> >

[] [ ]

LAlgrie dmonte les arguments du Maroc

(Tags)
 
Algrie Maroc, les drives de Mohammed VI Emir Abdelkader 0 2013-08-01 08:15 PM
Algrie-Maroc : Cette frontire qui ne souvre pas ! Emir Abdelkader 0 2013-04-11 02:56 PM
Affirmer que lAlgrie et le Maroc... Emir Abdelkader 0 2013-04-02 02:52 PM
Algrie - Maroc : le match des armes Emir Abdelkader 0 2013-03-20 07:09 PM
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr Emir Abdelkader 0 2013-01-08 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LAlgrie dmonte les arguments du Maroc

Dcision du roi Mohammed VI de rappeler son ambassadeur Alger pour consultation

LAlgrie dmonte les arguments du Maroc

Le souhait ferme formul jeudi par les autorits algriennes, que lpisode malheureux dans le cours des relations algro-marocaines (dcision prise mercredi dernier par Rabat de rappeler son ambassadeur Alger pour consultation, ndlr) pourra tre contenu dans sa juste dimension et rapidement dpass, a t ignor par la monarchie marocaine.


Plutt que de chercher calmer le jeu, le gouvernement marocain a mme multipli, hier, les dclarations intempestives.
Usant dun discours pour le moins guerrier, il a accus une nouvelle fois lAlgrie dtre partie prenante dans le dossier du Sahara occidental. Bref, le but manifeste recherch par le makhzen, travers ses attaques rcurrentes, est de bilatraliser le conflit du Sahara occidental en entretenant une forme de tension dans ses relations avec lAlgrie. Manquant visiblement darguments pour justifier le rappel de son diplomate, le ministre marocain de la Communication, Mustapha El Khalfi, a donc continu chercher la petite bte aux Algriens. Et sa dernire trouvaille a consist dire quen qualifiant le Maroc de pays occupant, lAlgrie sest carte de la neutralit. Outre cette explication tire par les cheveux, M. El Khalfi, a voqu une escalade dans la position de lAlgrie, notamment sur la question de la surveillance par un mcanisme indpendant des droits de lhomme dans les territoires sahraouis occups.


Une position adosse la lgalit internationale

Interrog sur cette sortie, le porte-parole du ministre algrien des Affaires trangres, Amar Belani, a rtorqu que le ministre marocain de la Communication ne peut ignorer () que le Sahara occidental est, depuis 1963, inscrit sur la liste onusienne des territoires non autonomes et que ce statut de territoire non autonome ne cesse que par lexercice du droit lautodtermination. Quel est alors le statut de la prsence du Maroc au Sahara occidental ? Ntant pas la puissance administrante de droit qui demeure lEspagne jusqu la tenue du rfrendum dautodtermination , le Maroc occupe donc militairement le territoire. Cest un constat objectif qui ne peut souffrir daucune ambigut et qui simpose la communaut internationale, a argument M. Belani qui a ajout que le ministre (marocain) doit certainement savoir que pas un seul pays au monde ne reconnat la souverainet du royaume du Maroc sur les territoires du Sahara occidental.Au sujet du reproche fait lAlgrie de ne pas avoir une attitude neutre dans le dossier sahraoui, le porte-parole du ministre algrien des Affaires trangres a expliqu que celui-ci (le reproche, ndlr) reprend des lments danalyses volontairement confuses entretenues de lautre ct de la frontire.

Des analyses, a-t-il soutenu, qui mritent dtre clarifies. LAlgrie est un pays voisin qui nest pas partie prenante dans le conflit du Sahara occidental, mais qui a une position constante adosse la lgalit internationale et qui dcoule de son propre itinraire historique, a rappel, ce propos, Amar Belani. Le responsable algrien poursuit : Nous estimons, en effet, et proclamons que toute solution au conflit du Sahara occidental qui ne prvoit pas un rfrendum à choix multiple nen est pas une. Lacception singulire que font nos voisins (le Maroc) de la notion de neutralit钒 nengage que ceux qui tentent, coup de crises artificielles et de provocations hostiles, nous dnier le droit davoir une position de principe, de lexprimer et de la dfendre haut et fort dans les enceintes internationales.

Des recommandations difiantes

Pour Amar Belani, les propos du ministre marocain de la Communication sur lescalade algrienne auraient t dignes de commentaires sil avait ragi, en son temps, aux propos inacceptables et irresponsables du secrtaire gnral du parti lIstqlal qui avait, ds le 1er mai dernier, appel envahir militairement lAlgrie. Je me dois de lui rafrachir la mmoire en lui rappelant que ces propos graves et aventuristes navaient suscit aucune raction officielle du ct marocain. Bien au contraire, cette campagne prmdite qui prfigurait dj une volont rflchie de provoquer une crise artificielle dans les relations bilatrales, est monte crescendo pour attenter, de manire intolrable, la souverainet, lintgrit territoriale et lintangibilit des frontires de lAlgrie, a martel le porte-parole du MAE algrien. Sagissant de la dimension des droits de lhomme dans les territoires sahraouis, Amar Belani dit renvoyer le responsable marocain la lecture des recommandations difiantes contenues dans le dernier rapport du secrtaire gnral des Nations unies qui soulignent, entre autres, que la surveillance indpendante, impartiale, complte et constante de la situation des droits de lhomme au Sahara occidental devient plus que jamais une ncessit primordiale. Pour le MAE algrien, lAlgrie nen dit pas plus. Une source diplomatique algrienne a expliqu que les Marocains sont en ralit furieux que lAlgrie ait remis lordre du jour la question du mcanisme indpendant de surveillance des droits de lhomme dans les territoires occups du Sahara occidental, parce que si ce mcanisme indpendant est institu, cela signifierait et confirmerait clairement aux yeux du monde que ces territoires chappent la souverainet du Maroc, contrairement la fiction nourrie par ce pays sur cette question. Et cest l o, visiblement, le bt blesse la monarchie marocaine.


Lintgration maghrbine et la ralit des faits

Le discours gnreux du Maroc sur le grand Maghreb et les bienfaits de lintgration rgionale sont aussi contredits par les faits. Les statistiques prouvent que cest en ralit le Maroc qui bloque la marche de lUMA. Nos voisins de lOuest svertuent proclamer leur attachement lintgration maghrbine et disent vouloir faire de lUMA un axe prioritaire de leur diplomatie, mais cela ne rsiste pas un examen srieux, mentionne un spcialiste de la rgion qui relve que sur les 37 conventions conclues sous le parapluie de lUMA, le Maroc arrive bon dernier avec seulement 8 conventions ratifies (choisissant les instruments en relation avec le commerce, les investissements et la circulation des marchandises) contre 29 pour lAlgrie, 28 pour la Tunisie, 27 pour la Libye et 25 pour la Mauritanie. Inutile de dire galement comment Rabat sarrange rgulirement pour torpiller ses relations avec la Mauritanie qui na plus dambassadeur au Maroc depuis deux ans. A ce propos, la mme source indique que par-del les professions de foi qui nengagent rien, ceci est un indicateur objectif et impartial de la sincrit que met chaque membre de lUMA dans une authentique dmarche intgrationniste.

Il ne faut surtout pas oublier, soutient-on, que cest le Maroc qui a pris linitiative de geler les activits de lUMA par une lettre adresse ses homologues maghrbins, en dcembre 1995, par son ministre des Affaires trangres de lpoque qui prtendait rpondre par cette action irresponsable et disproportionne une correspondance du MAE algrien au secrtaire gnral de lONU sur la question des lecteurs ligibles au rfrendum dautodtermination.
A souligner que le Maroc a dcid, mercredi, de rappeler son ambassadeur Alger pour consultation en avanant le prtexte que lAlgrie a multipli les actes de provocations et dhostilits envers le royaume, notamment sagissant du diffrend rgional au sujet du Sahara marocain. Lallusion est faite au contenu de lallocution du prsident Bouteflika prononce la semaine dernire Abuja par le ministre de la Justice, Tayeb Louh, qui rappelle les positions de lAlgrie sur la problmatique du Sahara occidental. En ce qui la concerne, lAlgrie qui a choisi la voie de lapaisement a pris loption de maintenir en place lensemble de ses missions diplomatiques et consulaires dans le royaume du Maroc, ainsi que les chefs desdites missions qui poursuivent normalement leurs activits.
Les accusations marocaines interviennent aprs une nouvelle mission dans la rgion de lmissaire onusien, Christopher Ross, dans le but de sortir le dossier de limpasse et quelques jours de la visite du secrtaire dEtat amricain au Maghreb.


Zine Cherfaoui

El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

LAlgrie dmonte les arguments du Maroc




01:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,