> >

[] [ ]

L'offensive du gnral Al Sissi

(Tags)
 
Laffaire Sonatrach2 va connatre une cadence acclre selon le procureur gnral Emir Abdelkader 0 2013-03-08 11:33 PM
Le gnral Nezzar... Emir Abdelkader 0 2013-01-10 03:09 PM
Le gros mensonge du RCD sur le gnral Khaled Nezzar Emir Abdelkader 0 2013-01-09 02:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-08-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
L'offensive du gnral Al Sissi


Lgypte senlise dans lengrenage de la crise

L'offensive du gnral Al Sissi




Poigne de fer. Larme gyptienne qui a renvers le prsident Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier, refuse de faire machine arrire, alors que le pays s'enferre dans l'engrenage de la violence.


L'impasse politique est totale. Ferme et menaant, le gnral Abdelfattah Al Sissi, le vritable homme fort du pays, a affirm que lEgypte ne plierait pas devant la violence des islamistes. Sexprimant lors dune runion avec les principaux chefs militaires et de la police, hier au Caire, le ministre de la Dfense gyptien a menac de frapper encore plus fort : Quiconque imagine que la violence fera plier l'Etat et les Egyptiens doit revoir sa position, nous ne resterons jamais silencieux face la destruction du pays. Cultivant limage dun chef militaire qui protge son peuple contre le terrorisme, Al Sissi a assur que larme ne cherchait pas le pouvoir. Je dis ceux qui disent que larme veut semparer du pouvoir que lhonneur de protger la volont populaire est plus cher que de gouverner lEgypte. Nous nallons pas trahir, a-t-il dclar. Le chef militaire est revenu lors de son discours sur le refus des Frres musulmans de toutes les propositions de sortie de crise qui lui taient soumises.
Nous avons donn plusieurs chances aux partisans de lancien rgime de travailler une solution de la crise de manire pacifique et de reconstruire le processus dmocratique et de sengager sur la voie politique selon la feuille de route fixe par tous les acteurs politiques au lieu et place de la confrontation et de la destruction de lEtat gyptien, sest-il dfendu. Mais la brutalit de larme dans la dispersion des sit-in des Frres musulmans de Raba Al Adawiya et Nahda qui a fait des centaines de morts, fait craindre le pire pour lEgypte. Laile dure au sein de larme la emport dans le bras de fer qui a oppos les partisans du prsident dchu au pouvoir, alors que loption dune issue moins brutale dfendue par le vice-prsident dmissionnaire, Mohamed El Baradei, tait sur le point dtre entrine. Ainsi, le risque de basculement dans une violence gnralise a t prcipit rduisant les chances dune issue politique, tant les nouvelles autorits du Caire se disent en guerre contre le terrorisme. Une situation qui permettrait aux nervis de lancien rgime de Moubarak de rapparatre. Profitant du soutien dune partie du peuple, lappareil policier que Morsi na pas pu dmanteler durant son rgne court peut revenir ses anciennes mthodes. L'tat d'urgence et le couvre-feu dcrts donnent l'autorisation aux soldats et policiers d'ouvrir le feu sur les manifestants hostiles, qualifis de terroristes.


LUE rexaminera ses relations avec le Caire

Si larme est fortement soutenue par une bonne partie de lopinion, elle fait face des pressions diplomatiques accrues. La violence et les tueries de ces derniers jours ne peuvent tre ni justifies ni tolres, a soulign lUnion europenne dans un communiqu sign conjointement par Herman Van Rompuy et Jos Manuel Barroso. Ces derniers ont menac, hier, le gouvernement gyptien de rexaminer les relations de lUnion europenne avec l'Egypte s'il n'est pas mis fin aux violences. Le prsident de l'UE et celui de la Commission europenne ont prvenu dans un long communiqu qu'une nouvelle escalade de la violence pourrait avoir des consquences imprvisibles pour l'Egypte et la rgion, tenant pour responsable larme et le gouvernement. En coopration avec ses partenaires internationaux et rgionaux, l'UE va rsolument poursuivre ses efforts pour promouvoir la fin de la violence, le rtablissement du dialogue politique et le retour au processus dmocratique. A cette fin, l'UE, avec ses Etats membres, va rexaminer urgemment dans les jours qui viennent ses relations avec l'Egypte, et prendre des mesures visant atteindre ces buts (), soulignent Van Rompuy et Barroso. Les deux dirigeants de l'UE ont regrett le rejet des autorits gyptiennes concernant les efforts internationaux et les propositions destins relancer le dialogue. Cette voie ne peut mener au succs. Il est crucial que la violence cesse immdiatement.

Les appels la dmocratie et aux liberts fondamentales venant de la population gyptienne ne peuvent tre ignors, et encore moins tre noys dans le sang, arguent les deux responsables europens. Ces derniers ont insist sur la ncessit quant respect et de protection des droits de l'homme et la libration des prisonniers politiques. Le texte de lUnion europenne est rendu public la veille d'une rencontre diplomatique europenne de haut niveau sur le sujet, qui devrait dcider d'une runion des ministres des Affaires trangres des 28 dans les jours qui viennent. Le chef de la diplomatie gyptienne, Nabil Fahmi, a vite ragi aux critiques et aux menaces de suspension des aides financires internationales. Les menaces de suspendre les aides sont inacceptables, a-t-il assn hier lors dune confrence de presse au Caire, dnonant les ingrences dans les affaires internes au pays. Il a appel tous les pays dnoncer les actes de violence commis, selon lui, par les islamistes. Des experts sinterrogent sur la porte de ces pressions et leurs efficiences. Les condamnations occidentales, ce stade purement verbales, alimentent la propagande du rgime Al Sissi : il peut se draper de la souverainet nationale pour mieux 'rsister' des pressions inexistantes, analyse le politologue Jean-Pierre Filiu.

Hacen Ouali



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

L'offensive du gnral Al Sissi




02:35 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,