est sacro-saint pour moi!.
Pour riger une bibliothque et lui donner un statut, cela se fait par dcret. Khalida Toumi annoncera ainsi la tenue, cette semaine, d'une commission mixte pour donner un statut plus de 960 bibliothques qui ont t cres grce au fonds des collectivits locales. Ceci permettra aussi ces bibliothques d'avoir les budgets et l'quipement ncessaires. Grce au fonds que l'Etat alimente (fonds du dveloppement des arts et des lettres), et une politique de l'Etat/client, les bibliothques sont ainsi alimentes en livres et ce, depuis 2007 raison de 3500 titres achets nos jours. Aussi, Khalida Toumi annoncera-t-elle un avant-projet relatif au march du livre statu rcemment qui permettra enfin au gouvernement d'avoir une base lgale sur laquelle on s'appuie pour prendre des dcisions et des mesures afin d'encourager le priv algrien investir dans les librairies, le maillon manquant dans ce secteur que l'Etat ne pouvait rellement soutenir sans rglement juridique favorable, savoir la distribution. Cette rglementation contribuera aussi, dira Khalida Toumi, instaurer le prix unique du livre, partout en Algrie. Elle fera remarquer galement que le Fdal existait auparavant, mais il fallait l'amliorer, rviser ses textes pour que la part d'aide rserve au livre soit plus importante et ainsi s'occuper, non seulement de l'dition, mais aussi de l'impression, la formation des libraires, etc. Notons qu' partir de 2014, des Salons du livre seront organiss l'est, l'ouest et le sud du pays. S'agissant du cinma, l encore, Khalida Toumi dira que sans le Fdatic, aucun film algrien ne pourrait se faire. Prenant tmoin l'assistance, elle demandera: Montrez-moi une salle de cinma, un muse ou un thtre dans lequel le priv a investi? Le ministre de la Culture s'est battu en 2010 pour introduire une loi qui stipule que quiconque veut investir dans la culture, bnficiera de tous les avantages des lois de l'investissement, en vain!. Et d'indiquer que l'objectif premier de son dpartement est de relancer la production cinmatographique. Evoquant le Fdatic, cr en 1967, il a fallu 2009 pour le faire entrer dans la loi des finances, aprs que l'Algrie l' ait mise en place depuis 1984. Notons aussi, rvle-t-elle, qu'en 2012, le fdatic a reu 52 scnarios dont 25 ont t retenus. Un fonctionnement qui ressemble s'y mprendre celui du CNC franais. Comme pour le livre, le cinma souffre de distribution et de manque de salles. Un problme que la ministre impute aux salles publiques fermes qui restent entre les mains des collectivits locales, incapables de les grer ou les rhabiliter, car ne possdant ni les moyens humains ni financiers. Le cinma est puni. L'Afrique et le Sierra Maestra doivent tre rhabilits nouveau, car non-conformes aux normes!. Khalida Toumi, qui soulignera que son rle est de rcuprer les salles, les rhabiliter selon les normes internationales et les donner des jeunes universitaires en chmage pour les grer, aprs formation, a tenu faire remarquer qu' partir de juin 2013, aucun film occidental ne sera vendu en 35 mm en Algrie. Il faut mditer sur l'exemple franais. C'est le modle que nous dfendons. L'Etat franais aide son cinma. Il faut le dvelopper chez nous. Troisime volet important que l'Etat soutient avec un autre fonds est celui du patrimoine.. Nous faisons normment au rythme qu'exige le patrimoine. Evoquant la Casbah, Khalida Toumi dira que le plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur a t adopt par dcret en janvier 2012 et a eu l'aval de l'Unesco, mais ce qui rend la tche plus ardue, ce sont les gens qui squattent ou habitent ce secteur vivant, or l'habitat n'est pas du ressort de son dpartement. Khalida Toumi est claire et sans ambages, affirmant que le financement d'un projet n'est pas un droit de l'homme, mais le droit d'accs un financement public lequel est soumis des procdures respecter. Et d'annoncer enfin la mise jour du dcret portant sur la scurit sociale des artistes grce la cration, il y a un an, du Conseil des arts et des lettres, sans lequel ceci n'aurait pu se faire. A propos de Constantine, capitale de la culture arabe, la ministre de la Culture qui se dira catgoriquement antiraciste, relvera, juste titre, l'absence de regroupement de la culture amazighe (il existe pour la culture arabe, islamique), Ce n'est pas la faute de l'Algrie. Pourquoi opposer une entit identitaire un autre? La manifestation n'est pas une occasion de faire dans l'idologie politique de rejet et de fermeture. C'est une occasion pour que la ville bnficie d'infrastructures grce des budgets spciaux. Enfin, propos de l'attaque dont elle a fait l'objet rcemment cause de certains propos crits en 1995 dans son livre Une Algrienne debout, Mme Toumi, plus connue l'poque sous le nom de Khalida Messaoudi est encore catgorique l-dessus: J'tais, et je suis encore une militante acharne contre l'utilisation de la religion des fins politiques, de domination des tres ou de la pense. Cette campagne mene contre moi et me traitant d'apostat par un Egyptien, je rpondrai que je reconnais personne, un site, un journal, ni aujourd'hui ni jamais, le droit de m'interpeller. Je suis une engage dans la souverainet nationale comme Chevnement. A ce monsieur qui ne connat pas l'histoire de l'Algrie, je dirais que l'Algrie a fait son printemps, mais berbre, car elle est berbre....




 

()


: 1 ( 0 1)
 

"Il faut mditer sur lexemple franais"




10:12 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,