> >

[] [ ]

Le prsident Bouteflika plaide pour la mise en place dun mcanisme de protection des droits de lHo

(Tags)
 
Le prsident Bouteflika : Ne mrite til pas respect et considration ? Emir Abdelkader 0 2013-06-07 03:56 PM
deux quotidiens censurs pour avoir voqu ltat de sant du prsident Bouteflika Emir Abdelkader 0 2013-05-20 04:55 PM
Bouteflika candidat et Ouyahia vice-prsident Emir Abdelkader 0 2013-04-09 03:02 PM
Venezuela : Une place Caracas baptise Place Emir Abdelkader Emir Abdelkader 0 2012-11-17 07:35 PM
Ltat de sant du prsident Bouteflika Emir Abdelkader 0 2012-09-09 04:43 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-10-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le prsident Bouteflika plaide pour la mise en place dun mcanisme de protection des droits de lHo

Le prsident Bouteflika plaide pour la mise en place dun mcanisme de protection des droits de lHomme au Sahara occidental

Le prsident de la Rpublique, Abdelaziz Bouteflika, a jug lundi Abuja (Nigria), dans un message la Confrence africaine de solidarit avec la cause sahraouie, lu en son nom dans la capitale nigriane par le ministre de la Justice garde des Sceaux, Tayeb Louh, plus que jamais dactualit la ncessit de mettre en place un mcanisme de suivi et de surveillance des droits de lHomme au Sahara occidental en lutte pour son indpendance depuis prs de 40 ans.
La ncessit de la mise en place dun mcanisme de suivi et de surveillance des droits de lHomme au Sahara occidental est plus que jamais dactualit. LAlgrie demeure cet gard convaincue que llargissement de la mission de la Minurso la prise en charge par les Nations Unies de la surveillance des droits de lHomme au Sahara occidental est une ncessit, a ajout le chef de lEtat. Ce recadrage de la mission de la Minurso permettra aux Nations Unies de jouer pleinement leur rle en matire de surveillance des droits de lHomme au Sahara occidental et ce faisant, compltera le mandat de la Minurso qui, faut-il le rappeler, est la seule mission de maintien de paix des Nations Unies ne pas englober les droits de lHomme dans son mandat, a-t-il soulign.
Pour le prsident Bouteflika, la mise en place de ce mcanisme de suivi et de surveillance des droits de lHomme dans les territoires sahraouis occups est dautant plus ncessaire que lorganisation des Nations Unies, particulirement le Conseil de scurit sont, au quotidien, interpells par les souffrances quendure le peuple du Sahara occidental depuis prs de quarante annes. Les violations massives et systmatiques des droits de lHomme, qui ont lieu lintrieur des territoires occups, pour rprimer la lutte pacifique des citoyens pour la libert dassociation, de manifestation et dexpression, ne sauraient laisser la communaut internationale indiffrente, a soutenu le chef de lEtat.
Le prsident Bouteflika a, ce propos, renouvel le soutien de lAlgrie la cause sahraouie, prcisant que lAlgrie, qui sest toujours pleinement investie dans le combat librateur des peuples, notamment sur notre continent, continuera de soutenir le peuple du Sahara occidental dans sa lutte pour recouvrement de ses droits. Il a assur, en outre que, lAlgrie continuera en tant que pays voisin des deux parties en conflits, le Front Polisario et le Royaume du Maroc, apporter son appui et son soutien aux efforts du secrtaire gnral de lONU et de son envoy personnel, Christopher Ross, visant aider les deux parties en conflit parvenir une solution qui pourvoit lautodtermination du peuple du Sahara occidental travers lorganisation dun rfrendum libre et rgulier, sous les auspices des Nations Unies.
Dans son message, le chef de lEtat a rappel que la question du conflit du Sahara occidental, reconnue unanimement comme tant une question de dcolonisation, est inscrite lordre du jour de lONU depuis prs dun demi-sicle, affirmant que ce conflit ne peut trouver de solution que dans lapplication de la rsolution 1514 de lAssemble gnrale de lONU. Toute autre approche, qui viserait imposer le fait accompli colonial en niant le droit du peuple du Sahara occidental lautodtermination, constituerait une grave violation du droit international et irait lencontre de la doctrine des Nations Unies en matire de dcolonisation, a-t-il averti.
Pour le prsident Bouteflika, la seule solution, juste et durable, est celle qui permettrait au peuple sahraoui dexprimer librement et souverainement son choix et, au-del, aux peuples de la rgion de raliser leur rve de voir merger enfin un espace maghrbin prospre fond sur les principes de la complmentarit et de lquilibre des intrts. Le chef de lEtat a signal que la Confrence de solidarit dAbuja intervient dans le sillage de la dcision adopte en mai dernier par la Confrence des chefs dEtats et de Gouvernement de lUnion africaine (UA) loccasion du sommet du cinquantenaire de lorganisation continentale. Cette Confrence a ritr le soutien de lAfrique une solution juste et durable du conflit au Sahara occidental, fonde sur le droit lautodtermination et dcid que lUA demeurera saisie de cette question jusqu son rglement, en coordination avec les Nations Unies. (Aps)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le prsident Bouteflika plaide pour la mise en place dun mcanisme de protection des droits de lHo




12:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,