> >

[] [ ]

Repre : quand Obama se dgonfle

(Tags)
 
Poutine sauve la tte dObama Emir Abdelkader 0 2013-09-15 02:41 PM
Obama revient bredouille de Saint-Ptersbourg Emir Abdelkader 0 2013-09-07 02:23 PM
Repre : Tunisie, une fleur fane ? Emir Abdelkader 0 2013-08-01 03:20 PM
Repre : le cheikh, la fatwa et la fitna Emir Abdelkader 0 2013-04-23 03:30 PM
Repre : un terrible chec Emir Abdelkader 0 2013-04-21 02:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Repre : quand Obama se dgonfle

Repre : quand Obama se dgonfle

Le monde entier a applaudi au fameux coup de fil entre Obama et Rohani. Peut-tre, en effet, sera-t-il le prlude une remise plat du malentendu historique entre les Etats-Unis et lIran. Le monde se portera sans doute mieux ; il y aura, en tout cas, moins de tension. Le prsident amricain tait visiblement enchant par une telle perspective. Oui, pourquoi ne pas faire la paix avec lIran qui nest peut-tre pas le fantme quon dcrit tort et travers ?
Ct amricain, il y a clairement une disponibilit tenter le coup de se rabibocher avec lalli dhier. Dil y a trente ans, dil y a une rvolution... Mais ce coup de fil historique nest pas tomb dans loreille dun sourd. Le Premier ministre isralien, Benjamin Netanyahu, a tt fait de ruer dans les brancards. Il a aussitt sonn lalerte atomique contre un Iran nuclaire. Il a exhort (ou ordonn) Obama de ne pas prendre pour argent comptant le verbe mielleux de Hassan Rohani. Netanyahu organise sa riposte autour dune ide claire : pourquoi faire la paix quand on peut faire la guerre ? Vu de Tel-Aviv, le choix est vite fait.
Lattitude belliqueuse que dveloppe le Premier ministre isralien confine au cynisme. Depuis New York et Washington, il multiplie les avertissements, les alertes et les mises en garde contre une dtente irano-amricaine. De quoi je me mle, finalement ? Bonne question. Mais la rponse est vidente. Dans la tte de Netanyahu, une reprise de langue entre les Etats-Unis et lIran quivaudrait ipso facto une prise de distance entre Washington et Tel-Aviv. Ce qui nest pas tout fait juste. Du temps du shah, ce mnage trois a trs bien fonctionn.
Faut-il rappeler aussi que cest Isral qui a aid lIran faire son entre dans la sphre ferme des pays nuclariss. Cest en effet vers 1958 que le programme nuclaire iranien a t mis au point grce un coup de main de socits israliennes et franaises. LIran et Isral ont donc des atomes crochus depuis des dcennies. Ceci pour lhistoire. Il faut savoir en outre que la communaut juive dIran est parfaitement intgre et ne souffre aucun clivage ni discrimination.
Cette histoire de rayer Isral de la carte prononce par lex-prsident Ahmadinejad sert opportunment dpouvantail pour permettre Netanyahu de verser des larmes de crocodile et de cultiver et diffuser le complexe du perscut. Hier encore, il sest rpandu en dclarations de guerre et autre littrature dpouvante pour court-circuiter le rapprochement amricano-iranien. Cest de bonne guerre de la part dun homme et dun rgime qui vivent dans la peau de la victime. Et la survie diplomatique de la victime suppose lexistence dun bourreau qui brandisse sa menace.
Or, ces premiers pas entre Rohani et Obama dans la bonne direction de la paix chamboulent totalement les plans de la droite isralienne. Il fallait donc brandir le carton rouge. Un Iran nuclaire dangereux comme 50 Cores du Nord, Isral prt frapper seul un Iran nuclaire, ou encore Isral ne laissera pas lIran obtenir des armes nuclaires.
Ces coups de sommation de Netanyahu ont t reus cinq sur cinq la Maison-Blanche. Aprs avoir dclar, la semaine dernire lONU, quil allait donner une chance la diplomatie pour tenter de rsoudre le dossier nuclaire iranien, Barack Obama corrige le tir. Si les ngociations chouent, nous ne renonons aucune possibilit, dont loption militaire, a-t-il nuanc hier, en recevant Benjamin Netanyahu la Maison-Blanche. Cela rappelle les premiers engagements dObama sur un Etat palestinien libre avant dexclure lui-mme la perspective. Ces zigzags dObama confirment quun prsident amricain nest pas spcialement le matre du monde. Les promesses dObama sur lIran et sur dautres sujets nengagent que ceux qui les croient. Au fait, et le programme nuclaire isralien ?



Hassan Moali


El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Repre : quand Obama se dgonfle




01:42 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,