> >

[] [ ]

Poutine sauve la tte dObama

(Tags)
 
Obama revient bredouille de Saint-Ptersbourg Emir Abdelkader 0 2013-09-07 02:23 PM
Le Qatar sauve son plan Emir Abdelkader 0 2013-03-26 03:39 PM
Rsultats des lections locales : Le FLN en tte Emir Abdelkader 0 2012-11-30 10:45 PM
Un Marocain se plaint des services secrets algriens Obama Emir Abdelkader 0 2012-11-19 03:48 PM
Un demi-frre knyan de Barack Obama vit dans un bidonville Emir Abdelkader 0 2012-07-11 12:37 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-09-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Poutine sauve la tte dObama

Poutine sauve la tte dObama

11/09/2013 LHistoire nest jamais avare dironie lorsquelle subit dtre crite par des pantins. Et lorsquun Obama et un Hollande prtendent prendre la plume, alors on est certain datteindre des sommets. Et cest bien ce qui sest pass dans laffaire syrienne. Nos deux compres, emports dans leurs gesticulations bellicistes, se sont tout coup dcouverts seuls au monde, dsavous par tous hormis quelques bdouins et une poigne de salonards parisiens , ne sachant plus que faire de leur rection martiale alors que, du ct de Washington, le Congrs sapprtait porter le coup de grce politique Obama avec menaces de destitution la cl. Bref, la micro-coalition des fous de guerre tait partie en vrille dans les grandes largeurs. Heureusement, Poutine est arriv avec son plan de remise des armes chimiques syriennes lONU. Un plan tellement improbable, tellement cocasse, tellement opportuniste, que son acceptation immdiate par le Bloc atlantiste donne toute la mesure de la panique dans laquelle il tait plong.
Risques de suicide politique
Une fois de plus, les choses sont alles trs vite.
Fin aot, chacun tait quasiment assur de voir les Tomahawks US frapper Damas. Puis ce fut le lchage britannique et la crise dangoisse de lhsitant Obama qui toujours la recherche dun pre de substitution le pauvre , sen est all supplier le Congrs de lui donner sa bndiction sur fond de crise dhystrie redouble.
On connat la suite. Alors quun puissant lan anti-guerre tait en train dmerger aux Etats-Unis, ledit Congrs sapprtait voter massivement contre lopration, dsavouant ainsi totalement un Potus de plus en plus paniqu. Car le dsaveu du Congrs aurait mis Obama devant un choix impossible : soit se coucher et avouer son erreur et, donc, son impuissance ; soit attaquer malgr tout, comme il lavait dailleurs suggr, et risquer limpeachment dont une quinzaine de membres du Congrs brandissait dj la menace.
Dans les deux cas, un suicide politique.
Dun montage boiteux lautre
Heureusement donc, Poutine est arriv.
Et sa dlicieuse solution de prise de contrle de larsenal chimique syrien par lONU vaut son pesant de gnie diplomatique.
Sur le fond, la proposition de Poutine na aucune espce dimportance. Il aurait tout aussi bien pu proposer une campagne de remplacement des kalachnikovs prsentes en Syrie par des frondes en plastique quObama aurait accept la chose. Il ne sagit en fait que dun montage boiteux (rien que le processus technique pourrait prendre 10 ans) qui rpond un autre montage boiteux (la vraie-fausse attaque chimique donc, conduite pour le plus probable par les insurgs eux-mmes).
Cest que nous sommes l dans le champ de la communication pure mais, comme chacun a pu le constater, cest le seul champ de bataille qui compte vraiment dsormais.
Moisson de bnfices russes
Mais la question se pose : pourquoi Poutine a-t-il sauv la prsidence dObama plutt que de le laisser mordre la poussire devant le Congrs ?
Sans doute dabord parce que si le pire nest jamais garanti, il nest jamais impossible non plus. Et mme si un vote ngatif tait survenu au Congrs, il y avait toujours une possibilit quObama lche ses chiens de guerre cote que cote, avec le risque de dclencher une guerre rgionale que seuls Russes et Chinois semblent soucieux dviter.
Le pige dans lequel se sont enferms les atlantistes a ainsi offert Poutine loccasion inespre dloigner dfinitivement les canons atlantistes de ctes syriennes bon compte.
Le sauvetage dguis dObama offre aussi Poutine lopportunit de dmontrer la supriorit absolue de la diplomatie russe sur les gesticulations bellicistes des Atlantistes dans laffaire syrienne. Il permet enfin dentriner le retour dfinitif aux affaires de la Russie en tant que grande puissance avec laquelle il faut compter.
En rsum, Poutine a fait la dmonstration clatante que la Russie conduisait une politique structurante lchelle mondiale, par opposition aux pousses hystriques et dsordonnes du Bloc atlantiste.
Cest le prix concd par Obama Poutine pour son sauvetage politique.
Et maintenant
Bien sr, la psychologie des dirigeants du Bloc tant de nature bipolaire, il est clair quils vont tenter de sauver la face en annonant un redoublement de leur soutien aux bouchers dal-Nosra et affilis en Syrie.
De mme, ils vont galement tenter de manuvrer travers lONU pour dcrocher une rsolution lgalisant des frappes au cas o Bachar ne se montrerait pas assez zl dans la restitution de larsenal.
Mais il y a toutefois peu de chance que la Russie se laisse enfermer dans un tel pige. Elle a dailleurs dores et dj jug inacceptable le projet franais de rsolution lONU, qui accuse de facto les autorits syriennes de lattaque chimiques le 21 aot prs de Damas ; et Moscou devrait bien videmment sopposer galement tout mcanisme automatique pouvant conduire des frappes sur la base dventuels manquements de Damas, manquements dont lapprciation serait ncessairement arbitraire de la part du Bloc.
Reste donc lhypothse du retour, terme, une solution politique avec la rsurrection dun Genve-2 dont les Occidentaux nont jamais voulu, prfrant parier sur la russite de leur guerre dusure en Syrie.
Nouvelles attaques chimiques ou/et nouveau virage ?
Mais un tel retour la table des ngociations rsonnerait immanquablement comme un constat implacable du reflux de puissance du Bloc occidental, et le signe tangible de lchec de sa tentative de domination coups de flingue de la rgion (1). Et l, les spcialistes de la com du Bloc vont devoir dployer des trsors dimagination pour permettre ses dirigeants de passer sous les fourches caudines sans en avoir lair
La gymnastique est prilleuse et on ne peut pas carter la possibilit dun nime virage 180 degrs du Bloc pour rallumer le ptard syrien si Obama devait russir inflchir les doutes du Congrs. Car comme toujours avec les errements politiques du Bloc, tout et son contraire restent possibles.
Enfin, le problme que nous avions voqu dans une prcdente brve reste pos : savoir comment les bouchers dal-Nosra et affilis vont ragir ce quils interprteront sans doute comme une trahison de leurs souteneurs occidentaux.
Le Bloc atlantiste a bel et bien ouvert une bote de Pandore en Syrie, et il est craindre que nous nen ayons pas fini avec les attaques chimiques sous faux drapeau.
Post scriptum dsol
Le lecteur aura remarqu que nous navons rien dit de la position de la France. Mais cest quil y a si peu dire, sinon relever la tragique insignifiance de cette posture. Le Prsident-Poire et son petit Fabius ressemblent de plus en plus de mauvais acteurs de srie B qui voudraient jouer aux dures, singeant maladroitement le verbe et la geste de nocons US chez qui, au moins, cette attitude belliciste parat naturelle.
Avec les Hollande et Fabius Brothers la manuvre, tout sonne faux dans cette pantomime parisienne qui risque fort davoir terme de vraies consquences pour une France ravale au rang de faire-valoir jetable dune administration US elle-mme gare. La valse des pantins en cinmascope donc, o des roquets dagitent pour tenter dcrire une Histoire qui leur file visiblement entre les pattes. Pathtique.
(1) Le Bloc atlantiste cherche depuis des annes casser laxe de rsistance chiite sa domination au Moyen-Orient que constituent lIran, la Syrie, le Hezbollah libanais et, dans une certaine mesure, le Hamas palestinien (la guerre contre le Hezbollah commandite par les Etats-Unis Isral sinscrivait dans cette stratgie). Mais au lieu de briser la Syrie dans une confrontation directe, coteuse et peu populaire sur le modle irakien, il a prfr saisir lopportunit dinstrumentaliser la rvolution syrienne en la militarisant ds son dbut pour plonger le pays dans la guerre civile. La tactique est peu coteuse (puisquessentiellement finance par les monarchie du Golfe) mais lente et incertaine. Car en face, Russes et Chinois se sont allis pour soutenir le rgime en place, et prserver ainsi leurs intrts stratgiques dans la rgion (accs la Mditerrane; fermeture de la porte moyen-orientale aux atlantistes pour viter une contagion et/ou un dbordement vers les zones dinfluences russes et chinoises). Et malgr les milliards de ptrodollars dverss dans cette opration de rgime-change, les bouchers dal-Nosra et affilis commencent perdre du terrain. Do lide dun coup de pouce atlantiste plus directe la faveur de la vraie-fausse attaque chimique orchestre le 21 aot dernier.
-


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Poutine sauve la tte dObama




01:21 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,