> >

[] [ ]

Jean-Pierre Filiu. Professeur des universits Sciences-po (Paris) Le bain de sang prmdit du 14

(Tags)
 
Le professeur Boukrouh corrige Mesbah Emir Abdelkader 0 2013-06-10 05:58 PM
Le Maroc perd son sang-froid Emir Abdelkader 0 2013-04-11 02:46 PM
BHL veut mettre lAlgrie feu et sang Emir Abdelkader 0 2013-01-30 06:02 PM
Nouveau Manuel de l'apprenant de 3AM + Guide du professeur de 3AM imad2401 1 2012-08-14 03:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-08-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Jean-Pierre Filiu. Professeur des universits Sciences-po (Paris) Le bain de sang prmdit du 14

Jean-Pierre Filiu. Professeur des universits Sciences-po (Paris)

Le bain de sang prmdit du 14 aot fait basculer lEgypte dans le pire des scnarios

La transition dmocratique en Egypte a pris un srieux coup depuis le renversement du prsident Morsi, suivi dune spirale de violence. Un norme gchis qui aurait parfaitement pu tre vit, estime le professeur Jean-Pierre Filiu.
Deux raisons ont men ce scnario catastrophe : Les Frres musulmans ont gr le pays de manire calamiteuse et ont gouvern avec un sectarisme coupable face une arme qui na jamais cess de comploter contre eux.


- Le glissement d'une confrontation politique vers un affrontement arm entre Frres musulmans et forces militaires tait-il invitable ?

Nous assistons, en Egypte, un effroyable gchis qui aurait parfaitement pu tre vit avec un minimum de bonne volont de part et dautre. Mais les Frres musulmans ont feint de croire que llection dun des leurs la prsidence de la Rpublique valait chque en blanc pour toute leur politique. Ils ont gr le pays de manire calamiteuse et ont gouvern avec un sectarisme coupable. Quant au gnral Abdelfattah Al Sissi, le vritable homme fort du pays depuis le putsch du 3 juillet dernier, il na jamais donn sa chance aux mdiations gyptiennes, arabes et internationales qui se sont succd durant le mois de Ramadhan.

- Au regard de l'impasse politique et d'une polarisation extrme, pensez-vous que l'Egypte court le risque de basculer dans une guerre civile ?

Le bain de sang prmdit du 14 aot fait effectivement basculer lEgypte dans le pire des scnarios. Il faut se rappeler que la junte militaire a tu presque autant de civils cette journe-l que Moubarak nen avait fait tuer durant les 18 jours de la rvolution de Tahrir, en janvier-fvrier 2011.
Par ailleurs, les sources gouvernementales affirment que des dizaines de policiers ont t eux aussi tus le 14 aot, ce qui rvle une militarisation au moins partielle de la contestation islamiste. Enfin, la mobilisation de comits populaires aux cts des forces de lordre aggrave les risques de drive milicienne dans un pays profondment divis, o la propagande de haine se dverse dans les deux camps.

- Le risque d'une radicalisation de la confrrie des Frres musulmans est-il plausible ?

Des tensions trs fortes traversaient les Frres musulmans depuis la chute du prsident Moubarak. Toute une tendance moderniste voulait jouer pleinement le jeu dmocratique et abandonner les prventions doctrinales du mouvement islamiste. En revanche, le courant tanzm accordait une priorit absolue lorthodoxie idologique et la prservation de lorganisation. La plus grande faute de Mohammed Morsi est de ne pas stre dgag de ce courant tanzm au nom de sa lgitimit dmocratique. La rpression froce dont les Frres musulmans sont la cible va naturellement encourager les plus radicaux, magnifis dans le culte du martyre, avec tous les risques de surenchre que cela implique.

- Le discours officiel use de la terminologie terroriste pour dsigner les manifestants. Qu'est-ce que cela signifie, selon vous?

LAlgrie, o le colonialisme franais a longtemps qualifi de terroristes les rsistants nationalistes, sait bien ce quune telle terminologie signifie : elle vise avant tout justifier llimination de ladversaire en lui dniant toute lgitimit politique. Il est frappant de voir comment les militaires gyptiens essaient de discrditer le prsident Morsi en lassociant au Hamas et au Hezbollah, stigmatiss tous deux comme terroristes par Isral. Il est en revanche craindre que lcrasement dans le sang de manifestations pacifiques nencourage le passage la violence dune minorit islamiste, convaincue de linanit de la voie politique. Les militaires gyptiens auront ainsi aliment le terrorisme quils prtendent combattre.

- L'arme a repris le pouvoir aprs avoir dpos le prsident Morsi. Est-ce un signe de retour l'ancien rgime ?

Larme gyptienne na jamais abandonn le pouvoir depuis le renversement de la monarchie, en 1952. Elle stait, deux ans plus tard, retourne avec Nasser contre les Frres musulmans pour consolider ce pouvoir sans partage. Elle a sacrifi en fvrier 2011 le prsident Moubarak, dont laveuglement conduisait le pays des troubles toujours plus graves. Mais elle a alors continu de contrler le pays par le biais du Conseil suprieur des forces armes (CSFA). Elle a jet tout son poids dans la prsidentielle de juin 2012 derrire lancien gnral Ahmed Chafik, qui a d sincliner devant Morsi. Le gnral Al Sissi, devenu ministre de la Dfense, na jamais cess de comploter contre les Frres musulmans, notamment en organisant des pnuries de produits de base. La junte militaire considre avoir referm une anne de parenthse islamiste.

- Les puissances occidentales sont unanimes condamner les agissements des autorits gyptiennes. Quel commentaire vous inspirent ces pressions internationales ?

On peut difficilement parler de pressions quand on connat la dpendance de lEgypte envers laide internationale, quaucun dirigeant occidental ne semble aujourdhui remettre en cause. Il est mme surprenant que les Etats-Unis et lUnion europenne ne tirent aucune consquence de leur humiliation par la junte militaire qui, lvidence, a sabot les mdiations internationales du mois de Ramadhan. Les condamnations occidentales, ce stade purement verbales, alimentent la propagande du rgime Al Sissi : il peut se draper dans la souverainet nationale pour mieux rsister des pressions inexistantes. Cela permet aussi de nourrir la fable dun vaste complot international o les Etats-Unis, Isral et le Qatar pauleraient les Frres musulmans.

- Enfin, peut-on affirmer qu'avec le tour tragique que prend la transition dmocratique en Egypte, c'est le printemps arabe qui vacille ?

Jutilise pour ma part lexpression de rvolution arabe plutt que de printemps, convaincu que je suis dtre face un processus rvolutionnaire de longue dure. La contre-rvolution arabe a dj svi en mars 2011 au Bahren et elle a neutralis, lhiver suivant, le potentiel rvolutionnaire de la contestation ymnite. Dans les deux cas, lArabie Saoudite a jou un rle majeur danimation de cette dynamique contrervolutionnaire. Cest aussi ce quoi nous assistons aujourdhui en Egypte. Le plus tragique est que les Frres musulmans taient en train de perdre leur crdit politique du fait de leur bilan dplorable et que la rpression militaire va restaurer le prestige islamiste sur un registre victimaire. Mais nous ne sommes quau dbut dun long processus, avec toutes les tragdies quimplique un tel bouleversement historique.

Bio express :

Jean-Pierre Filiu est professeur des universits Sciences-Po (Paris), o il enseigne lhistoire du Moyen-Orient contemporain. Il est lauteur de nombreux ouvrages sur le monde arabo-musulman et ses travaux ont t diffuss dans une douzaine de langues. Son dernier livre, Le Nouveau Moyen-Orient, a t publi en 2013 chez Fayard.

Hacen Ouali

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Jean-Pierre Filiu. Professeur des universits Sciences-po (Paris) Le bain de sang prmdit du 14




06:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,