> >

[] [ ]

Ansar Charia-AQMI, les liaisons dangereuses

(Tags)
 
Le groupe salafiste Ansar Ashariaa impliqu dans le terrorisme Emir Abdelkader 0 2013-05-20 03:07 PM
Tunisie : les islamistes radicaux d'Ansar al-Charia dfient le gouvernement Emir Abdelkader 0 2013-05-17 07:00 PM
Tunisie : le gouvernement interdit le rassemblement d'Ansar al-Charia Emir Abdelkader 0 2013-05-17 12:00 AM
Aqmi : Mokhtar Belmokhtar, le trafiquant Emir Abdelkader 0 2013-03-19 06:23 PM
Dmantlement dune cellule dAqmi... Emir Abdelkader 0 2013-03-12 12:05 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-05-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Ansar Charia-AQMI, les liaisons dangereuses

Le gouvernement tunisien fait preuve de fermet lgard des salafistes

Ansar Charia-AQMI, les liaisons dangereuses




Chez le citoyen tunisien lambda, cette action anti-salafiste djihadhiste a t classe lactif du nouveau ministre de lInterieur, lindpendant Lotfi Ben Jeddou.


Tunis
De notre correspondant


Le chef du gouvernement tunisien, Ali Larayedh, tait certes Doha lors des incidents de Kairouan et de la cit Ettadhamen entre les salafistes et les forces de lordre. Il nempche quil a appuy la rigueur de la riposte du ministre de lIntrieur contre les terroristes. Quy a-t-il derrire ce durcissement ? Y aurait-il confirmation des liens entre AQMI et Ansar Charia ? Si le ministre tunisien de lIntrieur a durci le ton contre les salafistes, la raison ne saurait se rsumer au changement sa tte de Ali Larayedh par Lotfi Ben Jeddou.
Le premier tant lactuel chef du gouvernement et a toujours la haute main sur la politique mener en matire de scurit. Ce seraient plutt les dernires dcouvertes sur les liaisons dangereuses dAnsar Charia avec Al Qada au Maghreb islamique (AQMI) et leurs desseins pour la Tunisie qui auraient chang la donne. Ce conditionnel est impos par le flou avec lequel Ali Larayedh a entour cet attribut, terroriste, nouvellement utilis par le chef du gouvernement contre les salafistes rigoristes. Ceux-l mmes qui annoncent une nouvelle culture et rappellent sa jeunesse au prsident dEnnahdha, Rached Ghannouchi, pas plus tard quen mars dernier.
Les raisons dun changement de discours
Pour comprendre le changement du discours officiel, il est utile de revenir sur la manire avec laquelle les propos de Ali Larayedh ont volu. En dcembre 2012, une question portant sur les liens prsums entre Ansar Charia et Qatiba Okba Ibn Nafa quAQMI tentait dinstaller en Tunisie, le ministre de lIntrieur dalors avait rpondu : AQMI recrute parmi les sympathisants dAnsar Charia. Cest sr ! Mais nous navons pas encore tabli de liens entre les deux structures. Nous ne saurons donner une rponse ferme cette question. Depuis dcembre, et selon les dclarations des ministres de lIntrieur et de la Dfense, il y a eu une quarantaine darrestations en rapport avec cette katiba, qui sont toutes dans la mouvance proche dAnsar Charia.
Mais jusqu la toute dernire confrence de presse, malgr le soutien prsum de cette mouvance aux maquisards de Kasserine, leur vnration du cheikh martyr Oussama Ben Laden et le fait que leur leader, Seifellah Ben Hassine, alias Abou Yadh, soit un ancien lieutenant du chef dAl Qada, les deux ministres nont jamais dclar de lien organique entre AQMI et Ansar Charia. Plus encore, leurs tentes de prdication nont jamais t perturbes, malgr leurs discours violents et leurs prches incendiaires, ce qui a pouss lopposition accuser le gouvernement de la troka, notamment Ennahdha, de connivence avec les salafistes djihadistes.
Ennahdha dos au mur
Donc, face ce durcissement dans les discours et les actes du gouvernement contre Ansar Charia et faute dune communication gouvernementale transparente sur la question, on ne peut que prsenter les analyses dobservateurs. Pour lislamologue Nji Jalloul, il y a deux raisons derrire ce revirement. Dune part, Ennahdha ne peut plus se cacher la vrit vidente du lien organique entre Ansar Charia et AQMI. Ils prchent les mmes objectifs. Les sympathisants dAnsar Charia ont manifest en soutien aux maquisards. Laide logistique est assure par ces mmes sympathisants. Le lien organique est vident sur le terrain, comme au Mali et en Syrie, a-t-il soulign.
Le trouble-fte de lopposition pourrait galement devenir dangereux pour ceux qui lont entretenu, a ajout lhistorien.
Dautre part, le mouvement Ennahdha commence ressentir lusure de la sympathie, dont il bnficiait, suite ses dfaillances socioconomiques et scuritaires. Le retour des investisseurs et des touristes ne pourrait se raliser sans le retour du calme. Il fallait imprativement rtablir la confiance dans le site Tunisie, a prcis Nji Jalloul. Il nempche que, chez le citoyen lamda, cette action anti-salafiste djihadiste a t classe lactif du nouveau ministre de lIntrieur, lindpendant Lotfi Ben Jeddou, qui sest loign de la complaisance de son prdcesseur, Ali Larayedh, avec les salafistes.


Mourad Sellami



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ansar Charia-AQMI, les liaisons dangereuses




09:19 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,