> >

[] [ ]

La guerre na pas (encore) eu lieu

(Tags)
 
Je me suis encore fait avoir : ma navet me pse ! Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-06-01 08:16 PM
Au lieu de proposer une alternative, nos politiciens sinsultent ! Emir Abdelkader 0 2013-04-19 08:50 PM
Je vais encore enquter sur Mohamed Raouraoua Emir Abdelkader 0 2013-03-20 05:58 PM
Nous ne connaissons pas encore les mobiles du crime Emir Abdelkader 0 2013-03-14 06:00 PM
tunisie-le-mausolee-d-un-saint-incendie-a-sidi-bou-said-haut-lieu-du-tourisme Emir Abdelkader 0 2013-01-14 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-09-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,973 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La guerre na pas (encore) eu lieu

Bouteflika-Toufik

La guerre na pas (encore) eu lieu




Intox ou demi-vrits ? La guguerre entre le clan prsidentiel et le puissant DRS cacherait des manuvres plus nuances en vue de la prsidentielle de 2014. Dcryptage.


Faut-il sauver le soldat Toufik ? Ceux qui le connaissent bien devinent quil continuera jouer ses parties de foot Beni Messous, tranquillement, lance un habitu de la maison DRS, le Dpartement du renseignement et de la scurit. Depuis le dbut de cette semaine, des informations distilles par des mdias proches du clan prsidentiel dtaillent le dmantlement de lappareil DRS, le rattachement de plusieurs de ses services ltat-major sous lgide du gnral de corps darme Ahmed Gad Salah, 80 ans, et laffaiblissement notoire de la position du gnral Mohamed Lamine Medine, 74 ans, alias Toufik, en poste depuis septembre 1990. Parler de changements et de bouleversements reflte une profonde ignorance du fonctionnement et de lorganigramme de lANP, souligne un gnral-major la retraite. Tout au plus, il ne sagit que de mettre en crit une situation dj prexistante, avec effet dannonce pour des objectifs politiques et tactiques. Mais de quoi parle-t-on exactement et quest-ce qui a provoqu cette tempte politico-mdiatique sonnant le glas du pouvoir de lnigmatique Toufik ?

Dmantlement

Du transfert vers ltat-major de lANP du Centre de communication et de diffusion du DRS, le CDD, install la caserne Belaroussi, Ben Aknoun, sur les hauteurs dAlger. Il serait galement question du transfert vers ltat-major de la Direction centrale de la scurit de larme (DCSA), dirige par le gnral Mhenna Djebbar et de la Direction de la police judiciaire du DRS, celle charge entre autres des grandes enqutes Sonatrach, autoroute Est-Ouest, Sonelgaz, etc. Rien que a. Tout dabord, prcise une source militaire, il faut rappeler que le DRS nest quune arme de lANP, linstar de laviation, linfanterie, la marine ou la gendarmerie. Cela veut dire que ce dpartement, qui chapeaute plusieurs directions, est logiquement sous la coupe de ltat-major. Autre prcision : La DCSA, charge de la scurit du personnel et des structures militaires et habilite faire des enqutes internes larme (sorte de police militaire), uvre lintrieur mme des casernes et des units de lANP. Elle est donc rattache organiquement ltat-major, mme si son personnel est issu du DRS, indique lancien officier suprieur.

Ceux qui ont fait larme se souviennent srement de ces officiers qui font trembler jusquaux hauts grads avec leur brassard rouge ou orange, chargs de tout surveiller en interne : les agents de la DCSA. Comment transfrer ltat-major une direction qui lui est dj rattache ?, sinterroge lancien gnral-major. Concernant le CCD, charg de surveiller les mdias, le transfert ne serait que partiel. Le service, dont la mission consiste plucher le contenu des mdias nationaux et internationaux, resterait rattach au DRS. Le service dont les agents laborent les enqutes dhabilitation scuritaire des correspondants de mdias trangers en Algrie passeraient chez ltat-major. Dernier cas, celui de la trs crainte Direction centrale de la police judiciaire du DRS, fer de lance des enqutes Sonatrach. La nouvelle affectation ne concernerait que les officiers et auxiliaires de police judiciaire de la DCSA, et non pas cette direction dans sa globalit, ce qui a cr une certaine confusion (entretenue sciemment ?).
De l imaginer, comme ironise un cadre du ministre de la Dfense, que le DRS se transforme en centre darchivages, cest aller un peu trop vite en besogne. Mme si aujourdhui, ils ne sont plus habilits enquter sur les civils, concrtement, a ne change rien, souligne un cadre des services. Car dans les faits, ils ne mnent plus ce genre dinvestigations depuis les annes 1990. Un officier suprieur appuie : Par ailleurs, les officiers de la police judiciaire du DRS, qui sont quelques-uns avoir cette qualit, travaillent trs normalement avec la justice, quelle soit militaire ou civile. Alors ces grandes annonces de dmantlement du DRS par le clan prsidentiel seraient-elles du bluff ? Un coup de poker menteur ? Une grosse manuvre dintimidation quelques jours dun remaniement du gouvernement ? Pire que cela, note un ancien haut fonctionnaire, on fait croire que le Directeur du renseignement et de la scurit est affaibli, contraint daccepter le retour flamboyant dun prsident qui jette dj les bases dun quatrime mandat. En fait, cela ne reflte quune entente entre les deux ples en vue de la prsidentielle de 2014. Qui pourrait croire que le DRS flchit devant le frre cadet du Prsident ?, renchrit un officier.

Entente

Deux objectifs se dessinent derrire cette manuvre : dabord remettre le Prsident en selle ( moyen terme), mais surtout rassembler autour du DRS les quinquas de lANP et tous les cadres opposs lactuel chef dtat-major, afin de mieux peser plus tard pour dsigner au moins le vice-prsident ou, au pire, barrer la route au quatrime mandat sil y a urgence en la demeure, poursuit lancien haut fonctionnaire. Le gnral Toufik partant ? Cest une hypothse, mais entre-temps, il peut jouer le rle dun trou noir cosmique : si les plans du clan prsidentiel le contrarient, lui et une partie de larme, il aura les moyens de faire le vide autour de loption Bouteflika, affirme notre source, poursuivant : Et cela a dj commenc avec ce gouvernement suicidaire, indcemment marqu par lappartenance rgionale, tel point que lon croirait que cest lAPW de Tlemcen qui a t dsigne et non le gouvernement de la Rpublique. Ce qui, paradoxalement, affaiblit de plus en plus le Prsident et ses proches. Sil y a entente, pour le moment, et aussi fragile quelle le soit, elle sert, selon notre source, le clan prsidentiel. Regardez comment les services concoctent Bouteflika cette histoire de mdiation entre dirigeants tunisiens pour rapparatre moins comateux : car ce nest ni le cabinet de la Prsidence ni Sad qui pourraient organiser une telle opration, souligne notre source.


Un plan Toufik ?

Dautres sources avancent des pistes diffrentes. On se souvient des coups de thtre de 2004, quand Toufik a pu se dbarrasser de tous ses dtracteurs au sein du commandement de larme en jouant une fausse neutralit dans le duel Bouteflika-Benflis. Aujourdhui, il peut tre tent dadopter la posture de lhomme isol afin de dmasquer ses ennermis au sein de larme, mais aussi, tout prs de lui, au DRS mme, avance-t-on. Il y a un consensus chez les dcideurs : ne jamais perdre le pouvoir ni les ressources de la rente. Cest un principe, une doxa, analyse lancien haut cadre de la nation. Cette rgle a t pitine par le clan prsidentiel qui a tent de monter sa puissance financire contre la puissance du DRS et une partie de larme.

Le gentleman agreement tacite entre les deux parties tiendra-t-il ? Pour le moment, le DRS laissera faire, encouragera la politique du pire, favorisera le pourrissement de la situation pour aller jusquaux meutes sil le faut. La Banque dAlgrie, qui a peur de sa propre ombre, na-t-elle pas augur dune crise conomique lhorizon ? Des experts ne demandent-ils pas de revoir les prix de consommation la hausse ? Il y a une ambiance de coup de chien en prparation, lche-t-il. Cest la premire fois depuis des annes que je sens un tel manque de srnit dans les hautes sphres. Alors que nous sommes dans une conjoncture rgionale et mondiale trs difficile, notre apparente stabilit nest plus un atout. On va droit dans le mur.

Les services en 5 dates :

- Septembre 1958 : Cration du MALG, lanctre des services secrets algriens, par Abdelhafid Boussouf.
- 1962 : Cration de la Scurit militaire, confie, par Boumedine en 1965, Kasdi Merbah jusquen 1979.
- 1981 : Chadli dstructure la direction centrale de la Scurit militaire, dirig un moment par Yazid Zerhouni, et cr la Direction gnrale de prvention et de scurit (DGPS), dirige par Lakehal Ayat.
- Octobre 1988 : Lakehal Ayat est limog, remplac par Mohamed Betchine.
- 4 septembre 1990 : Cration du DRS avec sa tte le colonel Toufik, sous lgide du ministre de la Dfense de lpoque, Khaled Nezzar.

Adlne Meddi

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

La guerre na pas (encore) eu lieu




10:52 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,