> >

[] [ ]

Les 3 vocations de Said Ould Khelifa

(Tags)
 
Ould Kablia remet les pendules lheure ... Emir Abdelkader 0 2013-04-22 04:18 PM
Said ould khelifa et son film zabana lamya64 1954 1 2012-06-25 04:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-08-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les 3 vocations de Said Ould Khelifa

Les 3 vocations de
Said Ould Khelifa


Said Ould Khelifa est un cinaste
algrien en exercice. Et pas le dernier
venu. Depuis plus de vingt
ans, il construit patiemment une filmographie
qui ne manque ni de consistance
ni d'paisseur. Au nombre de ses
oeuvres les plus connues, figurent
Ombres blanches (1992), Le th d'Ania
(2004), et Zabana en 2012. Ce film a dj
une histoire non parce quil a t priv
d'une participation lgitime au festival
de Cannes, mais par la qualit de l'motion
qu'il suscite. Au Canada, il a arrach
des larmes un public qui a dcouvert
que la barbarie a un visage humain
et pas celui auquel on pense. Un tel
tmoignage pouvait difficilement se voir
drouler le tapis rouge et se voir offrir
le privilge d'une monte des marches.
Mais il est des ascensions plus gratifiantes.
Cette attitude intellectuelle tient
d'abord sa nature et son parcours
humain. Il n'est pas de ces caractres
qui nourrissent leur go d'un fugace et
vaniteux effet d'exposition. Parce que la
vie continue et qu'il faut penser dj au
prochain film qui se fera ou ne se fera
pas, mais qui occupe la pense de tous
les instants. La difficult de fabriquer
un film, n'importe quel cinaste pourrait
la raconter dans deux ou trois volumes
d'criture serre. Mais nul n'a entendu
en Algrie ou ailleurs pour autant que
l'on sache, Said Ould Khelifa rcriminer,
geindre, ou se lamenter sur un sort
contraire. Pourtant, il est un homme de
mdias pour tre aussi un des plus
anciens critiques de cinma algriens
encore en activit. Jamais pourtant, il
n'a t de ceux qui font du porte
porte, s'en remettant la libert d'avis
et mme de jugement l'emporte-pice
de ses confrres. C'est une posture
morale sans laquelle l'esprit serait perverti,
car on accepterait chez les autres
la complaisance qu'on refuse pour soimme.
La passion du journalisme a
rejoint celle du cinma chez Said Ould
Khelifa, dont tous ceux qui le connaissent
se souviennent du cinphile, qui
avait fait de la cinmathque algrienne,
son refuge spirituel considrant que les
films racontaient la vie tout aussi bien
sinon mieux que la rue. Dj, chacun
savait que la critique de cinma, la ralisation,
et la mise en scne, taient ses
vocations croises. Mais avec sa discrtion
proverbiale, il ne le criait pas
sur les toits. Alors personne ne pouvait
s'tonner de le voir sur les plateaux et
sur les planches. Lui-mme, face ses
amis, semble toujours surpris de certains
encensements alors qu'il se croit
encore, malgr une solide carrire, au
dbut du chemin. Avec cette aptitude
se remettre en cause et penser qu'aujourd'hui
est fini et qu'il faut penser
demain sur cette voie de l'art, qui est
longue et quelquefois jalonne par des
haltes imposes. Alors qu'il y a tant de
choses faire pour un cinaste, un metteur
en scne de thtre, ou un critique
de cinma. Ou alors, il faut couper la
pierre philosophale en trois et russir
au moins l'une des trois choses qu'on
entreprend. Cela vient de ce que le cinma,
le thtre, et la critique de cinma,
ont leur propre et mystrieuse alchimie.
Sans doute le dsir de cinma est-il le
plus fort et celui qui l'emporte car on
peut mieux dsormais, transporter un
film qu'une troupe de thtre. Viendrait
ensuite la critique de cinma qui est
comme une pierre prcieuse dont on
maintient l'clat et qu'on ravine lorsqu'on
le voit prs de s'teindre. On ne
sort pas sans en tre presque gntiquement
marqu de cette si longue intimit
avec le cinma qui est devenu
pour Said Ould Khelifa un sacerdoce
autant qu'un mtier. Le meilleur des
mtiers pour avoir t celui de Chaplin,
Welles, Antonioni, ou Renoir.

D. E. M.
Par Djamel Eddine Merdaci
ROND POINT
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les 3 vocations de Said Ould Khelifa




07:07 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,