> >

[] [ ]

Jamais la cause sahraouie na t aussi bien place

(Tags)
 
Les syndicats africains appuient la cause sahraouie Emir Abdelkader 0 2013-10-30 02:14 PM
/À toi kheira ma bien aimÉe! Emir Abdelkader 0 2013-10-05 02:59 PM
À toi kheira ma bien aimÉe Emir Abdelkader 0 2013-10-05 02:56 PM
Isral possderait-il aussi des armes chimiques ? Emir Abdelkader 0 2013-09-11 11:54 AM
la cause sahraouie fait irruption au Snat franais Emir Abdelkader 0 2013-02-04 02:31 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Jamais la cause sahraouie na t aussi bien place

Oubi Bouchraya. Ambassadeur de la RASD au Nigeria

Jamais la cause sahraouie na t aussi bien place

- Quel premier bilan pouvez-vous tirer de cette Confrence africaine de soutien la cause sahraouie ?

Comme vous le savez, cette Confrence est la premire du genre sur le continent africain. Il y a dabord la symbolique du lieu de sa tenue en ce sens quAbuja est lune des capitales de lUnion africaine et que le Nigeria est un pays influent au niveau de notre continent, mais aussi au niveau international. Il va sans dire que le Nigeria sapprte occuper un sige de membre non permanent du Conseil de scurit pour un mandat de deux annes. Il y a aussi le contexte de sa tenue qui concide avec de nouvelles donnes sagissant de la cause sahraouie, notamment la demande des dirigeants africains lors du sommet extraordinaire de mai dernier lUnion africaine et au Haut-Commissariat la paix de redoubler defforts pour organiser un rfrendum dautodtermination du peuple sahraoui. Le contexte international est galement propice, avec ce retour en grce de la cause sahraouie dans les mdias du monde, dans le sillage des violations des droits de lhomme dans les territoires occups, notamment lavis du Parlement europen qui a condamn expressment la politique rpressive de lEtat marocain et a appel au respect du droit du peuple sahraoui disposer de lui-mme. Il faut souligner par ailleurs le rapport du dpartement dEtat amricain qui a point les violations des droits de lhomme et la pratique de la torture et dautres dcisions encore, limage de celles de la quatrime commission onusienne de dcolonisation. Il y a donc un consensus international sur la ncessit dorganiser ce rfrendum dautodtermination pour ouvrir une nouvelle page dans les relations intermaghrbines, bases sur la coopration et le bon voisinage.

- Quid de la Confrence elle-mme ?

Jestime quelle a eu un bon retentissement au double plan officiel et populaire. Avec cette premire rencontre, la cause sahraouie est sortie du cadre officiel de lUnion africaine et des organisations rgionales. Cette Confrence a donc donn un coup de fouet la cause en ce sens quelle a montr au monde que le droit du peuple sahraoui lautodtermination est non seulement soutenu par les pays africains, mais aussi par les peuples africains, les socits civiles et les ONG des droits de lhomme. Je vous fais remarquer que le thme de la confrence Libration du Sahara occidental : la fin du colonialisme en Afrique est dj un positionnement clair des participants.


- Le Maroc exerce un grand lobbying en Afrique pour sattirer des soutiens son occupation du Sahara occidental. Cette Confrence vise-t-elle casser linfluence du Maroc ?

Evidemment. Le Maroc na ni argument ni discours. Lhistoire ne lui est pas favorable, pas plus que ne le lui est la loi. Le problme de la cause sahraouie au niveau africain et mme mondial, cest le manque dintrt de lopinion publique internationale et des mdias. Et chaque fois que nous nous sommes rapprochs des opinions publiques et des mdias, le Maroc a perdu automatiquement ses arguments. Ceci parce quil ne dispose pas de substrat juridique, encore moins historique sa colonisation. Cest vous dire que le point fort du Maroc est moins la justesse de son occupation que la mconnaissance de la cause sahraouie par les opinions publiques et les mdias.
Cette Confrence vise, de ce point de vue, clairer le monde pour sortir notre cause de lisolement. Forcment, les recommandations de cette rencontre vont susciter lintrt des peuples africains et corrlativement rduira limpact de la propagande marocaine, y compris parmi les pays francophones qui gravitent autour de lespace franais. Cette confrence dAbuja constitue indniablement un tournant dans notre volont de briser lembargo et de populariser notre cause en Afrique.



- Sagit-il dune rencontre conjoncturelle ou dune confrence prenne, qui va se tenir rgulirement dans un pays dAfrique ?

Cette confrence dAbuja est effectivement le point de dpart dun sorte dEucoco africain. Le Bnin vient dailleurs dtre choisi lunanimit pour accueillir la deuxime confrence qui se tiendra en octobre 2014. Cest vous dire que cette initiative va sinscrire dans la dure. Vous me donnez loccasion de noter que labsence de Pierre Galland est dicte par ses engagements en Europe, puisquil prpare les travaux de la 38e dition de la runion de coordination des comits de soutien europen (Eucoco) qui se tiendra du 15 au 17 de ce mois Rome (Italie).


- Christopher Ross a effectu il y a quelques jours une nouvelle tourne dans la rgion. Quelles sont les premires conclusions que vous en tirez ?

M. Ross a t une nouvelle fois confront labsence de volont politique du Maroc daller vers le rglement du conflit du Sahara occidental. Lenvoy spcial du secrtaire gnral de lONU a tent une nouvelle formule de ngociation travers des entretiens bilatraux avec les deux parties en conflit, en plus des pays influents du voisinage. Il poursuit son travail sur cette voie, mais na rien ramen de nouveau. Ce qui mrite dtre signal cette fois encore cest la rpression muscle contre les militants sahraouis sortis dans les territoires occups au moment mme o M. Ross y tait en tourne. M. Ross a donc pu voir ces manifestations populaires pacifiques dans toutes nos villes occupes, que les autorits marocaines ont rprimes dans le sang.


- Pensez-vous que toutes ces runions et ces mobilisations soient prometteuses pour votre cause ?

Oui, je pense que depuis le cessez-le-feu de 1991, jamais la cause sahraouie na t aussi bien place sur la voie du rglement. Il y a de plus en plus dintrt des mdias du monde aux souffrances du peuple sahraoui, mais aussi des ONG des droits de lhomme et mme des gouvernements. Les missions dobservation et les sjours de militants des droits de lhomme, de parlementaires et de journalistes dans les camps des rfugis ont t pour beaucoup dans cette prise de conscience.
La proposition des Etats-Unis, en avril dernier, dlargir le mandat de la Minurso la surveillance des droits de lhomme est cet gard significative. En tout tat de cause, ces dnonciations des violations des droits de lhomme, lactivisme accru des ONG, le regain dintrt des mdias du monde nous poussent dire que le rglement de ce conflit est dsormais une question de temps.


Hassan Moali



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Jamais la cause sahraouie na t aussi bien place




03:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,