> >

[] [ ]

Gnral Giap : Mon peuple, mon gnral !

(Tags)
 
Du DRS en gnral et de Bouteflika en particulier Emir Abdelkader 0 2013-09-12 03:49 PM
L'offensive du gnral Al Sissi Emir Abdelkader 0 2013-08-19 02:47 PM
Le gnral Nezzar... Emir Abdelkader 0 2013-01-10 03:09 PM
Le gros mensonge du RCD sur le gnral Khaled Nezzar Emir Abdelkader 0 2013-01-09 02:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-06
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Gnral Giap : Mon peuple, mon gnral !

Gnral Giap : Mon peuple, mon gnral !

Le meilleur gnral du Vietnam est le peuple vietnamien. Ainsi rpondait Giap au gnral et ancien secrtaire amricain la Dfense, Robert McNamara, en visite Hanoi en 1995.


De la modestie, Giap en aura jusqu ses 102 ans de vie, lui qui navait rien dun gnral s containers, mais tout juste hros intemporel de la rvolution vietnamienne, leader mythique de ses guerres dindpendance (1954) et de runification (1975) du Vietnam et icne mondiale de la rsistance anticolonialiste et anti-imprialiste. Les galons du gnralissime ministre de la Dfense du Vietnam (pendant trente ans, jusqu sa mise lcart dans les annes 1980), il ne les a pas dnichs en quincaillerie. Volcan sous la neige, comme le surnommaient ses camarades du Parti communiste ou Trotski de la rvolution vietnamienne, Giap allait toujours plus vite, toujours (en) plus audacieux, sa devise, son mot dordre ; en prophte de la guerre totale contre les oppresseurs en toutes puissances de feu.
Nous ne nous laisserons arrter, disait-il, par aucune considration de personnes, par aucune destruction. Ni larmada amricaine un demi-million de soldats et des millions de litres dagent orange, de bombes au napalm dverss sur le Vietnam, ni les massacres et les cruauts du corps expditionnaire franais nont eu raison de la lutte du peuple vietnamien quincarnait jusqu friser le mythe le duo rvolutionnaire Ho Chi Minh/Giap. La guerre reste la guerre mais avec les Amricains, ce fut autre chose, un conflit nocolonial () et, aprs, une guerre vietnamise. On a alors chang la couleur de peau des cadavres, disait-il dans un entretien au journal LHumanit (avril 2004).
Les Amricains taient naturellement srs de leur victoire et nont pas voulu entendre les conseils des Franais qui avaient fait lexprience (...) Ils (les Amricains) navaient aucune connaissance de notre histoire, de notre culture, de nos coutumes, de la personnalit des Vietnamiens. A MacNamara, jai dit : Vous avez engag contre nous de formidables forces artilleries, aviation, gaz toxiques, mais vous ne compreniez pas notre peuple, pris dindpendance et de libert et qui veut tre matre de son pays. N en 1911 dans un petit village de la province de Quang-Binh, dans le Nord-Annam, Vo Nguyen Giap milite ds lge de 14 ans contre loccupation franaise. Un sicle de colonisation.
Lui dont la mre tissait la toile et le pre, lettr, cultivait un lopin de terre, gotera vite aux affres de la rpression aprs linterdiction du parti communiste indochinois (1939) et dont son pouse ne sortira pas indemne. Elle dcdera en prison suite son arrestation. Rfugi en 1940 en Chine, il rencontre Ho Chi Minh dont il deviendra le compagnon de lutte. En 1944, il crera le premier embryon de la future Arme populaire vietnamienne. La victoire de Dien Bien Phu (7 mai 1954) et la prise triomphale de Saigon (avril 1975) expdieront dans la postrit ce gnral autodidacte sorti daucune acadmie militaire, mais nanmoins fin stratge militaire, connu et reconnu, organisateur hors pair, pote, tribun et parfait (autre) leader en sandales de caoutchouc. Cest une vrit que lhistoire a de tout temps confirme. Pendant 1000 ans de domination chinoise, nous navons pas t assimils. Contre les B52, ce fut la victoire de lintelligence vietnamienne sur la technologie et largent.
Dien Bien Phu, le catalyseur
Dans sa lettre Benjamin Stora (26 novembre 1995) qui se voulait un tmoignage sur la solidarit et lamiti franco-algro-vietnamienne, Sadek Hadjres voquait aussi bien les luttes communes (notamment au sein du mouvement ouvrier en France et de lInternationale communiste), lenthousiasme qua soulev la visite du gnral Giap Alger (fin des annes 1970 ), lmotion suscite par ses exposs la tlvision qui ont passionn les Algriens qui, pendant des annes, rptaient sa fameuse phrase : Les colonialistes sont de mauvais lves de lhistoire. Je me souviens de limpact extraordinaire qua eu la victoire de Dien Bien Phu en Algrie, crit lancien dirigeant du Parti communiste algrien et ancien premier secrtaire du Parti de lavant-garde socialiste.
Je me trouvais le 8 mai 1954 Sidi Bel Abbs, ville garnison de la Lgion trangre. Habituellement, ce jour anniversaire du 8 mai 1945, les Algriens taient en deuil et les militaires franais faisaient la fte. Mais cette fois-l, les Algriens taient rayonnants, ils se souhaitaient bonne fte en souriant, les paysans algriens et les cheminots europens avec qui javais runion taient pleins de confiance dans la cause nationale, Novembre 54 ntait pas loin (). Cest Ben Aknoun, la demeure de Kateb Yacine quaimait, dit-on, se rendre Giap lors de ses vires algroises. Il abhorrait les palais que lui proposaient les oligarques du parti unique, leur prfrant la maison de Dieu, nom donn par Giap lappartement de linimitable crivain, dramaturge et pote algrien, tomb sous le charme des rsistants et de la rsistance vietnamienne et qui il ddiera une de ses uvres (Lhomme aux sandales de caoutchouc).
Fier et altier rvolutionnaire qui ne connaissait de la France quun de ses aroports parisiens foul lors dune escale Cuba Giap, dcor par lAlgrie de lOrdre de lamiti en 2004 loccasion du 50e anniversaire de la victoire de Dien Bien Phu, se dfinissait lui-mme comme un gnral de la paix. Brezjinski (conseiller la Scurit nationale du prsident des Etats-Unis Jimmy Carter) sest interrog sur le pourquoi de notre victoire. Nous nous sommes rencontrs Alger, peu aprs la fin de la guerre. Quelle est votre stratgie ? interrogea-t-il. Ma rponse fut simple: Ma stratgie est celle de la paix. Je suis un gnral de la paix, non de la guerre.


Mohand Aziri

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Gnral Giap : Mon peuple, mon gnral !




07:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,