> >

[] [ ]

Le Qatar en perte de vitesse

(Tags)
 
Le Qatar prvoit un chaos en Algrie Emir Abdelkader 0 2013-06-21 08:20 PM
Des Tunisiens contre lingrence du Qatar Emir Abdelkader 0 2013-04-22 03:49 PM
Le Qatar sauve son plan Emir Abdelkader 0 2013-03-26 03:39 PM
La science et la perte de temps abou khaled | french Forum 1 2012-11-08 04:42 PM
Qatar vs alger ADEEM 3 2011-08-07 11:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-07-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le Qatar en perte de vitesse

Échec de sa politique diplomatique et mdiatique dans le monde arabe,Le Qatar en perte de vitesse

Lmir cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani et son fils Tamim
Lun des plus grands enseignements de la crise en Egypte, cest la perte de vitesse sur le plan diplomatique du Qatar dans la rgion du Moyen-Orient, au profit des Saoudiens allis traditionnels des Etats-Unis.
Ds la chute du prsident gyptien Morsi, ce sont les Saoudiens qui ont t les premiers fliciter le nouveau pouvoir en Egypte, suivis dans leur action par les Kowetiens et les Emirats arabes unis, concurrents direct du Qatar dans le dveloppement de la rgion du Golfe. Les Qataris qui ont t diplomatiquement et mdiatiquement les soutiens du prsident Morsi et de son mouvement des Frres musulmans, semblent perdre du terrain sur la scne rgionale au profit du grand frre lArabie Saoudite qui a repris linitiative dans le dossier de lEgypte. LArabie Saoudite, les Emirats et le Kowet ont annonc une aide de 12 milliards de dollars destins au Caire: cinq milliards des Saoudiens auxquels sajoutent trois milliards des Emiratis et quatre des Koweitiens.
Le Qatar, qui na pas offert un dollar au nouveau gouvernement du Caire avait vers plus de sept milliards de dollars lEgypte durant lanne de prsidence de Mohamed Morsi. Les autres pays du Golfe taient rests lcart des difficults conomiques du pays, craignant linfluence potentielle des Frres musulmans auprs de leurs propres populations. Les Saoudiens soutiennent le parti salafiste al-Nour, deuxime force islamiste du pays. Courtis par larme, qui a renvers Mohamed Morsi avec lappui de la rue, al-Nour revendique aujourdhui 800.000 membres, autant que la confrrie fonde en 1928 par Hassan al Banna. Cest donc un vritable revers diplomatique pour le Qatar, qui tait devenu le leader dans la rgion depuis 2011, suite aux rvolutions arabes et linfluence de sa puissante tlvision Al Jazeera. Lchec de la rvolution en Syrie et son pourrissement sur le terrain, a fortement nui la politique du Qatar dans la rgion. Le Qatar avait vritablement perdu le leadership dans la rgion et outrepass ses limites en soutenant clairement les Frres musulmans en Egypte, en Syrie, en Libye et en Tunisie.
Depuis quelques annes Doha tait devenu la Mecque des partis politiques issus des Frres musulmans et une terre dasile pour toutes les personnalits religieuses et politiques islamistes modres. Au moment o lArabie Saoudite faisait la promotion des groupes salafistes, plus ports sur des questions religieuses comme le port du voile islamique ou linterdiction de la mixit. Le roi Abdallah dArabie a dailleurs rappel son refus de toute utilisation de lIslam des fins politiques. Cette position du Qatar intervient au moment o le pays a vcu un important changement de pouvoir Doha et un net recul de linfluence dAl Jazeera dans le Monde arabe. Lmir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, qui avait abdiqu au profit de son fils, Tamim, a conduit surtout la chute dun homme-cl du rgime Doha le puissant Premier ministre cheikh Hamad ben Jassem ben Jabr Al Thani, (plus connu sous les initiales HBJ) qui occupait ce poste depuis 2007 et qui tait galement ministre des Affaires trangres.
Ce dernier qui avait jou un rle dterminant dans lappui aux rvolutions arabes, a t totalement effac de la gestion du dossier gyptien. Le nouveau gouvernement au Qatar, version Tamim, a ragi timidement au changement en Egypte, prfrant laisser sa tlvision Al Jazeera reprendre le dessus sur le plan mdiatique. Mais ctait sans compter sur larme des tlvisions gyptiennes publiques et prives qui ont toutes adopt un point de vue anti-Morsi, surtout aprs la fermeture des tlvisions proches du mouvement des Frres musulmans. La propagande gyptienne tait soutenue dans cette guerre mdiatique contre Al Jazeera par la chane al-Arabiya, tlvision capitaux saoudiens et qui constitue depuis le dbut de la crise le contrepoids linfluence dAl Jazeera au point dtre surnomme par ses dtracteurs al-Ibriya (la juive). Mais ce qui ternit limage dAl Jazeera dans son traitement de la crise gyptienne, cest le dpart de 22 employs de lquipe gyptienne de la chane Al Jazeera. Certains ont critiqu la faon dont ont t prsentes les manifestations anti-Morsi, estimant que le parti politique des Frres musulmans avait une trop bonne image lantenne.
Outre les employs en Egypte, quatre cadres suprieurs dAl Jazeera ont dmissionn au sige de la chane, situ Doha, pour les mmes raisons. Limage de la tlvision des rvolutions arabes Al Jazeera a t une nouvelle fois mise mal quand un reprsentant de la chane qatarie a t expuls par des journalistes gyptiens de la Confrence de presse du commandement militaire gyptien, quelques heures aprs des violences qui ont fait 51 morts. Mais au-del de tous ses faits et selon certains observateurs du dossier, cette position efface du Qatar face lArabie Saoudite est peut-tre voulue par le nouveau homme fort du Qatar, lmir Tamim. Ds son intronisation, la voix de limam Qaradhawi, (la voix la plus influente dans le message politique du Qatar lextrieur) qui est intervenue plusieurs reprises lors des rvolutions arabes, pour soutenir les opposants islamistes en Tunisie, en Libye et surtout en Syrie, sest bizarrement teinte, augurant semble-t-il une nouvelle page des relations diplomatiques entre Doha et les capitales arabes touches par les anciennes et les nouvelles rvolutions.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Qatar en perte de vitesse




10:21 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,