> >

[] [ ]

La fin sans gloire du Deus ex machina de la rvolution arabe

(Tags)
 
Des films documentaires darchives lis la Rvolution bientt remis lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-06-14 01:13 AM
13 avril 1958, jour de gloire ! 13 avril 2013, jour du grand dpart ! Emir Abdelkader 0 2013-04-14 03:00 PM
Libye-Algrie : Des accusations sans fondement Emir Abdelkader 0 2012-09-17 05:53 PM
Une Dicte sans faute Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-05-04 07:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-06-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La fin sans gloire du Deus ex machina de la rvolution arabe

La fin sans gloire du Deus ex machina de la rvolution arabe

Paris- Sauf retournement de dernire minute, le dgagement politique de lEmir du Qatar, par voie de lvacuation sanitaire, a t programm, contraignant le souverain cder son trne, en pleine gloire, en pleine force de lge, son fils cadet, le prince Tamim, une transmission de pouvoir indite dans les annales des ptromonarchies grontocratiques du Golfe.
LEmir, n en 1952, a runi lundi 24 juin 2013 la famille rgnante au lendemain de la confrence des amis de la Syrie, en compagnie des sages de la principaut, pour une mise au point final du dispositif dabdication.
Prsente par ses nombreux communicants comme rpondant au souci du souverain de procder un rajeunissement du pouvoir dans les grontocraties du Golfe, cette transition inhabituelle du pouvoir au Qatar, dans un pays thtre de deux coups dtats dynastiques au cours de ses 40 ans dindpendance, devrait, dans la foule du printemps arabe, servir dexemple pour les gnrations futures en matire de transfert de pouvoir dans les monarchies arabes.

Une destitution comparable celle dcrte par les Anglais dans la dcennie 1950 lencontre du Roi Talal de Jordanie, en faveur de son fils Hussein, plus sensible aux intrts de la couronne britannique; comparable celle dcrte par les Anglais en 1970 lencontre du Sultan Sad dOman oncle du Sultan Qabous.
Une opration dexfiltration perue dans de larges couches de lopinion internationale, quoiquon en dise, comme un dommage collatral majeur du conflit de Syrie. Plus prcisment, la sanction de lchec dun trublion qui aura plus que quiconque assur la promotion du djihadisme erratique, exacerb lantagonisme religieux inter musulman (sunnite-chiite), accentu la dfragmentation du Monde arabe et sa soumission limprium atlantiste, tout en plaant le monde au bord dune conflagration rgionale.
Au mme titre que lArabie saoudite, sauf que la dynastie wahhabite dispose dun coupe-feu absolu, La Mecque et Mdine, valeur dissuasive absolue qui explique le fait que lIrak, -et non le royaume saoudien-, a pay le prix de la participation de quinze saoudiens au raid contre lhyperpuissance amricaine, le 11 septembre 2011.

Selon les indiscrtions de la presse arabe, lviction de lEmir constituerait la sanction de ses trop graves drives tant en ce qui concerne son ferme soutien au djihadisme que sa boulimie affairiste dans ses investissements occidentaux. Le souverain se serait en effet vu notifier son ordre dvacuation du pouvoir par un haut responsable de la CIA, dpch spcialement par Barack Obama pour lui signifier lordre prsidentiel amricain aprs la dcouverte dans la cache dOussama Ben Laden de documents attestant que le financier du chef dAl Qaida serait un citoyen du Qatar, cousin du ministre de la culture, Hamad Al Kawari (1).
Sous la plume de son directeur Oussama Fawzi, ancien haut fonctionnaire du ministre de linformation du Qatar, Arab Times en date du 24 juin, prcise que la cellule qataritote proche de Ben Laden tait compose de Salim Hassan Khalifa Rached al Kawari, qui a dj t livr aux Amricains, ainsi que du koweitien Hasan Ali Ajami, un djihadiste combattant en Syrie, du syrien Ezzdine Abdel Aziz Khalil ainsi que dOmid Mohamad Abdallah. Les transferts dargent se faisaient via des institutions financires qatariotes. Les soupons sur le Qatar pesaient depuis linvasion de lIrak au point que le prsident Georges Bush jr na pas hsit bombarder le sige dAl Jazira Bagdad et sapprtait en faire de mme sur le sige central de la chaine transfrontire arabe Doha.

LOukaze amricain, non ngociable, aurait prescrit un dgagement simultan de lEmir et de son premier ministre, Hamad Ben Jassem. Le processus de transition devrait commencer lt 2013 de manire concider avec le dbut de la priode du jene du mois de Ramadan et sachever fin Aot, date de la reprise des activits du calendrier diplomatique international. Selon la version de la presse arabe, le dlgu de la CIA aurait offert le choix suivant lEmir, soit le gel des avoirs financiers de lEmirat dans le monde, soit sa destitution. Autrement dit, la mort financire de lEmirat ou la mort politique de lEmir, motivant cette sanction par le fait que le tandem avait outrepass son rle en Syrie et dans son soutien au djihadisme, de mme que son soutien tonitruant aux no islamistes au pouvoir en Tunisie et en Egypte.
Sans surprise, la manuvre dtranglement de lEmir avait t engage, ds lt 2012, avec les indiscrtions fuites dans la presse franaise sur le rle dstabilisateur du Qatar dans le pr carr africain de la France, particulirement le Mali, via la filire caritative du djihadisme qatariote Ansar Eddine, contraignant Paris, en pleine tourmente financire, engager une couteuse opration de reconqute du septentrion malien en janvier 2013. Qui explique labsence de visite officielle de Franois Hollande au Qatar, pendant la premire anne de sa mandature, en dpit du volumineux portefeuille financier qatariote en France.
Le prsident franais a programm sa visite pour concider avec la confrence des amis de la Syrie, en un ple remake de la crmonie dadieu de Fontainebleau, sauf que le Field and Air Marshall du Qatar ne dispose pas, loin sen faut, du gnie militaire du vainqueur dAusterlitz et de son prestige. Un enterrement en grande pompe, un gard que lOtan rserve gnralement ses plus fidles serviteurs (2).
Groupant onze membres, dont les trois membres permanents occidentaux du conseil de scurit (Etats-Unis, Royaume Uni, France) et lAllemagne, les six ptromonarchies du golfe (Arabie saoudite, Bahren, Emirats Arabes Unis, Kowet, Qatar et Oman) ainsi que les puissances rgionales sunnites, la confrence a annonc avoir dcid une aide urgente en matriel et en quipements la rbellion afin de lui permettre de faire face aux attaques brutales du rgime, indiquant que toute aide militaire sera canalise par le Haut Conseil militaire syrien relevant de lArme syrienne libre (ASL), principale faction de lopposition arme. Selon lAFP, le chef de la diplomatie du Qatar, Cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, soutenant activement lopposition, a en outre affirm que les participants avaient pris des dcisions secrtes pour renverser lquilibre sur le terrain.

En dautres termes, remettre en selle lopposition syrienne aprs ses revers militaires et la propulser une posture crdible en prvision dventuelles ngociations de paix. Quoi quil en soit, selon toute vraisemblance, le chef de la diplomatie qatariote ne serait plus en poste le jour de gloire arriv.
Par sa prsence au Qatar, le 22 juin 2013, Franois Hollande aura ainsi scell, dans lordre symbolique, un discret passage de tmoin entre lEmir et son fils, au cours dun diner priv dont il espre, terme, des retombes en matire commerciale leffet de compenser les cots de lopration Serval au Mali.
Le coup de semonce contre le duo du Qatar avait prcd ces pripties protocolaires destines sauver la face. Intervenu trs exactement, en avril 2013, en plein dbat de lopposition syrienne atlantiste en Turquie, visant la constitution dune dlgation commune de lopposition la confrence de Genve II. Ulcre par la cacophonie qui rgnait au sein des diverses factions de lopposition, lArabie Saoudite, chef de file de la confdration des ptromonarchies arabes, se serait livre une action dclat contre les opposants islamistes margeant sur le budget du Qatar, en les plaant sous la coupe du grand wahhabite.
Un acte dautorit qui est apparu comme un geste dexaspration lgard des turbulences qatariotes et de limpuissance de lopposition pro atlantiste. Il sest accompagn dune surprenante dclaration du prdicateur de lOtan, le milliardaire gypto-qatariote, Youssef al Qaradawi, sur la chane saoudienne Al Arabyia reconnaissant la prminence de la hirarchie clricale saoudienne, dans une dmarche qui a retenti comme une forme dallgeance dguise.
Une reprise en main accompagne de lannonce de la fourniture par lArabie saoudite de missiles anti ariens lopposition islamiste syrienne; une annonce faite le 18 juin en plein sommet des G8 en Irlande consacr la possibilit dinstaurer une zone dexclusion arienne la Syrie.

Le coup de grce a t port en juin avec la succession des fuites dans la presse occidentale et arabe. Arab Times, le plus important site arabophone dAmrique du Nord, de mme que le journal libanais As Safir, le 11 juin 2013, rvlaient dans les dtails la dmarche amricaine.
Son successeur, Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, n en 1980, prince hritier depuis 2003, soit depuis dix ans, est diplm de Sandhurst (1997-1998), la clbre acadmie militaire britannique qui compte parmi ses prestigieux pensionnaires le Roi Abdallah II de Jordanie, le prince William, 2me dans lordre de succession au trne britannique, et son frre le prince Harry ou encore le chanteur James Blunt. Le prince de 33 ans est crdit dune maitrise parfaite de langlais, de lallemand et du franais. Tennisman ses heures perdues, commandant en chef des forces armes du Qatar, Prsident du Fonds dinvestissement du Qatar et prsident du Comit Olympique, Tamim passe pour tre proche des Frres Musulmans.
Son frre puin, Jouhane, qui signifie laffam en arabe, est, quant lui, diplm de lEcole militaire franaise de Saint Cyr, avec comme interface lislamologue Mathieu Guidre. Jouhane sest signal lattention de lopinion mondiale dans la rubrique des gazettes mondaines en soffrant une luxueuse voiture dune valeur de 3,4 millions de dollars avec des diamants sertis sur les phares et de lor dans lhabitacle,
Pour la voiture du prince Jouhane (laffam) de Qatar, cliquez sur ce lien : http://oumma.com/15996/fils-de-lemir...us-chere-monde

Evacuation sanitaire ou purge politique?

Certes, une lourde pathologie peut entraver le libre exercice du pouvoir. Diabtique, lEmir lest depuis longtemps qui explique partiellement son embonpoint. Son dsir de dpart pourrait se justifier dans ce contexte. Mais pourquoi alors avoir demand le dgagement du tandem responsable des campagnes atlantistes de Libye et de Syrie? Pourquoi ne pas avoir maintenu en poste le premier ministre durant une priode intermdiaire, permettant la transition en douceur du pouvoir? Lvacuation sanitaire masque-t-elle une purge politique?
Le premier ministre HBJ qui sige au sein de la Brookings Institution, aux cts de Tzipi Livni, ancien agent du Mossad et ministre des Affaires trangres au moment de loffensive isralienne contre Gaza (dcembre 2008), a tent de faire de la rsistance arguant de ses sympathies pro israliennes.
Mais lhomme le plus riche du Qatar, le clbre HBJ de sinistre mmoire, qui en pleine crise de mgalocphalite aigue, avait menac lAlgrie de connaitre le mme sort que la Syrie pour son opposition lexclusion de la Ligue arabe de cet ultime pays du champ de la bataille face Isral, ne parait pas avoir trouv grce auprs de son Matre amricain. Sa destination finale devrait tre Londres, lancien tuteur de son pays du temps o le Qatar relevait de la ct des pirates.
Ce dgagement sans mnagement constitue une claire dmonstration du statut mineur des souverains du Golfe par rapport leur tuteur amricain. Par ricochet, il parait devoir constituer un signal adress la dynastie wahhabite lui enjoignant implicitement demprunter le chemin de son cadet du Qatar et dopter pour un saut gnrationnel dans la transition du pouvoir aux petits fils du fondateur du Royaume.

Llection dun modr la tte de lIran, Hassan Rohani, le 15 juin, tranchant avec lhermtisme des ptro monarchies, a constitu un camouflet majeur au camp atlantiste en ce que la dsignation dun dirigeant par voie lectorale dans un pays thocratique, a frapp dobsolescence le discours occidental sur son combat pour lavnement de la dmocratie dans le Monde arabe, le contraignant reconsidrer ses positions. Une modulation sur fond de contestation populaire Place Taqsim du premier ministre turc Reccep Tayyeb Erdogan, des drives mortifres du djihadisme en Syrie coups de cannibalisme et de prdation sexuelle des pubres syriennes, enfin des incertitudes politiques au Maghreb avec la convalescence prolonge de lalgrien Abdel Aziz Bouteflika et du Roi de Maroc.
Bte noire dune bonne fraction de la communaut diplomatique internationale pour sa morgue et sa suffisance, le leadership du Qatar a pu servir de fusible en guise de solde de tout compte pour un pisode peu glorieux de la diplomatie occidentale en ce que son alliance avec la frange la plus obscurantiste de lIslam contre des rpubliques rgime sculier a rvl au grand jour, aux yeux de lopinion internationale, sa duplicit en mme temps que son opportunisme.
Le fusible Qatar pourrait ainsi apparaitre rtrospectivement comme un geste de bonne volont lgard des autres protagonistes du conflit syrien, particulirement le groupe BRICS, avec lequel le camp atlantiste se doit imprativement de procder une redistribution des cartes sur la scne internationale en vue de sa stabilisation, alors que les Etats-Unis oprent un redploiement vers le Pacifique, leur terrain de comptition majeur du XXI me sicle, avec leur grand rival chinois. Avec lespoir de demander la Russie un geste quivalent concernant le prsident syrien. Un renvoi dos dos Khalifa-Bachar, un jeu somme nulle en somme, sauf pour ses victimes de ce jeu de massacre transrgional.

Quoiquil en soit, force est de constater quun claquement de doigt amricain a mis un terme la lvitation du Air and Field Marshall du Monde arabe, lincubateur des prdicateurs islamistes, lgyptien Youssef Al Qaradawi et le tunisien Rached Ghanouchi, le prescripteur dAl Jazira.
Renvoy dans ses pnates, le Deus ex Machina de la rvolution arabe est dsormais rduit au rle de Pater familias dune Smalla de trois pouses et de vingt-quatre enfants, dont 11 garons et 13 filles (4), premier Haroun Poussah du Monde arabe bnficier des joies de la RTT (rduction du temps de travail) et de la civilisation des loisirs, subissant son tour les effets corrosifs du mot dordre du soulvement populaire arabe Erhal, dgage, quil a dtourn des rives inflammables du Golfe (Bahren, Ymen) vers le versant rpublicain et sculier de la Mditerrane (Libye, Syrie).
So long Hamad et ses qatarologues de circonstance, ses intellectuels mdiatiques et ses universitaires cathodiques, toute cette cohorte dorientalistes de pacotille et de ses arabes de service, orphelins dune courte euphorie, orphelins de sa manne financire, en ce que la destitution de lEmir du Qatar devrait sonner le glas des expditions post coloniales occidentales en terre arabe, dont la bataille de Syrie aura marqu la fin de lunilatralisme atlantiste dans la dtermination de la politique internationale.
Particulirement la France, dont les contreperformances en Libye avec la talibanisation du Nord Mali et en Syrie, avec sa mise sur pied dun attelage claudicant de bi nationaux franco syriens la tte dune opposition off-shore, auront marqu le dbut du compte rebours de son dclassement dans lordre des puissances plantaires.

Sur lchec de la diplomatie franaise en Syrie, Cf. notamment

http://www.liberation.fr/monde/2013/05/29/syrie-donner-une-chance-a-geneve-ii-ou-se-taire_906682
http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/05/le-spectaculaire-revirement-fr.html
La Syrie a t la premire rvolution au Monde dclenche en talon aiguille et costumes cravates coups de cartes de crdits, depuis les salons feutrs des cnacles diplomatiques occidentaux sans le moindre cot pour Isral, lennemi officiel du Monde arabe, ou pour les Etats unis, son protecteur. Et le printemps arabe, amorc en 2011 avec la chute du tunisien Ben Ali et de lgyptien Moubarak, figurera dans les annales de lhistoire, comme la premire rvolution arabe jouir du plein appui des ptromonarchies du Golfe, parmi les plus rpressives et les plus rgressives au Monde. Une impulsion relent post colonial qui a considrablement contrari le dclenchement dun vritable soulvement populaire matrialis par un mouvement gnralis de dsobissance civile jusqu la chute du rgime syrien.
Initiatrice du feu initial, la France atlantiste dans ses deux versions sarkozyste et hollandiste, dans ses deux variantes les plus capes, Alain Jup et Laurent Fabius, de mme que le Qatar et la Turquie auront sans doute rpondre de ce gchis devant lhistoire. Pour quune stabilisation intervienne au Moyen orient, il importe de bannir le double standard: Armer les rebelles syriens, soit, mais symtriquement larmement des Palestiniens en vue damliorer leurs conditions de ngociations face Isral. Exiger le retour des migrs syriens dans leurs foyers, soit, mais symtriquement au retour des rfugis palestiniens expulss, eux, de leur patrie depuis un demi-sicle.
Depuis le dbut du conflit de Syrie, le 16 mars 2011, une trentaine de personnalits de premier plan sont passs la trappe de lHistoire, lEmir du Qatar et son premier ministre, pour leur piteuse prestation politique, de mme que le noyau originel franais, Nicolas Sarkozy, Alain Jupp ainsi que leur faux nez au sein de lopposition off-shore, les franco syriens Bourhane Ghalioune et Basma Kodmani, enfin le clan Tlass, particulirement Manaf, lhritier, pour la pitoyable prestation de la Brigade Al Farouk dans la bataille de Bab Amro, fvrier 2012 et de ses drives successives jusquau cannibalisme. Lofficier libanais Wissam Al Hassan, la dague scuritaire absolue du clan islamo atlantiste au Moyen orient, a, quant lui, t expdi ad patres, en reprsailles la dcapitation de la hirarchie militaire syrienne, notamment Assef Chawkat, le beau-frre du prsident syrien Bachar Al-Assad.
Un chiffre auquel il convient dajouter une vingtaine de journalistes, tmoins de ce jeu de massacre qui aura gnr 93.000 morts en trente mois de conflit, un million de rfugis, autant de dplacs ainsi que des destructions de lordre de cent milliards de dollars, sur fond dun double veto russo-chinois au Conseil de scurit, signant par l mme, un nouveau rapport de forces rgional.
Dix ans aprs linstallation de la base du Centcom Doha, deux ans aprs le dbut du printemps arabe, auquel il aura grandement contribu en le dtournant de son cours initial, le Bibendum du Qatar emprunte le chemin de la sortie lui indiqu par son cerbre amricain.
En signe de remerciements pour services rendus. Fin de clap.
Sic Transit Gloria Mundi. Ainsi passe la gloire de ce monde.

Rfrence:

1-Le journal libanais As-Safir en date du 11 juin 2013 et du site en ligne Arab Times en date du 15 et du 24 Juin 2013 http://www.arabtimes.com, le plus important site arabophone dAmrique du Nord. Le directeur du site Arab times, Oussama Fawzi, ancien haut fonctionnaire du ministre de lInformation du Qatar, est de nationalit syrienne. Rfugi aux Etats Unis, il plaide pour lUnion entre la Syrie et lIrak afin de muscler le ventre mou du Monde arabe face Isral, la Turquie et les ptromonarchies atlantistes.
2-Tamim, lhritier. N le 3 juin 1980, il a t mari deux reprises, dont une avec un de ses cousines. Il est pre de trois filles et dun garon: Nayla, Aisha et Almayasa. Son fils, Hamad Bin Tamim Al Thani est appel lui succder en tant que futur mir du Qatar
3-Les Adieux de Fontainebleau: Le texte de la proclamation, le 20 avril 1814
Soldats de ma vieille garde, dit Napolon, dont les paroles retentissent dans un silence religieux, je vous fais mes adieux !
Depuis vingt ans je vous ai trouvs constamment sur le chemin de lhonneur et de la gloire.
Dans ces derniers temps, comme dans ceux de ma prosprit, vous navez cess dtre des modles de bravoure et de fidlit.
Toutes les puissances de lEurope se sont armes contre moi, quelques-uns de mes gnraux ont trahi leur devoir, et la France elle-mme a voulu dautres destines.
Avec des hommes tels que vous, notre cause ntait pas perdue; mais la guerre et t interminable.
Cet t la guerre civile, et la France et t malheureuse; jai donc sacrifi tous nos intrts ceux de notre chre patrie: je pars.
Vous, mes amis, continuez de servir la France. Son bonheur tait mon unique pense, il sera toujours lobjet de mes vux! Ne plaignez pas mon sort. Si jai consenti me survivre, cest pour servir encore votre gloire; je veux crire les grandes choses que nous avons faites ensemble. Adieu, mes enfants; je voudrais vous presser tous sur mon cur, que jembrasse au moins votre drapeau!
Le gnral Petit sapproche alors, Napolon le serre dans ses bras; puis, saisissant limmortel tendard de la garde, il baise avec motion le drapeau tricolore, dj proscrit en France.
Enfin Napolon surmonte son motion: Ha, chre aigle! Puisse le baiser que je te donne retentir dans la postrit! Adieu encore une fois, mes vieux compagnons! Que ce dernier baiser passe dans vos curs.

De ses trois pouses, Cheikh Hamad a vingt-quatre enfants, dont 11 garons et 13 filles.

Cest la princesse Moza qui laccompagne le plus souvent dans les actes officiels, faisant ainsi figure de princesse consort. Moza qui signifie en arabe banane est dsigne par drision de Banana Princess .
Avec sa premire pouse Mariam Bint Mohammed Al Thani, il a 2 fils et 6 filles :
  • Mishaal Ben Hamad Al Thani
  • Fahd Ben Hamad Al Thani
  • Hussah Bint Hamad Al Thani
  • Sara Bint Hamad Al Thani
  • Rawdah Bint Hamad Al Thani
  • Fatima Bint Hamad Al Thani
  • Mashael Bint Hamad Al Thani
Avec sa deuxime pouse Mozah bint Nasser al-Missned, il a 5 fils et 2 filles :
  • Jassim Ben Hamad Al Thani (prince hritier de 1996 2003)
  • Tamim Ben Hamad Al Thani (prince hritier depuis 2003)
  • Joaan Ben Hamad Al Thani
  • Khalifa Ben Hamad Al Thani
  • Mohammed Ben Hamad Al Thani
  • Al-Mayassa Bint Hamad Al Thani
  • Hind Bint Hamad Al Thani
Avec sa troisime pouse Noora ben Khalid Al Thani, il a 4 fils et 5 filles :
  • Khalid ben Hamad Al Thani
  • Abdullah Ben Hamad Al Thani
  • Thani Ben Hamad Al Thani
  • Al-Qaqa Ben Hamad Al Thani
  • Lulwaa Bint Hamad Al Thani
  • Maha Bint Hamad Al Thani
  • Dana Bint Hamad Al Thani
  • Al-Anood bint Hamad Al Thani
  • Mariam Bint Hamad Al Thani

 

()


: 1 ( 0 1)
 

La fin sans gloire du Deus ex machina de la rvolution arabe




07:02 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,