> >

[] [ ]

Mohammed VI accus depratiques autocratiques

(Tags)
 
laffront au roi Mohammed VI Emir Abdelkader 0 2013-08-10 03:04 PM
Les caprices de Mohammed VI Emir Abdelkader 0 2013-06-30 06:51 PM
Mohammed VI veut le clash Emir Abdelkader 0 2013-05-08 03:51 PM
Moncef Marzouki accus de travailler pour Al Jazeera pour un salaire de 50.000 euros Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:45 PM
Libye Libye : extradition de Mahmoudi, son avocat dnonce "des pratiques de voyous" Emir Abdelkader 1 2012-06-26 04:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Mohammed VI accus depratiques autocratiques

Mohammed VI accus depratiques autocratiques

Le quotidien amricain Washington Post a affirm que le Maroc semblait tourner le dos aux rformes engages en 2011, estimant que le roi Mohammed VI, qui montre des signes dun retour des pratiques autocratiques, pourrait calculer que louverture politique quil avait entreprise nest plus ncessaire.
Dans un ditorial particulirement critique, le Washington Post paru le mercredi 2 octobre note quaprs les rformes adoptes dans le sillage des bouleversements politiques connus notamment en Tunisie et en Egypte en 2011, le Maroc avait, alors, t peru par certaines capitales occidentales comme un modle potentiel pour dautres monarchies arabes tels les pays du Golfe et la Jordanie.
Cependant, constate le quotidien de la capitale fdrale amricaine, le roi Mohammed VI na jamais cd sur son rle dautorit suprme du Maroc, en maintenant son contrle sur les forces armes et la justice.
Le Washington Post observe quaprs la destitution de lex prsident gyptien Mohamed Morsi par larme en juillet dernier, le rgime du roi Mohammed VI montre des signes dun retour des pratiques autocratiques.
Au premier rang de ces pratiques, il cite larrestation du directeur du journal lectronique marocain Lakom, M. Ali Anouzla, lun des critiques les plus virulents du roi, et ce, suite au renvoi par son site un lien vers une vido sur AQMI contre Mohammed VI publie par le journal espagnol El Pais.
Sur ce point, lditorial du Washington Post sinterroge sur le bien-fond de cette arrestation alors que les autorits marocaines, relve-t-il, savent trs bien que M. Anouzla, qui a repouss les limites du journalisme et de la libert dexpression depuis une dcennie, nest pas un ami dAl-Qada.
En procdant larrestation de ce journaliste, les autorits marocaines pourraient le punir pour ses articles courageux et critiques sur le roi Mohammed VI, sinquite le journal amricain qui cite aussi linformation dvoile par Lakom en juillet dernier sur la grce accorde par le roi marocain un pdophile espagnol alors quil avait t condamn en 2011 trente ans de prison pour des viols sur onze enfants marocains.
Le roi peut calculer que louverture politique quil avait entreprise, lorsque le monde arabe semblait tre sur le point dune rvolution dmocratique, nest plus ncessaire au regard de la situation qui rgne dans les pays qui avaient t touchs par des bouleversements politiques en 2011, selon le journal amricain.
Toutefois, lditorial du Washington Post avance que les monarchies arabes ne peuvent pas viter le changement et il avance que si le roi Mohammed VI veut prserver sa crdibilit en tant que rformateur, il doit alors ordonner la libration du journaliste Ali Anouzla.
A rappeler que le dpartement dEtat amricain a exprim sa proccupation suite larrestation de M. Anouzla, et a exhort les autorits marocaines traiter ce cas avec quit et transparence et conformment aux obligations internationales du Maroc.
Exprimant la raction des Etats-Unis suite cette affaire, la porte-parole du dpartement dEtat, Mme Marie Harf, a dclar, lors de son briefing quotidien, que le gouvernement amricain soutient la libert dexpression et de la presse ainsi que les droits universels qui sont un lment indispensable de toute socit.
En consquence, elle a indiqu que les Etats-Unis demandaient aux autorits marocaines de traiter le cas dAli Anouzla de manire quitable et transparente, et ce, conformment la loi marocaine et aux obligations internationales du Maroc, y compris le respect dune procdure rgulire.(Aps)


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Mohammed VI accus depratiques autocratiques




11:00 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,