> >

[] [ ]

Du dialogue euro arabe au partenariat ...

(Tags)
 
Le Printemps de la maldiction arabe Emir Abdelkader 0 2013-05-22 12:06 AM
Printemps arabe : la dsillusion Emir Abdelkader 0 2012-12-03 05:45 PM
Les gifs de l'Euro Emir Abdelkader 0 2012-07-02 03:45 PM
a dialogue between a flower and a pearl | English Forum 10 2011-01-12 12:35 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Du dialogue euro arabe au partenariat ...

Du dialogue euro arabe au partenariat militaire islamo-atlantiste contre des pays arabes sculiers




I- Larme du ptrole de la guerre isralo arabe doctobre 1973, la dernire manifestation de solidarit collective arabe.

Paris Il y a quarante ans les Arabes brandissaient larme du ptrole en soutien leffort de guerre des pays du Champ de bataille, lEgypte et la Syrie, dans leur combat contre Isral.
Pour la 2eme fois de leur histoire contemporaine, les Arabes utilisaient cette occasion les armes dont ils disposent pour la dfense de leur cause, qui plus est dune manire judicieuse. La premire fois, en 1956, avec la nationalisation du Canal de Suez par Gamal Abdel Nasser, premire nationalisation russie du tiers monde, qui valut au prsident gyptien une expdition punitive de la part des anciennes puissances coloniales de lpoque la France et le Royaume-Uni et leur complice isralien. La seconde fois, en 1973, avec lusage de larme du ptrole brandie par le Roi Faysal dArabie saoudite, en soutien la bataille mene conjointement par lEgypte et la Syrie pour la libration du Sina gyptien et du Golan syrien. Depuis cette date, une lente descente aux abmes sest amorce dans lallgresse de lautodestruction.
LEurope fragilise par le boycott ptrolier, en 1973, propose alors un dialogue au Monde arabe en vue dun partenariat global afin de stabiliser les relations entre les deux rives de la Mditerrane. Fausse bonne ide que ce dialogue euro arabe qui suscitera nombre de supputations et de fantasmes, dont le plus tragiquement ahurissant aura t celui dAnders Behring Breivik. Lauteur des attentats dOslo (Norvge), en juillet 2011, a en effet cit plusieurs dizaines de fois Bat Yeor dans son manifeste pour expliquer son acte criminel. Le carnage, qui avait fait 76 morts le 22 juillet 2011, tait intervenu au lendemain de lengagement du gouvernement norvgien dagir en faveur de la reconnaissance de lEtat palestinien loccasion de lAssemble gnrale de lONU qui devait souvrir le 21 septembre 2011.
Dans son ouvrage (Eurabia, Islam and Dhimmitude), Bat Yeor de son vrai nom Gisle Littman-Orebi (Le Caire, 1933) se livre une machination intellectuelle dnonant un accord ourdi, selon elle, entre des instances dirigeantes europennes et des pays arabes visant soumettre lEurope au Monde arabe afin de former une nouvelle entit quelle dsigne sous le vocable dEurabia. Lessayiste britannique dorigine juive gyptienne fait rfrence, en fait, au Dialogue Euro-arabe, instance mise sur pied au lendemain du choc ptrolier dans la foule de la guerre doctobre 1973, marque par la destruction de la ligne isralienne de dfense sur le Canal de Suez, la Ligne Bar Lev, et lembargo ptrolier dcrt par les pays ptroliers arabes lencontre des pays europens soutenant Isral.
Bat Yeor, fille du Nil en hbreu, date de ce moment le dbut du nouveau processus dinvasion arabe de la France et dIslamisation de lEurope, sur la base de la fameuse politique arabe de la France. Une telle affirmation fantaisiste est sans rapport avec la ralit historique. En procdant de cette sorte, elle a occult, volontairement, les consquences des deux Guerres mondiales du XX me sicle (1914-1918 /1939-1945) sur la dmographie europenne, o prs de cinq millions de personnes ont t tus rien que sur le thtre ouest-europen, sans compter le thtre russe et Stalingrad, ainsi que le considrable besoin de main duvre ncessaire la reconstruction de la France et de lAllemagne, deux pays dvasts par eux-mmes.
Le plus grand dferlement dArabes et de Noirs (chrtiens ou musulmans) en Europe, particulirement la France, a eu lieu loccasion des deux Guerres Mondiales (1914-1918, 1939-1945) ou prs dun million de combattants basans avaient particip la bataille de la libration de la France, un pays que ses concitoyens navaient su, pu ou voulu dfendre. Sy superposait le souci, courte vue, du patronat franais de privilgier la main duvre bon march et apolitique des trois pays du Maghreb pour le fonctionnement de lappareil conomique franais, en vue daffaiblir, dune part, le syndicalisme ouvrier en France, et de faire, dautre part, lconomie de la mcanisation et de la modernisation de lIndustrie franaise.

Le hasard de lexistence a voulu que lauteur de ces lignes ait t prsent la confrence fondatrice du dialogue euro-arabe, en novembre 1975 Abou Dhabi, en sa qualit denvoy spcial de lAgence France presse. Une confrence, dont il tire des conclusions radicalement diffrentes de la thoricienne dEurabia en ce quil estimait que le dialogue euro-arabe, ses premiers balbutiements, se devait, pour tre fructueux, impliquer pralablement un dialogue interarabe sur lEurope et un dialogue intereuropen sur les Arabes, tant lapproche entre les deux camps tait diffrente et les objectifs divergents.
Sur place, sur la base des confidences de diverses dlgations tant europennes quarabes, lauteur avait retir limpression et mentionn dans le texte que le Dialogue euro-arabe butait sur le problme palestinien, que les Europens ne souhaitaient pas aborder dans ce cadre-l, quils estimaient rserver le dialogue euro-arabe exclusivement la coopration conomique. Autrement dit, les Europens se proccupaient, moyennant des contreparties de faade au plan politique, de drainer surtout les ptrodollars gnrs par le quadruplement du prix du ptrole, en vue de relancer leur conomie dj affecte dun chmage au dpart conjoncturel, par la suite structurel. En fait lEurope, lie par une sorte de solidarit expiatoire lgard dIsral pour les massacres quils ont commis l gard de leurs compatriotes de confession juive, (gnocide nazi, collaborationnisme vichyste), nentendait pas scartait de la ligne atlantiste en la matire. La narration de cette confrence se retrouve au lien suivant. Le papier date du 15 novembre 1975. Il garde toute son authenticit quarante ans plus tard.

http://www.renenaba.com/la-conference-euro-arabe-d%E2%80%99abou-dhabi/
II- Lerreur fatale des Palestiniens

Les Palestiniens sattribueront dailleurs le mrite de la flexibilit arabe, faisant valoir le primat conomique sur le politique au sein du dialogue. Erreur fatale des Palestiniens qui sacrifieront toujours la stratgie des objectifs long terme, la tactique des gains marginaux immdiats et sans consquence. Il en sera ainsi de tous les grands rendez-vous de leur histoire.
De la reconnaissance pleine et entire de la Rsolution 242 du Conseil de Scurit (Novembre 1967), portant reconnaissance dIsral et renonciation consquente des territoires palestiniens sur lesquels sest tabli lEtat hbreu, la renonciation la lutte arme, neutralisant les gains politiques gnrs par la premire intifada qui devait dailleurs dboucher sur les accords dOslo (1993). Sans vritable prparation face une cohorte dexperts israliens, sans garantie dapplication, Oslo sera un mouroir pour les Palestiniens en ce quil a fait du processus de paix, un gadget en soi, un alibi diplomatique suprme. Un processus dont la progression se mesure laune de la rgression des perspectives de paix.
La mascarade dOslo connaitra un pilogue tragique avec lassassinat de lancien premier ministre Itzhak Rabin par un de ses compatriotes, le confinement de Yasser Arafat dans son complexe de Ramallah jusqu son hospitalisation en France sur fond de rumeurs de son empoisonnement prlude son dcs. Des trois Prix Nobel dOslo, le seul survivant du trio aura t le prsident actuel de lEtat Hbreu, Shimon Prs, le pre de la bombe atomique isralienne.
Pire, les Palestiniens seront les fossoyeurs de leur propre cause en ce que lun des responsables palestiniens, agent du Mossad, Adnane Yassine, N2 du Bureau de lOLP Tunis, avait russi implanter un systme dcoute au sein de la centrale palestinienne, constitu de deux puces espions lune sur la lampe de travail du bureau de Yasser Arafat, le chef de lOLP, la seconde dans celui de Mahmoud Abbas (Abou Mazen), le ngociateur dOslo. Les Israliens disposaient ainsi en instantan de tous les dbats au sein de lOLP et des rivalits entre Yasser Arafat et Mahmoud Abbas. Le traitre palestinien avait accompli son forfait en remerciement dune prestation mdicale assure par les Israliens en France en faveur de son pouse atteinte de cancer.

Un ngociateur amricain venu senqurir de lavancement des travaux au sige de lOLP, a alert Yasser Arafat sur la prsence de micros, mais le dirigeant palestinien na pas voulu en tenir compte, simaginant un pige amricain pour le sortit de son bureau. Mahmoud Abbas succdera Arafat la tte de lautorit palestinienne, sans doute en raison de la parfaite connaissance des Israliens de ses penses intimes sur le plan politique. Et ceci pourrait expliquer cela.
Tunis du temps de Zine Al Abedine Ben Ali aura dailleurs constitu un vritable cimetire des dirigeants palestiniens, avec lassassinat des deux successeurs potentiels de Yasser Arafat, Abou Djihad, Khalil Wazir, alias Abou Djihad, commandant en chef adjoint des forces armes palestiniennes, et Salah Khalaf, alias Abou Iyad, le responsable du renseignement, ce dernier sur dnonciation au Mossad de son propre adjoint. Quel spectacle jouissif pour le bourreau isralien de disposer de laquais au sein du peuple qui en est la victime (1).

III La mutation ahurissante du dialogue euro-arabe

1973 constitue la dernire action collective russie des Arabes. Depuis cette date, une lente descente aux abmes sest amorce dans lallgresse de lautodestruction avec une srie de guerres intestines interarabes (guerre du Liban 1975-1990, guerre irako-iranienne 1979-1989, guerre civile algrienne 1990-2000, guerre du Soudan, de Somalie et du Ymen), fragilisant considrablement lespace arabe.
Frapp de scissiparit, le dialogue euro arabe se dcomposera en dialogue Europe mditerranenne (France, Italie, Espagne, Portugal, Grce) avec les cinq pays du Maghreb (Algrie, Tunisie, Maroc Mauritanie et Libye), doubl dun partenariat entre LUnion europenne et le riche Conseil de Coopration du Golfe, la constellation des six ptromonarchies du Golfe (Arabie saoudite, Bahren, Emirats Arabes Unis, Kowet, Qatar, Sultanat dOman), avec des ralisations emblmatiques (La Sorbonne et le Muse du Louvre Abou Dhabi), avant de muter, curieusement, en partenariat militaire, non pas interarabe, face lEurope, mais en partenariat militaire entre le bloc euro-atlantiste et lIslam atlantiste, contre des pays arabes sculiers.

La mutation de lIslam sunnite en Islam wahhabite a en effet sign ladieu aux armes des pays arabes et sa reddition lImperium isralo-amricain, dont le signe le plus manifeste aura t le ralliement aux ptromonarchies du mouvement palestinien Hamas, lunique mouvement de gurilla sunnite au monde arabe et la tenue Amman, le 26 Aot 2013, dune runion des chefs dEtat-major des grandes puissances atlantistes (Etats-Unis, Royaume Uni, France) avec leurs homologues ptro monarchiques pour une ventuelle attaque militaire contre la Syrie, au lendemain de lpisode de lusage de larme chimique dans ce pays alli de lIran, mais limitrophe dIsral, de la Turquie et de la Jordanie, trois allis majeurs de lOtan.
Une constellation des huit monarchies arabes (les six ptromonarchies avec en supplment, la Jordanie et le Maroc), qui disposent dune majorit de blocage au sein de la Ligue arabe, en association avec deux pays de taille. Deux pays de vieilles civilisations au glorieux palmars dans les annales des guerres dindpendance du Monde arabe: Djibouti, exorbite par sa surconsommation abusive du Qat anesthsiant, frappe par ailleurs dune lourde servitude qui hypothque sa souverainet avec la prsence sur son minuscule territoire dune base franco amricaine, ainsi que les Comores, un confetti de lancien empire franais.
Un partenariat militaire islamo atlantiste doubl dune coopration souterraine entre les ptromonarchies et Isral, notamment pour la protection des champs ptroliers dAbou Dhabi, dans la rgion frontalire entre le sultanat dOman et lEmirat et dune convergence diplomatique entre lEtat Hbreu, le Qatar et les deux monarchies hors zone du Golfe, le Maroc et la Jordanie.
Le signe le plus manifeste aura t non seulement la lthargie du Monde arabe face au blocus isralien de Beyrouth, en 1982, la participation de lEgypte de Moubarak au blocus de Gaza, en 2008, puis le ralliement aux ptromonarchies du mouvement palestinien Hamas, mais aussi et surtout la renonciation par Mahmoud Abbas au Droit au retour des Palestiniens, qutant la faveur de visiter sa ville natale de Safed, avec promesse de ne pas sy installer dans une pathtique prestation loccasion du 95eme anniversaire de la promesse Balfour.

Hte de la Syrie pendant seize ans, le Hamas, unique mouvement de gurilla sunnite du Monde arabe, sexfiltrera ainsi du champ de bataille par son alignement sectaire sur les allis souterrains dIsral. Limplication de la brigade palestinienne dAl-Yarmouk dans les combats anti Assad en Syrie aux cts de lopposition syrienne arme, -et non en Palestine-, dont le fait darmes le plus glorieux aura t la capture, le 7 mars 2013, de vingt un Casques Bleus de lONU sur le Golan syrien, dans le no mans land syro-isralien, -et non contre un objectif isralien- achvera de dconsidrer la lutte nationale palestinienne, illustration symptomatique dune dfragmentation mentale.
Cette double mutation est intervenue dans la foule de la visite de lEmir du Qatar, lautomne 2012, lenclave palestinienne de Gaza. Le dernier sommet arabe de Doha, en avril 2013, constitue cet gard un chef duvre de mystification. Brivement tenu sous les auspices du Qatar, le demiurge moderne du Monde arabe, le sommet sest born proposer la cration dun fonds pour Jrusalem dun milliard de dollars, auquel son mirat contribuerait hauteur de 250 millions. Un milliard de dollars pour Al Qods et rien pour lautorit palestinienne, alors que le Qatar finance le mouvement islamiste Hamas, grand rival de Mahmoud Abbas, qui contrle la bande de Gaza. Sagit-il de marginaliser lAutorit palestinienne, pourtant reconnue par la communaut internationale comme linterlocuteur dIsral pour faire la paix au profit de ses amis islamistes lis aux Frres Musulmans? Un milliard de dollars pour Al Qods contre vingt milliards de dollars pour lorganisation du Mundial du Foot au Qatar, en 2022 La Palestine ce prix devient un alibi bon march.
LAfghanistan, dans la dcennie 1980, la Syrie, trente ans plus tard, dans la dcennie 2010, auront eu une fonction drivative aux problmes internes des ptromonarchies alors que lre de laprs ptrole pointe dangereusement lhorizon. Un double droutement pour un sursis des principaux ravitailleurs nergtiques de lconomie occidentale:
-droutement du combat pour la libration de la Palestine vers Kaboul, des milliers de kms de Jrusalem,
-droutement du flux rvolutionnaire arabe du Golfe (Bahren, Ymen) vers les rives de la Mditerrane (Libye, Syrie).

En dix ans, paralllement au bradage de la Palestine, lIrak et la Syrie, les deux pays baasistes ont t la cible dune offensive islamo atlantiste, de mme que la Libye dtruite par une coalition des anciennes puissances coloniales occidentales et leurs obligs monarchiques arabes; le Soudan dmantel au mpris du principe de lintangibilit des frontires hrites du colonialisme, amnageant une double plateforme oprationnelle isralienne aux deux extrmits du Monde arabe, au Sud Soudan, sur la versant africain du Monde arabe, dans le primtre du Nil, la veine jugulaire de lEgypte, au Kurdistan irakien, la charnire de lIrak et de lIran.
Le Djihad a pris une dimension plantaire conforme la dimension dune conomie mondialise par substitution des ptromonarchies aux cads de la drogue dans le financement de la contre rvolution mondiale. Dans la dcennie 1990-2000, comme dans la dcennie 2010 pour contrer le printemps arabe. Si la Guerre du Vietnam (1955-1975), de mme que la contre-rvolution en Amrique latine, notamment la rpression anti castriste, ainsi que la guerre anti sovitique dAfghanistan (1980-1989) ont pu tre largement finances par le trafic de drogue, lirruption des islamistes sur la scne politique algrienne signera la premire concrtisation du financement ptro monarchique de la contestation populaire de grande ampleur dans les pays arabes, prludant aux expditions atlantistes de Libye et de Syrie.
Un tel retournement de situation aurait d satisfaire la fille du Nil en hbreu. Apparemment pas, en juger par la poursuite des imprcations de ses fidles sur la toile.
IV- la tentative de rvisionnisme anti arabe de Philippe Val

Lancrage du fait arabe et musulman dans le paysage europen, avec la crainte attise dune manire sous-jacente dune nouvelle invasion barbare, a donn lieu diverses tentatives sinon de falsification de lHistoire tout le moins de distorsion des faits historiques. Lune des plus clbres tentatives de relecture de lhistoire aura t celle de Philippe Val, ancien directeur de lhebdomadaire satirique Charlie Hebdo et Directeur de France Inter, qui avait imput la collaboration vichyste anti-juive la politique arabe de la France. Un raccourci non audacieux mais hasardeux dont la pertinence est dmontre dans ce lien, que les lecteurs sont vivement invits en savourer toute la substance.
http://www.renenaba.com/philippe-va-un-vallon-epineux-et-barbele/
Comme quoi lignorance ne sapprend pas. Philippe Val ignorait son ignorance, ce qui ne las pas empch daccder de hautes fonctions dans le service public de laudiovisuel public franais. Comme quoi lignorance nest pas, non plus, un handicap au magistre moral. Cela vaut pour Gisle Littman-Orebi, comme pour Philippe Val.
Et les Arabes dans tout cela, quont-ils glan ? Une islamophobie sans doute lune des plus virulentes de lhistoire dans la sphre occidentale. Le mpris du reste de la plante devant laffligeant spectacle dun quintette de roitelet sur la dfensive, dilapidant des fortunes royales pour la survie de dynasties chtives.
Seul grand vainqueur de cette squence aura t Isral, qui aura parachev la phagocytose de la Palestine, alors que les pays arabes spuisent dans dinterminables guerres de religion dans la pure tradition de lEurope mdivale, la grande satisfaction du camp atlantiste, son ancien colonisateur.

http://www.renenaba.com/lettre-ouverte-aux-djihadistes-de-tous-les-pays/
Prs de cent ans aprs laccord Sykes-Picot portant partage du Moyen orient en zone dinfluence franaise et anglaise, prs de cent ans aprs la promesse Balfour portant cration dun Foyer national juif en Palestine, le Monde arabe est de nouveau la cible dune nouvelle entreprise de colonisation de la part des Occidentaux avec cette fois le concours des ptromonarchies, inexistants lpoque de la premire colonisation et qui nont jamais particip aux guerres de librations du Monde arabe. Les principaux commanditaires du mercenariat contemporain, les fossoyeurs du destin arabe.
Rfrence:

1 Cf. Al Qods al Arabi 13 Mars 2013: Un systme dcoute isralien dans les bureaux de la direction palestinienne Tunis au moment des ngociations dOslo. Adnane Yassine, lagent du Mossad, tait le N 2 du bureau de lOLP Tunis adjoint du Reprsentant en titre Hakam Balaoui. Yassine chappera la peine de mort du fait des pressions israliennes. Le systme a t dcouvert par les Franais qui enqutaient sur lassassinat dun responsable de la scurit militaire palestinienne, Bsisso, lHtel Mridien Paris en 1992. Christopher Ross, le diplomate amricain charg des contacts avec les Palestiniens, en pourparlers avec eux Tunis, avait dtect, cette poque, lors dune sance de travail, la prsence de puce grce un dtecteur install sur le capuchon de son style et avait propos de changer de lieux, mais les Palestiniens avaient refus.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Du dialogue euro arabe au partenariat ...




12:14 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,