> >

[] [ ]

Maroc : bataille cathodique

(Tags)
 
Syrie: les rebelles ont perdu la bataille de Qousseir Emir Abdelkader 0 2013-06-05 03:56 PM
La vraie bataille pour la Syrie () Emir Abdelkader 0 2013-05-30 12:07 PM
La vraie bataille pour la Syrie... Emir Abdelkader 0 2013-05-30 12:01 PM
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr Emir Abdelkader 0 2013-01-08 03:14 PM
Le FLN a lanc la Bataille dAlger pour gagner ... Emir Abdelkader 0 2012-07-07 02:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-06-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Maroc : bataille cathodique

Maroc : bataille cathodique

Les passes d'armes entre les islamistes au gouvernement et la chane de tlvision 2M traduisent un vritable choc des valeurs au Maroc. Pendant ce temps, le secteur patine.
Mercredi 1er mai 2013. Sur le plateau du talk-show politique de la deuxime chane - Moubacharatan Maakoum ( En direct avec vous ) -, Mustapha El Khalfi est invit dbattre du Sahara occidental, juste aprs le vote de la rsolution 2099 prolongeant le mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un rfrendum au Sahara occidental (Minurso). Depuis quelques annes, cet ancien journaliste est devenu la coqueluche des mdias. À 40 ans, il apparat rgulirement sur les plateaux de tlvision. Plus rgulirement encore depuis qu'il est devenu ministre de la Communication, en janvier 2012. Costume-cravate bleu lectrique, le porte-parole du gouvernement islamiste grne ses talking points. Plus que le langage technocratique qu'affecte El Khalfi, beaucoup de tlspectateurs relvent d'abord la disparition de sa barbe, lment incontournable du dress code PJD (Parti de la justice et du dveloppement). Le benjamin du gouvernement a-t-il chang de look ? Faut-il y voir un signal politique ? La question lui sera mme pose lors du point de presse hebdomadaire qui suit le conseil de gouvernement du 9 mai. Dngations de l'intress, sa barbe, certes taille, n'a pas disparu sous l'effet d'un rasage intgral. Simplement, la maquilleuse de 2M a eu la main lourde. Le plus important, c'est que ma mre a apprci , glisse, dans un sourire, El Khalfi.
Si son protg garde le sens de l'humour, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ne se donne plus la peine de cacher son agacement vis--vis de 2M, la chane de tl prfre des Marocains. Depuis son arrive la primature, il n'a cess de tancer la chane et ses dirigeants, qu'il juge hostiles son parti. Pis, il refuse plusieurs fois - et avec ostentation - d'accorder des entretiens aux journalistes de la chane de Casablanca au motif que ses verbatims sont coups, et son propos ainsi dtourn. Les responsables de 2M disent qu'ils ne peuvent pas faire autrement, mais nous n'avons pas ce genre de problmes avec Al Oula [premire chane de tlvision publique, gnraliste] , rouspte un proche du Premier ministre.
Lors de la fameuse mission spciale de juin 2012, pour expliquer la hausse des prix du carburant, Benkirane a d'ailleurs marqu sa prfrence. C'tait la premire fois qu'un chef du gouvernement occupait (presque) tout l'cran, en direct sur les deux grandes chanes gnralistes. Tourne dans un htel de Rabat, l'mission se rvle une dmonstration d'autorit du chef du gouvernement, impatient et susceptible. Le Benkishow , popularis par Twitter, fera date ; 3 300 000 tlspectateurs en moyenne suivent l'interview. Un record. Les plus attentifs noteront d'ailleurs qu'Abdelilah Benkirane rserve ses regards les plus courroucs au prsentateur vedette de 2M, Jamaa Goulahsen, pendant que sa consoeur d'Al Oula, Fatima Baroudi, souriait obligeamment chacune des saillies du leader islamiste.
Lutte de pouvoir
Pour expliquer la relation difficile entre le PJD et 2M, il faut remonter dans le temps. La deuxime chane, cre en 1989, trane la rputation d'tre proche du pouvoir royal. Cre par la volont de Hassan II, gre par son holding ONA avant d'tre rachete par l'État en 1996, 2M n'a jamais quitt le giron du Palais. Sa directrice de l'information, la pugnace Samira Sitail, qui a fait toute sa carrire dans la chane, assume son amiti avec Fouad Ali El Himma, l'ami et conseiller de Mohammed VI. Sur le plan politique, elle ne cache pas son hostilit l'islamisme, qui le lui rend bien. Avec Samira Sitail, le PJD s'est trouv sa tte de Turc. Sur le plateau de Tout le monde en parle, juste aprs les attentats du 16 mai 2003, Sitail dnonce la rhtorique du PJD. Dbut 2005, l'affaire dite du tsunami rvle un vritable choc des valeurs. Un dito du journal Attajdid fait le lien entre le tourisme sexuel, la catastrophe et le chtiment divin. 2M se saisit du sujet, cloue au pilori le journal officieux du PJD.
Depuis son arrive la primature, Benkirane n'a cess de tancer la chane et ses dirigeants, qu'il juge hostiles son parti.
2M est reprsentatif d'une lite marocaine que le projet de socit des islamistes inquite. La victoire du PJD aux lgislatives de 2011 a t vcue dans ces milieux comme un cauchemar , explique un journaliste de la chane. Programm de longue date, le clash entre la chane et le gouvernement PJD clate ds le printemps 2012. Le feuilleton des cahiers des charges des deux chanes de tlvision Al Oula et 2M tourne au bras de fer entre conservateurs et modernistes . Mustapha El Khalfi veut remanier les obligations de service public des deux chanes, met son nez dans les grilles des programmes, proclame la transparence pour les marchs de production dlgue. L'exception 2M semble menace, ce qui dclenche une raction virulente des professionnels et d'une certaine lite, plutt francophone, plutt librale. En premire ligne, les patrons de la chane tirent sur leur ministre de tutelle.
Toute une conomie, un systme , est dstabilise. Faute de commandes, les socits de production se mettent au chmage technique. Depuis plus d'un an, elles ont d revoir leurs projets en attendant les nouvelles rgles. Ainsi, les missions pour le mois de ramadan, un mois d'ordinaire faste pour la tlvision marocaine, viennent peine d'tre lances. Sous couvert de rationalisation et de transparence, ces nouveaux cahiers des charges n'ont fait que du tort au secteur. La rforme est une usine gaz bureaucratique pour rgler des comptes avec des adversaires politiques. Nous refusons d'entrer dans ce jeu-l , s'trangle le patron d'une socit de production. En ralit, la tl n'est plus seulement une affaire de gros sous, elle est devenue d'abord et avant tout un terrain de luttes de pouvoirs.
Dgts
Les cahiers des charges ont constitu la premire crise du cabinet Benkirane. Sous pression, El Khalfi s'tait alors drap dans sa lgitimit constitutionnelle, faisant planer la menace d'une dmission. Finalement, le roi est intervenu comme mdiateur, demandant aux uns et aux autres de calmer le jeu. Une commission mise en place pour rcrire les cahiers des charges n'est intervenue qu' la marge. La bourrasque est passe, le ministre est toujours son bureau de Rabat, mais les dgts sont durables. Victimes expiatoires de ce bras de fer, le prsident et le directeur gnral de la Haute Autorit de la communication audiovisuelle (Haca), Ahmed El Ghazali et Nawfel Raghay, ont t dbarqus sans mnagement par Mohammed VI. On leur a reproch d'avoir approuv la premire version des cahiers des charges. Ils ont fait leur travail. La Haca n'avait pas juger de l'opportunit politique de ces documents ni agir comme un frein. Elle a travaill en tant qu'autorit indpendante et respectueuse des institutions. Est-ce un tort ? s'interroge un haut fonctionnaire.
Depuis un an, la Haca se fait discrte. On ne parle plus de l'attribution de chanes prives, sujet gel en 2008 par la comptition entre Mounir Majidi et Fouad Ali El Himma, deux hommes forts du pouvoir. Ce dossier tait pourtant sur le bureau de Ghazali avant son limogeage, tout comme le plan pour basculer vers la tlvision numrique terrestre (TNT), au plus tard en juin 2015. En 2012, le taux d'quipement des mnages en rcepteurs TNT tait de 4,2 %. Le risque, c'est qu'avec l'extinction de la diffusion hertzienne, les Marocains basculent totalement sur la tlvision satellitaire. Et l, la concurrence ne se joue plus entre Rabat et Casa.

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Maroc : bataille cathodique




02:45 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,