> >

[] [ ]

LAlgrie, le Qatar et le Tsunami arabe

(Tags)
 
Le Qatar perd son rle de pivot de la diplomatie arabe Emir Abdelkader 0 2013-09-24 03:23 PM
Le Qatar prvoit un chaos en Algrie Emir Abdelkader 0 2013-06-21 08:20 PM
LAlgrie 4e puissance conomique arabe en 2012 Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:41 PM
Le Maroc reste le premier client arabe de lAlgrie en 2012 Emir Abdelkader 0 2013-02-20 03:04 PM
LAlgrie, le Qatar et lambassade de Syrie Emir Abdelkader 0 2013-02-18 09:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LAlgrie, le Qatar et le Tsunami arabe

LAlgrie, le Qatar et le Tsunami arabe

En ces dbuts du 21me sicle, la puissance des nations semble se mesurer laune du poids conomique et financier ainsi que de la gestion performante de linformation. Le micro-État du Qatar en est bien pourvu, contrairement lAlgrie.
En effet, ce pays de moins de 12 000 kilomtres carrs, peupl de prs de deux millions dindividus (avec seulement 20% de nationaux), se permet de narguer des pays beaucoup plus vastes et peupls que lui. Cette arrogance lui est procure par de colossaux revenus ptroliers et gaziers ainsi que par la performance de sa puissante TV.
Cette dernire, surnomme par le gnie populaire algrien Al Khenzeera (la truie), accapare linformation du domaine politique et depuis peu, celle relative aux activits sportives. Grce sa puissance financire, elle crase la concurrence sans lui laisser la moindre chance.
LENTV vient den faire lexprience en se trouvant prise en otage lors du match Algrie-Burkina Faso : refus d Al Khenzeera de cder les droits un prix raisonnable, tout en exigeant la rouverture de son bureau dAlger, ferm depuis 2004 par les autorits. Aprs la neutralisation de la Tlvision de lÉtat algrien, Al Khenzeera diffuse gracieusement ce match afin de dmontrer sa gnrosit et surtout sa puissance : ce quest une dmarche politique et non pas conomique.
Face cet imprialisme des temps nouveaux, les responsables de lENTV trouvrent la solution pour ne pas lser les populations : retransmettre la rencontre sans autorisation. Cette rbellion contre lordre tabli permit aux Algriens de regarder le match de lÉquipe nationale dans la dignit (ceux ne disposant pas de parabole, comme ceux refusant la rpugnante aumne des Qataris).
Voyant cela, les Algriens de service , employs par Al Khenzeera , montrent sur leurs ergots en qualifiant les dcideurs algriens de tous les noms : Cest un acte de piraterie ; Cette affaire ne restera pas l (en sus de lexhibition dun criteau pour condamner lENTV). Pourtant, cest cette dernire qui les a forms et leur a permis dtre ce quils sont aujourdhui.
Ces rengats dfendant une tlvision trangre en attaquant celle de leur propre État ( ne pas confondre avec rgime) rvolta de nombreux Algriens : il fallait laisser ce rle aux Qataris. Aprs tout, un individu pay pour dfendre la grandeur dun autre pays est un mercenaire ; sil le fait au dtriment de son propre pays, en Algrie on le dsigne sous le terme de harki .
Nanmoins, si les Qataris se conduisent avec arrogance envers lAlgrie, cest quils se sentent en terrain conquis. Rappelons que notre rgime leur permet de massacrer nos gazelles et nos outardes afin de satisfaire leur instinct bestial ; au plus fort du tsunami arabe , leur Premier ministre hurla la face de notre ministre : Votre tour viendra .
Les autorits de notre pays refusrent doctroyer le projet de lacirie de Bellara lun de nos plus brillants capitaines dindustrie pour loffrir aux Qataris. Comme dit le dicton populaire : Baba, hagrouna (Papa, ils nous ont opprims) ; Oulidi, aqlouna (Fiston, ils nous ont reconnus). Comment se fait-il quun crapaud domine un lion ? Approfondissons le sujet pour tenter de cerner la question.
Le Qatar est un micro-État, indpendant depuis 1971. En 1995, Hamad bin Khalifa Al Thani renversa son propre pre afin de semparer des rnes du pouvoir. Ds son intronisation, le nouvel Émir entreprit la modernisation de son pays un rythme effrn : bientt, les masures des bdouins de Doha seront rases afin dy difier de gigantesques gratte-ciels et de larges boulevards.
Ce minuscule territoire aride, quon disait maudit de Dieu, renferme en ses entrailles dimmenses rserves ptrolires et surtout gazires qui font de lui lun des pays les plus riches au monde. Cette manne financire servira lachat des actions dans les plus grandes firmes occidentales et au dveloppement dentreprises nationales de taille mondiale.
Les Qataris ne dcouvrent lexistence de la tlvision quen 1970. Mais la volont de puissance de lÉmir lincitera lancer une chane de tlvision dinformations en contenu ( Al Khenzeera ) en 1996, avec laide prcieuse des Israliens. Ces derniers constatant linefficacit sur les masses arabes de la propagande de la BBC et autre CNN encouragrent lmergence dune tlvision locale : On est jamais mieux trahit que par les siens .
Le rsultat de cette association arabo-sioniste est visible dans lopration Tsunami arabe qui a dmembr les pays qui contestaient la suprmatie dIsral (Irak, Libye, Syrie, Égypte). Malgr cette trahison, nous devons reconnatre lefficacit des dirigeants de cet État-morpion qui joue dans la cour rserve aux grands. Mais cette efficacit sexplique par la gestion du pays par une seule famille (Al Thani), comme sil sagissait de sa proprit prive. Il en est autrement de lAlgrie.
En effet, ce fut la tendance opportuniste qui prit le dessus sur les rvolutionnaires issus du 1er Novembre, du C.C.E, puis du GPRA. Depuis 1962, ces usurpateurs rgnent par la force et le mensonge en mprisant les intrts suprieurs de la nation. Ils semblent dpourvus du sens de la grandeur de lÉtat, car celui-ci nest pour eux que Baylek (de lpoque ottomane) quil faut dtrousser au profit de sa famille, ses amis, son clan, pendant quil est encore temps. Pour preuve : la majeure partie de ces serviteurs de lÉtat quittent le pays avec leur famille, une fois leur rapine termine.
Pourtant, au contraire du Qatar, lAlgrie est un paradis sur Terre : climat de quatre saisons (avec la mer la neige et le dsert) ; une terre gnreuse et un sous-sol gorg de richesses ; le plus vaste pays dAfrique (le Nord est un jet de pierre dAlicante et de Marseille, tandis que le Sud est aux portes du Mali et du Niger). Malgr ces atouts naturels, lAlgrie est transforme en une terre inhospitalire que ses enfants fuient en se jetant la mer. Tout cela provient de la mauvaise gouvernance qui est la source de douloureuses consquences.
Cette incomptence engendra la gabegie dans presque tous les domaines de la vie : lconomie est rduite lactivit de limportation des biens et des services, grce aux revenus provenant des hydrocarbures. Le surplus de liquidit nest pas investi, mais plac dans des bas de laine ou dans de volatils bons de Trsor amricain ; en verrouillant le champ audio-visuel national, le rgime rduit au silence le gnie des Algriens en favorisant linformation trangre ; si nous sommes coloniss conomiquement et culturellement, la dfense militaire (telle ladmirable opration de Tiguentourine) sera sans effet, car lennemi sera tapi dans les cits et dans tous les recoins du pays. Pour sortir de ce marasme, il faut des changements salutaires.
Le salut ne peut venir que des patriotes sincres, consciences des dangers qui guettent le pays. Il faut commencer par unifier nos forces en surmontant nos gosmes afin de lutter contre lincomptence, le mensonge, la corruption et loppression. Ensuite, libration du champ conomique et mdiatique afin de permettre aux Algriens dexercer leurs talents, car cest la mdiocrit de lENTV qui est responsable de lexile de nos compatriote auprs des Qataris. Et enfin, la libert de parole retrouve (comme du temps du regrett Abdou B.), les Algriens pourront dbattre librement afin de trouver les ides et les personnes aptes hisser le pays sur la route du progrs, lexemple des petits Qataris.
Quant au piratage d Al Khenzeera par lENTV, du point de vue du droit, cest un dlit. Mais les lois injustes sont faites pour des gens soumis : les hommes libres les pitinent sans regret. Une fois nest pas coutume, nos responsables sont fliciter pour leur rvolte contre le nouvel imprialisme financier.
Boudjema Tirchi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

LAlgrie, le Qatar et le Tsunami arabe




10:54 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,