> >

[] [ ]

Cabale contre Aboud Hichem La presse constitue un danger pour le rgime

(Tags)
 
Le pape contre la guerre, les rois arabes pour Emir Abdelkader 0 2013-09-10 12:42 PM
Le danger du discours wahhabite Emir Abdelkader 0 2013-07-30 03:34 PM
Qatar : 15 ans de prison en appel pour un pote critique du rgime Emir Abdelkader 0 2013-02-25 03:43 PM
Algrie : 25 otages tus, selon une agence de presse mauritanienne Emir Abdelkader 0 2013-01-17 05:07 PM
Le front contre le terrorisme islamiste sinsurge contre lamnsie Emir Abdelkader 0 2013-01-11 11:01 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-09-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Cabale contre Aboud Hichem La presse constitue un danger pour le rgime

Cabale contre Aboud Hichem

La presse constitue un danger pour le rgime

Au lendemain de la suspension des deux journaux de Hichem Aboud, Mon journal et Djaridati, sur ordre venu den haut, selon le directeur gnral par intrim des deux ditions, Sami Si Youcef, qui cite les propos du directeur de limprimerie, SIA, lors du point de presse anime hier au sige du journal Kouba, par lavocat du directeur de la publication, Khaled Berghel.


Les deux autres membres du comit de dfense de Hichem Aboud, savoir matres Ahmed Adimi et Ammar Khebaba, ntaient pas prsents pour des raisons personnelles, dit-on. Cest Sami Si Youcef qui introduit le dbat en sinterrogeant sur la dcision de la SIA, qui a pourtant sign un chancier avec Aboud Info pour le payement de la dette des deux journaux qui slve seulement 4 milliards de centimes.
Le responsable de limprimerie na envoy, prcise-t-il, aucune dcision crite au journal. Cest clair, Mon journal et Djaridati, ont t empchs de parution pour des raisons autres que commerciales, puisque les deux parties ont dment sign un chancier de paiement. Le problme, cest en fait la ligne ditoriale du journal qui a publi plusieurs enqutes sur la corruption impliquant des responsables du pays.

Pas seulement ! Ce qui na pas plu en haut lieu, cest aussi la publication des articles sur la sant du prsident Bouteflika et sur son frre conseiller, Sad, auquel les deux ditions de Hichem Aboud ont consacr plusieurs crits. Matre Berghel, qui a anim la confrence de presse, a qualifi dinutile la cabale dont fait lobjet Hichem Aboud qui a t oblig et pouss saisir les instances onusiennes des droits de lhomme actuellement en runion en Suisse. Je regrette que le journaliste ait port plainte contre lEtat algrien qui aurait pu faire lconomie de cette mauvaise publicit au niveau international, ajoute le confrencier expliquant que le directeur de Mon journal navait pas dautre recours, puisquil a puis toutes les voies en saisissant mme le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui na jamais rpondu. Selon matre Berghel, Aboud Hichem sest plaint des pressions exerces sur lui par une partie de ladministration.
Ses lettres sont restes sans suite. Et cest la raison pour laquelle il a saisi la Commission des droits de lhomme, dont il est membre, en session Genve. Pour le confrencier, le journaliste nest pas seulement priv de son droit lexpression et la circulation, des droits garantis par la Constitution de lAlgrie qui a ratifi aussi les traits et les conventions internationaux sur les droits de lhomme, mais aussi a t touch dans sa dignit, parce quil tait mis sur coute. Cest une grave atteinte aux droits de lhomme, indique lavocat qui critique le fait que dans le procs intent contre le journaliste, il ny ait pas de plaignant.
Citant les chefs dinculpation retenus contre Aboud Hichem, atteinte la scurit de lEtat, matre Berghel affirme que toutes les procdures dont fait lobjet son client sont illgales. Elles rappellent, dit-il, la sinistre cour de sret de lEtat et les cours spciales de lpoque du parti unique : pour un article de presse, on a sorti un char.
On aurait pu apporter, selon lui, la contradiction par la publication dun dmenti, comme le stipule la loi sur linformation. Savez-vous que latteinte la sret de lEtat est passible de la peine capitale ? Tout a pour un article de presse sur la sant du Prsident et sur la disposition constitutionnelle (larticle 88) qui appelle la destitution du chef de lEtat en cas dempchement, dincapacit physique due une maladie durable.

Laffaire Aboud Hichem est une cabale gratuite, qui nuirait coup sr la rputation de lEtat algrien, souligne le confrencier qui dnonce aussi la mise sur coute de matre Adimi qui tait en contact avec le patron de Mon journal. Le confrencier sinsurge aussi contre larrestation du correspondant de la publication Tbessa et de deux autres citoyens que Aboud Hichem a rencontrs. Lavocat reste malgr tout optimiste quant lissue de laffaire qui aboutira, selon lui, un non-lieu. Le confrencier appelle la solidarit de la corporation. La presse est, selon lui, un danger pour le rgime.

Said Rabia



El Watan
/

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Cabale contre Aboud Hichem La presse constitue un danger pour le rgime




08:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,