> >

[] [ ]

Le Maroc embarrass par la mobilisation autour de laffaire Anouzla

(Tags)
 
Maroc : des manifestants dnoncent l'emprisonnement du journaliste Ali Anouzla Emir Abdelkader 0 2013-09-19 02:54 PM
Affaire du pdophile graci au Maroc : Le roi face la contestation Emir Abdelkader 0 2013-08-06 02:04 PM
Maroc - Affaire At Ljid : quand le sombre pass des islamistes resurgit Emir Abdelkader 0 2013-04-02 04:47 PM
Divergences autour de la marche des chmeurs Emir Abdelkader 0 2013-03-13 04:19 PM
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr Emir Abdelkader 0 2013-01-08 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le Maroc embarrass par la mobilisation autour de laffaire Anouzla

Le Maroc embarrass par la mobilisation autour de laffaire Anouzla

Incarcr depuis le 17septembre sur dcision du procureur du roi, poursuivi pour assistance matrielle, apologie et incitation lexcution dactes terroristes, le journaliste marocain Ali Anouzla devrait tre prsent pour la premire fois devant un juge dinstruction Rabat, ce mardi 22octobre.
Ces chefs daccusation trs lourds psent sur le directeur du site dinformation arabophone Lakome aprs la publication dun article et le renvoi sur le lien dune vido de propagande dAl-Qaida au Maghreb islamique menaant le Maroc et dressant un portrait au vitriol du roi Mohammed VI.
La mobilisation na cess de grandir en faveur de la libration du journaliste,y compris sur la scne internationale. Mais laffaire Anouzla a pris une autre dimension avec la censure du site la demande de lintress lui-mme.
Lakome, dans ses versions arabophone et francophone, nest plus accessible au Maroc depuis le 17 octobre. Dautres sites Internet qui ont tent de lhberger et de le diffuser ont t leur tour bloqus sur lensemble du territoire.
En effet, du fond de sa cellule, Ali Anouzla, connu pour sa libert de ton et ses articles incisifs, a fait paratre un communiqu demandant la fermeture provisoire du site par lintermdiaire dun mdia concurrent qui plus estau grand dsarroi de sa rdaction qui souponne des pressions.
Dans ce texte, dat du 14 octobre et sign de la prison civile de Sal 2″ situe prs de Rabat, le journaliste, tout en clamant son innocence,justifie sa position vu[son]incapacit assumer [sa] responsabilit morale et lgale vis--vis de ce qui pourrait tre publi.
Lakome tant devenue la principale vitrine de la mobilisation en faveur de son directeur, la consternation sest empare de la rdaction, partage entre le dsir de respecter sa dcision et la volont de poursuivre la lutte.
Pour moi, cest incomprhensible, affirme Aboubakr Jama, cofondateur et directeur de la version francophone de Lakome, qui a pris sous sa responsabilit tout le site depuis le 26septembre.Vu ltat des mdias marocains, poursuivre est la seule stratgie possible.
On ne ngocie rien, proteste lavocat dAli Anouzla, Hassan Semlali, dsign rcemment dans ce dossier. Jai notifi moi-mme sa dcision au parquet et aux autorits marocaines de rgulation des tlcommunications: Ali demande la suspension du site jusqu sa libration parce quil ne peut rien contrler.
Il a voulu mettre les choses au clair, poursuit lavocat. Dire autre chose, cest vouloir lenfoncer. Tout le monde doit savoir quil na rien voir avec le terrorisme.
Les soupons dune partie des collgues dAli Anouzla sur dventuelles pressions sont dautant plus vifs que des fuites ont commenc circuler sur le dossier dinstruction le concernant, non pas sur une quelconque apologie du terrorisme, mais pour des faits supposs dintelligence avec lennemi sans aucun rapport.
Comme les accusations de terrorisme ne tiendront pas, on va trouver autre chose, sinsurge Aboubakr Jama. Laffaire Anouzla devient embarrassante pour les autorits marocaines de plus en plus vises par les critiques.
Plusieurs organisations, dont Human Rights Watch et Amnesty International, ont dnonc larrestation dAli Anouzla, interprte comme une atteinte la libert dexpression dans un pays o lindpendance des mdias est toute relative.
Des dputs europens ont t saisis du dossier et des comits de soutien se sont crs en France, Paris ou Lille notamment. A son tour, le 2octobre dernier, le dpartement dEtat amricain a ragi.
La dcision du gouvernement marocain dinculper M.Anouzla nous inquite, a dclar sa porte parole adjointe Marie Harf. Nous exhortons les autorits marocaines traiter cette affaire de manire juste et transparente, conformment au droit marocain et aux obligations internationales du Maroc.
Dans son dernier rapport 2013 sur la libert de la presse, Reporters sans frontire classe le Maroc au 136e rang, derrire lAfghanistan.(Agence)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Maroc embarrass par la mobilisation autour de laffaire Anouzla




05:34 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,