> >

[] [ ]

Visuel interactif : le nouvel organigramme d'Aqmi

(Tags)
 
Egypte: nouvel avertissement de la police aux manifestants islamistes Emir Abdelkader 0 2013-09-15 02:39 PM
/Le nouvel mir du Qatar frappe dentre Emir Abdelkader 0 2013-06-27 02:59 PM
Le nouvel mir du Qatar frappe dentre : Cheikh Tamim se dbarrasse de HBJ Emir Abdelkader 0 2013-06-27 02:56 PM
Yennayer, le nouvel an amazigh. Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-01-12 10:59 PM
Le Nouvel An musulman Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-11-10 03:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Visuel interactif : le nouvel organigramme d'Aqmi

Visuel interactif : le nouvel organigramme d'Aqmi

Durement frapp durant l'opration Serval au Mali, Aqmi a revu son organisation interne. Promotions, nouveaux lieutenants, personnages cls : dcouvrez le nouvel organigramme de la filiale maghrbine d'Al-Qada.
Environ 500 jihadistes auraient t tus lors des six premiers mois de l'opration Serval au Mali, de janvier juin 2013. Parmi eux figuraient de nombreux combattants d'Al-Qada au Maghreb islamique (Aqmi). Confronte ses plus importantes pertes depuis sa cration, en janvier 2007, l'organisation terroriste a t contrainte de ramnager sa structure interne.
Les principaux changements concernent la direction des deux principales brigades au Sahel : la katiba Tarik Ibn Ziyad et la katiba al-Fourghan. Dcapites avec la mort de leurs anciens chefs, l'Algrien Abou Zed et le Mauritanien Mohamed Lemine Ould El-Hassen, elles sont dsomais diriges par leurs compatriotes respectifs Sad Abou Moughatil et Abderrahmane.
Voici donc le nouvel organigramme d'Aqmi, suivi d'une courte notice biographique sur chacun des dirigeants de la filiale maghrbine d'Al-Qada.



Infographie ralise par Elena Blum
  • Abdelmalek Droukdel
L'mir d'Aqmi. Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelwadoud (son nom de guerre) est n en 1970 Meftah, en Algrie. Issu d'une famille modeste et religieuse, il obtient une licence de chimie puis rejoint, en 1994, le Groupe islamique arm (GIA). Le jeune combattant artificier monte rapidement en grade et prend la tte du Groupe salafiste pour la prdication et la combat (GSPC) en 2004. Deux ans plus tard, en 2006, il fait allgeance Ben Laden et Al-Qada, avant d'annoncer, en janvier 2007, la cration d'Al-Qada au Maghreb islamique (Aqmi).
Aqmi tisse progressivement sa toile au sud du Sahara et au Sahel, grands coups d'attentats et d'enlvement d'otages occidentaux. Au printemps 2012, l'organisation terroriste prend le contrle d'une partie du Nord du Mali la faveur du putsch contre le prsident Amadou Toumani Tour. Abdelmalek Droukdel tentera alors d'y instaurer un mirat islamique en s'appuyant sur les notables locaux, au premier rang desquels ses allis touaregs d'Ansar Eddine, dirigs par Iyad Ag Ghali. Les consignes de l'mir, coup du terrain car rfugi en Kabylie, ne seront pas suivies par ses lieutenants sahliens, qui imposent rapidement et brutalement la charia (la loi islamique) aux populations.
  • Djamel Okacha
L'mir du Sahara. Djamel Okacha, alias Yahia Abou el-Hammam, est un fidle de Droukdel. À ses cts depuis la cration du GSPC (Groupe salafiste pour la prdication et le combat) en 1998, il appartient, comme lui, au "groupe d'Alger" (il est originaire de Rghaa, l'est de la capitale). Aprs quelques annes dans le nord-est de l'Algrie, Okacha prend la direction du Sahara en 2003. Cet imposant jihadiste d'1m80, l'paisse barbe noire et la dmarche boiteuse, s'y fait rapidement remarquer. Alors plac sous les ordres de Mokhtar Belmokhtar, Yahia Abou el-Hammam dirige notamment plusieurs oprations en Mauritanie, comme l'attaque du poste militaire de Lemgheity en 2005, l'assassinat d'un humanitaire amricain Nouakchott en juin 2009 ou encore l'attentat contre l'ambassade de France en aot de la mme anne.
Le 3 octobre 2012, Droukdel lui confie la charge de l'mirat du Sahara, en remplacement de Nabil Makhloufi, tu dans un accident de voiture un mois plus tt. Une promotion pour Okacha, qui aura - thoriquement - Mokhtar Belmokhtar et Abou Zed sous ses ordres pendant quelques mois, avant que le premier fasse scession et le second prisse lors de l'intervention franco-tchadienne dans l'Adrar des Ifoghas.
  • Sad Abou Moughatil
Émir de la katiba Tarek Ibn Ziyad. Sad Abou Moughatil, dit Abou Sad al-Djazari, est un Algrien d'une quarantaine d'annes, originaire de la rgion d'Oued Souf. En septembre, il est nomm remplaant d'Abdelhamid Abou Zed, tu en fvrier dans l'Adrar des Ifoghas, la tte de la katiba Tarek Ibn Ziyad. Sad Abou Moughatil n'y occupait jusqu'alors qu'un poste de subalterne, en charge du matriel. Spcialiste des transmissions, c'est lui qui aurait russi rtablir la communication entre ses "frres" rfugis aux confins de la Libye aprs l'opration Serval et leur hirarchie. Selon les services algriens, ce rude combattant aurait galement pilot, en septembre 2010, le rapt des Franais sur le site minier d'Arlit, au Niger.
  • Abderrahmane
Émir de la katiba al-Fourghan. Le Mauritanien Abderrahmane est un personnage mystrieux. Connu sous le pseudonyme Talha ou Abou Talha al-Mauritani, il a t nomm la tte de la katiba Al-Fourghan au mois de septembre. Il y remplace son compatriote Mohamed Lemine Ould El-Hassen, dit Abdallah Al-Chinguitty, tu au cours de l'opration Serval. D'aprs l'Agence Nouakchott Information (ANI), Talha est l'un des premiers Mauritaniens ayant rejoint Aqmi en 2006. Il faisait partie du groupe qui avait pour mission d'occuper la ville de Tombouctou et de grer la scurit de la ville d'avril 2012 janvier 2013. Il s'y est notamment fait remarquer pour son fanatisme au sein de la police islamique.
  • Hamada Ag Hama
Émir de la katiba al-Ansar. Hamada Ag Hama, dit Abdelkrim al-Targui ou Abdelkrim Taleb, est le Touareg le plus connu d'Aqmi. Originaire d'In Khalil et membre de la tribu des Ifoghas, c'est un parent d'Iyad Ag Ghali, le chef d'Ansar Eddine. Il dirige la katiba al-Ansar, en majorit compose de Touaregs maliens et nigriens. Son premier fait d'armes remonte juin 2010, lorsqu'il tend une embuscade fatale onze gendarmes algriens Tinzaouten, prs de la frontire malienne. Hamada ag Hama est galement suspect d'avoir excut en personne l'otage franais Michel Germaneau, en juillet de la mme anne. Selon des sources scuritaires maliennes et nigriennes, ce sont par ailleurs ses hommes qui auraient enlev les Franais Philippe Verdon et Serge Lazarevic en novembre 2011 Hombori, au Mali.
  • Abou Abdel Hakim al Kidali
Émir de la katiba Youssef Ibn Tachfin. La katiba Youssef Ibn Tachfin, du nom du sultan almoravide ayant conquis l'Andalousie la fin du XIe sicle, a t cre en novembre 2011. Compose essentiellement de Touaregs du Nord-Mali, elle est dirige par Abou Abdel Hakim al Kidali, un natif de la rgion de Kidal qui faisait jusque l partie de la katiba al-Ansar. Avec sa brigade, Abou Abdel Hakim al Kidali nomadisait avant l'opration Serval dans la rgion de Kidal et les montagnes de Tigharghar, prs de la frontire avec l'Algrie.
  • Yahia Djouadi
L'ancien bras droit de Droukdel. L'Algrien Yahia Djouadi, alias Yahia Abou Amar, est un ancien du Groupe salafiste pour la prdication et le combat (GSPC), o il a t membre du bureau de l'information, organe de propagande de l'organisation islamiste radicale. En septembre 2006, sa loyaut envers Droukdel lui vaut d'tre promu au poste de chef militaire du mouvement, dsormais labellis Al-Qada au Maghreb islamique (Aqmi). À l't 2007, Droukdel le nomme la tte de la zone du Sahara, avec pour mission implicite de raviver la ferveur religieuse au sein des katiba qui sillonnent le dsert.
Actions contre les forces algriennes et mauritaniennes, enlvements d'otages autrichiens en 2008 : dans un premier temps, Djouadi se montre la hauteur des esprances de Droukdel. Pourtant, en novembre 2011, le chef d'Aqmi lui retire la charge d'mir du Sahara, ne l'estimant plus capable de grer la rivalit montante entre Abou Zed et Mokhtar Belmokhtar. Depuis, Djouadi semble avoir disparu du Nord du Mali, o il n'a particip aucunes oprations ou runions rcentes des responsables locaux d'Aqmi.
___
Benjamin Roger

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Visuel interactif : le nouvel organigramme d'Aqmi




11:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,