> >

[] [ ]

Que cherche le Maroc en Afrique ?

(Tags)
 
Affirmer que lAlgrie et le Maroc... Emir Abdelkader 0 2013-04-02 02:52 PM
Maroc : sur le dpart, MSF ... Emir Abdelkader 0 2013-03-14 07:04 PM
la France coloniale cherche punir lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-01-12 03:12 PM
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr Emir Abdelkader 0 2013-01-08 03:14 PM
Panique au Maroc... Emir Abdelkader 0 2012-09-02 03:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-05-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Que cherche le Maroc en Afrique ?

MAROC - Afrique
Que cherche le Maroc en Afrique<h1 itemprop="Headline">

</h1>

Le 19 mars, le prsident ivoirien Ouattara reoit M6 Abidjan
Business, scurit, diplomatie... Un demi-sicle aprs la cration de l'OUA - et un peu moins de trente ans aprs s'en tre retir -, le Maroc n'a jamais t aussi prsent au sud du Sahara.
Au moment o l'Union africaine (UA) se runira Addis-Abeba, les 24 et 25 mai, pour fter son cinquantenaire, un &#201;tat manquera l'appel. En ralit, trois autres rateront la fte pour cause de suspension : Madagascar aprs la prise de pouvoir d'Andry Rajoelina, la Guine-Bissau et la Rpublique centrafricaine la suite, l aussi, de putschs. Ces mises l'cart ne durent qu'un temps, certains pays ont ainsi rcemment rintgr l'organisation (Mali, Cte d'Ivoire, Niger, etc.). Reste donc le Maroc, le seul s'tre volontairement retir il y a prs de trente ans.
Le 12 novembre 1984, la dlgation marocaine avait quitt le 20e sommet de l'Organisation de l'unit africaine (OUA) pour protester contre la prsence du prsident de la Rpublique arabe sahraouie dmocratique (RASD), Mohamed Abdelaziz. Le conseiller royal Ahmed Rda Gudira, qui menait la dlgation, avait alors lu ces quelques mots : Voil, et je le dplore, l'heure de nous sparer. En attendant des jours plus sages, nous vous disons adieu et nous vous souhaitons bonne chance avec votre nouveau partenaire. L'UA ayant pris au dbut des annes 2000 la suite de l'OUA en acceptant la Rpublique sahraouie, le Maroc est rest sur sa position. Rien de nouveau sous le soleil d'Addis-Abeba ? Tant que l'organisation maintiendra sa reconnaissance d'une Rpublique que le royaume considre comme partie intgrante de son territoire, il y a fort parier que les timides appels, lancs intervalles rguliers, au retour du Maroc dans l'organisation panafricaine resteront lettre morte.
Discrtion
Peu importe que le Maroc ait t l'un des pionniers de l'unit africaine, accueillant ds janvier 1961 la confrence de Casablanca, qui accoucha d'une charte revendiquant l'objectif de faire triompher la libert dans toute l'Afrique et de raliser son unit . Voeu pieux, mais le paradoxe demeure. Mme si le royaume ne clbrera pas ses noces d'or avec l'UA, il dveloppe depuis une dizaine d'annes une vritable stratgie destination du continent, dont il s'affirme rsolument comme un acteur conomique et diplomatique de premier plan.
Tout en entretenant des relations personnelles excellentes avec nombre de chefs d'&#201;tat (Flix Houphout-Boigny, Mobutu, Omar Bongo Ondimba), Hassan II n'avait pas vritablement t un roi africain, prfrant d'autres scnes pour dployer son talent pour les affaires internationales. Par contraste, son fils et successeur Mohammed VI a renonc cette diplomatie clatante. Plutt que ces grands sommets (Ligue arabe, Francophonie, etc.) o chacun parle beaucoup mais o, en dfinitive, on se fait peu entendre, le roi prfre la discrtion des relations bilatrales. Et depuis le dbut de son rgne il a surtout voyag au sud du Sahara. &#192; l'occasion de grandes tournes ou de visites d'&#201;tat, il s'est rendu dans de nombreux pays d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest : Bnin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Cte d'Ivoire, Gabon, Guine quatoriale, Niger, RD Congo, Sngal. Avec ces pays, le Maroc partage une proximit lie l'Histoire et la langue franaise, mais aussi des intrts conomiques qu'illustre la vitalit des entreprises marocaines qui s'y implantent.
Sur le continent, le Maroc cherche des amis, notamment sur la question du Sahara occidental. Pris dans le grand jeu de la guerre froide, le royaume avait cd du terrain, au dbut des annes 1980, dans un continent devenu le terrain privilgi de l'affrontement des deux grands. Rsolument atlantiste, Hassan II menait de front la guerre contre le Front Polisario, ses soutiens militaires et diplomatiques. Tandis que les Sahraouis indpendantistes plaaient leur lutte dans le sillage des guerres de libration nationale, le Maroc tait sur la dfensive. Depuis une dizaine d'annes, le pays, qui considre le Sahara comme une cause sacre, dveloppe pourtant des relations avec des pays jugs plus proches de la RASD, comme l'Angola ou l'&#201;thiopie. Le Maroc met en avant une vision commune des questions de scurit, d'intgration conomique. Dans son voisinage africain, le royaume dploie une doctrine cohrente. La rsolution des conflits doit se faire avec tous les acteurs rgionaux, dans le cadre de la lgalit internationale et le respect de l'intgrit territoriale , indique un diplomate marocain.
Scurit
"Sur la question malienne, l'Algrie agit en tant qu'actionnaire, le Maroc se positionne plutt comme un acteur concern."
Rabat a soutenu sans ambages l'intervention franaise au Mali, autorisant rapidement le survol de son territoire par les Rafale. Dans un discours adress au sommet de la Cedeao, Yamoussoukro, fin fvrier, Mohammed VI a soulign que la crise aigu qui secoue le Mali frre apporte la preuve clatante de l'inefficacit des approches partielles, des dmarches slectives, ou encore des ripostes parcellaires face aux risques criminels et extrmistes. A contrario, cette crise illustre la pertinence de la stratgie globale et de l'action collective auxquelles le Maroc n'a cess d'appeler depuis des annes , ajoutait le message royal. Quand on sait que Rabat ne fait pas partie du Comit d'tat-major oprationnel conjoint (Cemoc), bas Tamanrasset, le message semble adress l'Algrie voisine. Sur la question malienne, l'Algrie agit en tant qu'actionnaire (shareholder), le Maroc se positionne plutt comme un acteur concern (stakeholder) , estime notre diplomate. Bien sr, l'attitude marocaine n'est pas dsintresse. Pour Rabat, la dstabilisation qui secoue la rgion apporte une confirmation une thse constante et dconcertante par sa simplicit : la conjonction de la faiblesse des &#201;tats et de l'action de groupes criminels et terroristes affaiblit le Sahel, une rgion dj mine par la pauvret. La rsolution du conflit au Sahara occidental devient une ncessit pour la scurit et la stabilit de toute la rgion . CQFD.
L'activit que dploie Rabat au sein de la Cen-Sad depuis la chute de Mouammar Kaddafi, en plus des liens tablis avec la Cedeao, offre au Maroc le moyen de contourner l'UA. D'autant plus que les arguments marocains ne rsonnent pas encore dans l'esprit des dirigeants de poids lourds du continent, Nigeria et Afrique du Sud en tte, dont les intrts immdiats sont parfois en contradiction avec ceux du Maroc. &#192; cet gard, l'arrive de Nkosazana Dlamini-Zuma la tte de la Commission de l'UA risque de renforcer la mfiance du Maroc vis--vis de l'institution. Quand elle tait ministre des Affaires trangres, Pretoria avait bascul dans une ligne radicalement pro-Polisario, ce qui a conduit le Maroc rappeler son ambassadeur, une dcision que beaucoup regrettent aujourd'hui ct marocain. Le royaume, qui envoie ces dernires annes des observateurs en marge des sommets de l'UA, va-t-il faire le dos rond ?
Diplomatie : La RASD perd du terrain
L'intense lobbying marocain pour isoler la Rpublique arabe sahraouie dmocratique (RASD) porte ses fruits. Saint-Vincent-et-les-Grenadines est le dernier pays avoir suspendu, en fvrier, sa reconnaissance de la RASD, portant 32 le nombre d'&#201;tats avoir fait dfection depuis 2000. En Afrique, ils ne sont plus que 17 pays la reconnatre depuis que la Zambie (2011) et le Burundi (2010) ont fait machine arrire. La plupart sont des pays d'Afrique australe et d'Afrique de l'Est.
Depuis 1984, anne o le Maroc a claqu la porte de l'Organisation de l'unit africaine (OUA) aprs que la RASD y fut entre deux ans plus tt, Rabat privilgie l'approche bilatrale pour marginaliser la Rpublique sahraouie, qui bnficie toujours du soutien de poids lourds comme l'Algrie et l'Afrique du Sud. Dans la pratique, peu d'&#201;tats africains entretiennent encore des relations avec le Polisario, mais ils ne coupent pas les ponts de peur de s'attirer les foudres d'Alger et de Pretoria. Le Mali nous a fait savoir en mai qu'il n'tait pas hostile l'intgrit territoriale de notre pays mais qu'il serait malvenu, dans le contexte actuel, de l'afficher politiquement , explique un diplomate marocain.
Rabat clbrera en tout cas sa manire le cinquantenaire de la cration de l'OUA. Le 25 mai, journe mondiale de l'Afrique, les diplomates africains seront convis une srie de confrences et de manifestations publiques. On y rappellera que les jalons de la future OUA ont t poss lors de la confrence de Casablanca en 1961, laquelle a rassembl des leaders comme Mohammed V, Kwame Nkrumah, Julius Nyerere, Gamal Abdel Nasser, Ahmed Skou Tour, Modibo Keita... P.A

__________________
Par Youssef At Akdim



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Que cherche le Maroc en Afrique ?




07:25 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,