> >

[] [ ]

Tunisie: le rassemblement des salafistes interdit

(Tags)
 
Tunisie : le gouvernement interdit le rassemblement d'Ansar al-Charia Emir Abdelkader 0 2013-05-17 12:00 AM
Tunisie: la police disperse des centaines de salafistes prs de Tunis Emir Abdelkader 0 2013-05-12 03:04 PM
Tunisie : Affrontements entre forces de scurit et salafistes Sjoumi Emir Abdelkader 0 2013-05-12 03:00 PM
Crise en Tunisie... Emir Abdelkader 0 2013-02-11 11:06 PM
Un Cheikh tunisien prononce une fatwa qui interdit aux musulmans de fter le Rveillon Emir Abdelkader 0 2012-12-30 03:32 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-05-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Tunisie: le rassemblement des salafistes interdit

Tunisie: le rassemblement des salafistes interdit




Le rassemblement du groupe salafiste Ansar Ashariaa prvu dimanche Kairouan, dans le centre de la Tunisie, a t interdit par le gouvernement qui a menac de svir contre ceux qui dfieront l'autorit de l'Etat.
"Nous avons dcid d'interdire ce rassemblement en raison d'une violation de la loi et de la menace qu'il reprsente pour la scurit et l'ordre public", a indiqu le ministre de l'Intrieur dans un communiqu.
"Tous ceux qui dfieront l'autorit de l'Etat et de ses institutions, ceux qui tenteront se semer le chaos, ceux qui inciteront la violence et la haine en porteront toute la responsabilit", a averti le ministre.
Il a encore menac de reprsailles "tous ceux qui tenteront de s'attaquer aux forces de l'ordre" et assur que la police et l'arme taient "hautement mobilises".
Le chef du parti islamiste au pouvoir Ennahda, Rached Ghannouchi, avait affirm cette semaine que le gouvernement allait interdire le congrs annuel d'Ansar Ashariaa, le principal groupe salafiste jihadiste, qui en retour avait appel "40.000 partisans" dfier les autorits et aller dimanche Kairouan.
Un porte-parole d'Ansar Ashariaa (les partisans de la loi islamique), Seifeddine Ras, a mis en garde jeudi le pouvoir contre "toute intervention de la police pour empcher" le rassemblement, estimant que le gouvernement serait "responsable de toute goutte de sang verse".
Le mouvement n'a "pas besoin d'autorisation pour prcher la parole de Dieu", selon lui.
Bras de fer
"On n'accepte pas les menaces de mort et l'incitation la haine, on n'acceptera pas de se faire traiter de tyrans", a rtorqu vendredi le ministre de l'Intrieur Lotfi Ben Jeddou.
Il a appel Ansar Ashariaa " la sagesse, s'intgrer la vie politique, accepter l'autre et renoncer la violence verbale et physique".
"Nous ne voulons pas la confrontation (...) Nous n'avons pas ferm leurs mosques, nous ne les avons pas empchs de faire de la prdication. Ce sont eux qui sont passs la surenchre", a-t-il soulign.
Vendredi soir, Ansar Ashariaa a diffus des consignes ses partisans.
"Nous conseillons nos frres qui viennent Kairouan de se dplacer en groupe et de ne pas se sparer car les agents du tyran bloquent la majorit des carrefours et provoquent nos frres", a-t-il dit sur sa page Facebook.
"Guerre"
La semaine dernire, le chef d'Ansar Ashariaa, Saif Allah Bin Hussein dit Abou Iyadh, un vtran d'Afghanistan ayant combattu avec Al-Qada, avait dj menac de "guerre" le gouvernement et accus Ennahda de mener une politique contraire l'islam.
Emprisonn sous le rgime dchu de Zine El Abidine Ben Ali, puis libr par une amnistie dcide aprs la rvolution de 2011, Abou Iyadh est en fuite depuis l'automne 2012, les autorits le souponnant d'tre l'organisateur de l'attaque en septembre de l'ambassade amricaine Tunis (quatre morts parmi les assaillants).
Le bras de fer entre le gouvernement et les groupuscules salafistes, jusqu'alors tolrs, s'est accentu aprs que les autorits ont admis la prsence de combattants d'Al-Qada en Tunisie.
Les forces de scurit et l'arme pourchassent depuis fin avril des groupes arms retranchs sur les massifs ouest du pays, prs de l'Algrie. Lors des oprations, seize militaires et gendarmes ont t blesss par des mines artisanales sur le Mont Chaambi, prs de Kasserine (centre-ouest).
Le porte-parole d'Ansar Ashariaa a ni toute implication de son groupe et d'Al-Qada dans le maquis de Chaambi.
Les salafistes sont responsables de nombreux coups d'clat et de violences, selon les autorits, alors qu'Ennahda est accus par l'opposition d'avoir fait preuve de laxisme face cette mouvance rigoriste de l'islam sunnite.
L'ambassade amricaine Tunis a appel ses ressortissants viter Kairouan durant le week-end voquant "de possibles confrontations".


AFP





El Watan
 

()

« | *..!‬ »

: 1 ( 0 1)
 

Tunisie: le rassemblement des salafistes interdit




02:33 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,