> >

[] [ ]

les comptes bancaires de Chakib Khelil bloqus

(Tags)
 
Il nest pas recherch par Interpol,Quatre arguments pour Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-09-12 04:00 PM
Khelil, Bedjaoui, Vrone et le demi milliard deuros Nouvelles rvlations sur les enqutes de la ju Emir Abdelkader 0 2013-08-19 03:15 PM
Svre rquisitoire de Nicholas Sarkis contre Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-03-02 03:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
les comptes bancaires de Chakib Khelil bloqus

Affaire Sonatrach : les comptes bancaires de Chakib Khelil bloqus

Les comptes bancaires de Chakib Khelil ainsi que ceux de sa famille ont t bloqus par les autorits des pays o ils sont domicilis. Il a fait appel des avocats algrois pour les faits qui lui sont reprochs par le juge du ple judiciaire spcialis prs la cour dAlger, qui lui ont valu un mandat darrt international.


Poursuivi dans le cadre de laffaire dite Sonatrach 2, lancien ministre de lEnergie semble dcid rentrer au pays pour rpondre des chefs dinculpation retenus contre lui par le ple judiciaire spcialis prs la cour dAlger, qui instruit laffaire depuis le dbut de lanne en cours. Selon des sources sres, il y a quelques semaines seulement, il a sollicit des avocats algrois pour assurer sa dfense. Il veut juste avoir des garanties de ne pas tre plac en dtention, ainsi que les membres de sa famille, qui sont eux aussi concerns par des mandats darrt. En fait, il sait quaucun avocat ne peut assurer sa dfense en tant lextrieur du pays.
Pour nos interlocuteurs, Chakib Khelil est aujourdhui dans une impasse. Ses comptes bancaires et ceux des membres de sa famille ont t bloqus par les autorits des pays o ils sont domicilis, mais galement en Algrie, o ses biens sont depuis le lancement du mandat darrt sous contrle de la justice. Il est oblig de trouver une issue sa situation, surtout sil vit uniquement des fonds contenus dans ses comptes. Raison pour laquelle, prcise-t-on, il veut tout prix rentrer au pays pour se dfendre des accusations portes son encontre par Farid Bedjaoui, mais aussi par des cadres dirigeants de Sonatrach poursuivis dans les affaires Sonatrach 1 et 2.
Selon nos sources, lancien ministre a prpar les moyens de sa dfense. Il est confiant parce quil sait que les chefs dinculpation retenus contre lui et les membres de sa famille reposent sur des dclarations de prvenus non tayes par des preuves documentaires. Son seul souci reste la dtention prventive. Il veut sassurer quen contrepartie de son retour au pays, ni lui ni les membres de sa famille ne feront lobjet de dtention prventive. En fait, indique-t-on de mmes sources, il est trs probable que le retour de lex-ministre de lEnergie soit plutt le fruit dune ngociation avec les plus hauts responsables du pays.
Chakib Khelil faisait partie du cercle le plus proche du prsident de la Rpublique et son pouse est une femme daffaires influente aussi bien aux Etats-Unis quau Moyen-Orient. Ils taient au cur mme du rgime. Ils doivent dtenir des secrets importants quil ne faudrait pas divulguer. En les mettant en prison, cest la bote de Pandore que les dirigeants du pays ouvriraient. Le risque est trop important. Des compromis sont ncessaires pour arriver une sortie honorable aussi bien pour la famille Khelil que pour le clan prsidentiel. Laffaire rejoindra certainement toutes les autres qui croupissent dans les tiroirs des juges comme Sonatrach 1, lautoroute Est-Ouest, Khalifa Bank, Khalifa Airways et lassassinat de Ali Tounsi, ancien patron de la police, rvlent nos sources.
Mais est-il possible de ngocier des faits aussi graves que ceux reprochs lancien ministre ? En effet, lon se rappelle que le procureur gnral prs la cour dAlger, Belkacem Zeghmati, avait surpris lopinion publique en annonant, lors dune confrence de presse anime le 12 aot dernier, le lancement de mandats darrt internationaux contre 9 personnes : Chakib Khelil, son pouse et ses deux enfants, ainsi que Rda Hemche (son homme de confiance et ancien directeur de cabinet du PDG de Sonatrach), Omar Habour (un influent et puissant homme daffaires oranais associ de Chakib Khelil), Farid Bedjaoui et deux autres commerants binationaux ayant jou le rle dintermdiaires, poursuivis pour plusieurs chefs dinculpation : corruption, trafic dinfluence, abus de fonction, blanchiment dargent, direction dune association de malfaiteurs et organisation criminelle transnationale.
Pour le procureur gnral, le ple pnal spcialis sest retrouv face un rseau international bien organis, avec des ramifications sur lensemble des continents, qui pratiquait la corruption pour obtenir des contrats avec Sonatrach (). Des montants normes ont t verss des intermdiaires pour tre transfrs sur les comptes des responsables de lEnergie et des dirigeants de Sonatrach travers des oprations bancaires trs complexes dans de nombreux pays et sur plusieurs continents (). Ces fonds aboutissaient soit directement chez les responsables de lEnergie, soit indirectement chez les membres de leurs familles, leurs proches ou leurs anciennes connaissances.
Des accusations extrmement graves qui nauraient jamais t portes la connaissance de lopinion publique si les tribunaux de Milan, de Suisse et de Montral navaient ouvert, leur niveau, des informations judiciaires sur des faits de corruption impliquant des dirigeants algriens du secteur de lEnergie. Les premiers lments denqute nous ont permis de retrouver la traabilit de ces comptes en Asie, en Europe, aux Emirats arabes unis, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis. Les montants de chacune de ces oprations variaient entre 20 millions de dollars et 175 millions deuros. Une partie de ces fonds a t investie dans lachat de biens immobiliers en Europe. Les mesures du juge dinstruction constituent un saut qualitatif important. Elles sont le rsultat de faits concrets auxquels la justice algrienne est arrive.
En plus des mandats darrt internationaux, le procureur gnral avait affirm que des montants importants ont t trouvs sur les comptes gels appartenant aux accuss et domicilis ltranger. Nos demandes ont t acceptes par tous les pays avec lesquels nous avons travaill jusque-l (...). Les procdures de gel des comptes domicilis ltranger et de la saisie conservatoire des biens de tous les accuss sont en cours.
Est-il possible qu la lumire de toutes ces rvlations, Chakib Khelil puisse ngocier son retour au pays, sachant que des cadres dirigeants de Sonatrach croupissent en prison depuis plus de trois ans ? Est-il possible que les Amricains, quil a servis durant toute une dcennie en leur accordant les plus importants marchs dans le secteur de lnergie, puissent le lcher aussi facilement ? Il faut attendre lvolution de lenqute judiciaire pour avoir les rponses ces questions.


Salima Tlemani




El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

les comptes bancaires de Chakib Khelil bloqus




01:29 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,