> > > | french Forum

Je me suis encore fait avoir : ma navet me pse !

(Tags)
 
Je vais encore enquter sur Mohamed Raouraoua Emir Abdelkader 0 2013-03-20 05:58 PM
Nous ne connaissons pas encore les mobiles du crime Emir Abdelkader 0 2013-03-14 06:00 PM
Islam Khoualed: Je suis innocent Emir Abdelkader 0 2013-03-09 11:15 PM
Vous savez qui je suis ?" Emir Abdelkader | french Forum 4 2012-11-05 09:58 PM
29 juin 1992 aprÈs avoir accompli son forfait Emir Abdelkader 0 2012-06-27 06:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-06-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,973 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Je me suis encore fait avoir : ma navet me pse !

Je me suis encore fait avoir : ma navet me pse !

Vous arrive-t-il de conclure que vous avez t probablement naf, trop gentil, trop gnreux ?

Trop bon, trop c . Ça vous parle ?

Sommes-nous parfois trop bons envers notre entourage ou faisons-nous preuve de navet maladive ?

Je ne sais pas vous, mais moi je me suis pos souvent cette question aprs avoir eu le sentiment davoir t trahi par des personnes ou des entreprises qui jai beaucoup donn ou aprs mtre investi dans de nombreux projets.

Pourtant, je continue donner avec sincrit et beaucoup de plaisir. Je refuse de cder laigreur. Naf ou qualit de cur ? La gentillesse et le don de soi riment ils avec navet ?

Lingnuit, lorsquelle est contrle , quelque chose de magique, de pur, de sain et cest quelque chose de trs personnel. Certains rves peuvent rimer avec navet.

Est-ce mal ?

En gestalt-thrapie on parle de confluence pour expliquer ce processus qui nous mne abdiquer et faire des compromis avec notre propre personnalit au profit de lautre.

Souvent, sans rellement en avoir conscience, dans un espoir profondment ancr dtre aim en retour et pour certains, attendre de lautre quil nous aimera de la mme faon quon les aime.

Ce symptme peut causer quelques problmes lorsquil est rcurrent. Un excs de confiance en lautre peut crer des troubles tels que le renoncement total soi ou le refus de passer de ltat dinnocence infantile celle dadulte.

Lune des rsultantes de ce besoin de plaire ou par crainte dtre jug, fich, catalogu, on narrive plus dire non . Dans lexcs, ceci peut crer des parasitages qui affectent notre amour propre : on nexiste plus pour soi mme, mais pour les autres, pour tre reconnu ou accept. Et paradoxalement, nous avons l'impression qu'en faisant cela nous ne nous sentons toujours pas plus aim ou accept. A quoi bon continuer se pnaliser si rien ne change ? Car c'est bien de a dont il est question : force de ne pas oser dire "non" par peur des ractions des autres, c'est nous que nous faisons du tort. Et votre entourage sait que vous ne leur refuserez pas ce "petit service".

Il se peut que vous vouliez avoir une confiance inconditionnelle au genre humain, ne chercher que ce quil a de bon en lui. Il est vrai que cette approche inconditionnellement positive motive et stimule. Pour certains elle est vitale, cest une question de survie motionnelle ou tout simplement dtat desprit. Nous ne voulons pas sombrer dans le ngativisme socitaire qui nous entoure. Et puis au fond, cest vrai : dans labsolu, lHomme est bon. Parfois maladroit, certes, mais cela nenlve rien ses bonnes intentions , non ?

Que faire alors si cette vision positive de lentourage semble ntre quune navet rcurrence ?

Pouvons-nous faire la diffrence entre ralit, perceptions et croyances ?

Certaines ralits sont loppos de nos croyances et nos espoirs .

Nest pas cela la navet : croire en des choses ou en des qualits qui ne sont pas ?

O est la frontire entre esprer en quelque chose et se borner sur une utopie ?

En quoi consiste la foi en soi ou en dautres ?

Pas facile et chacun pourra donner une rponse qui lui est propre.

Explorez vos tats internes. Posez-vous, par exemple, ce genre de questions :

Pourquoi suis-je (trop) naf(ve) ?

Pourquoi je n'arrive pas dire non ? Qu'est ce que je cherche recevoir en retour ? Vais-je le recevoir ou est-ce insatiable ?

Ai-je la sensation de fonctionner en adulte ?

Suis-je capable de renoncer tout ce que jai cru jusqu prsent et daccepter une ralit peut-tre douloureuse ?

Ne vous culpabilisez pas. La vie est un apprentissage perptuel !

Chaque jour, grce aux expriences de la vie, nous acqurons un peu plus dintelligence motionnelle.

Parfois, la navet est tout simplement la rsultante de manque dinformation : on ne sait pas mieux. D'o l'intrt d'essayer autre chose ! Quel risque prenez-vous vraiment ?

Osez dire non, osez vous affirmer, osez dfendre votre vision, vos rves et vos ambitions. Pour vous ils sont rels. Assurez-vous quils sont ralisables en sortant parfois du mode rve vers un mode analyse pour enfin passer au mode action .

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Je me suis encore fait avoir : ma navet me pse !




12:40 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,