> >

[] [ ]

De la difficult dtre Arabe aujourdhui

(Tags)
 
Du dialogue euro arabe au partenariat ... Emir Abdelkader 0 2013-10-07 03:05 PM
Le Printemps de la maldiction arabe Emir Abdelkader 0 2013-05-22 12:06 AM
Le Sahara doit tre marocain, dfaut, il reste espagnol Emir Abdelkader 0 2013-04-13 02:56 PM
12 principes fondamentaux pour tre heureux Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-01-08 03:31 PM
Printemps arabe : la dsillusion Emir Abdelkader 0 2012-12-03 05:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
De la difficult dtre Arabe aujourdhui

Confrence tenue par Wassiny Laredj et Inam Bioud

De la difficult dtre Arabe aujourdhui

Cest quoi tre Arabe ? Pourquoi les pays arabes peinent entrer dans la modernit ? Quel avenir pour les peuples du Monde arabe ? Ce sont l quelques questions souleves, le samedi 2 novembre, lors dune confrence sur le thme Etre Arabe et survivre au XXIe sicle.


Une communication a t anime par Wassiny Laredj, crivain et Inam Bioud, crivaine et directrice de lInstitut suprieur arabe de traduction, loccasion du Salon international du livre dAlger. Demble, Inam Bioud rappelle les propos tenus aprs les vnements du 11 septembre, selon lesquels les 19 personnes ayant foment les attentats taient des Arabes. La perception de cette rgion du monde a chang ds le dbut de ce sicle. Mais que signifie le fait dtre Arabe ? Est-ce une identit, une croyance ? , interroge Inam Bioud. Certes, les 22 pays arabes ont tous leurs particularits. Bien sr, ils ont en commun lunit gographique et une langue dont chacun prsente une variante spcifique. Mais comment expliquer que cette appartenance ethnique soit aujourdhui rejete dans certains pays ? Pourquoi ne sommes-nous pas fiers dtre Arabes? Les deux confrenciers tentent dapporter quelques lments de rponse.
Inam Bioud prcise que les pays arabes connaissent aujourdhui la modernisation, mais pas la modernit. Celle-ci, glisse-t-elle, doit atteindre les mentalits. Eu gard la dsillusion qui prdomine, il est difficile dimaginer nos socits dans cinquante ans. Notre avenir se dcide en dehors de nos murs. Quel projet de socit propose-t-on aux jeunes? Comment apprhender les contradictions qui traversent nos socits ? Comment passer de la modernisation la modernit ? , lance-t-elle. Pour Wassiny Laredj, larabit est un concept culturel et non pas ethnique. Le problme consiste, selon lui, dans la situation actuelle du Monde arabe. Les prmices de ce que Laredj peine nommer rvolutions naugurent, daprs lui, rien de bon pour les pays arabes. Je crois encore que les pays arabes sont (ont t) dirigs par des dictatures archaques mais un rgime moyengeux cest bien pire, assne-t-il. Pour approfondir sa rflexion, il remonte aux accords Sykes-Picot qui ont redessin la carte du Monde arabe, interdisant ainsi la formation de conglomrats. LArabe qui se dplaait librement de Jrusalem Damas a vu ainsi ldification de nouvelles frontires, souligne-t-il.
Les rvolutions arabes sont, daprs Laredj, une suite logique de la dislocation du Monde arabe, entame aprs la Premire Guerre mondiale. Les printemps arabes ne seraient, ses yeux, quun plan Sykes-Picot bis dont le but est de remodeler la carte du Moyen-Orient. Il faut reconnatre, admet-il, que les pays du Monde arabe ont prpar le terrain parce quils ne sont pas parvenus rgler leurs problmes. Et puis, il y a ces minorits qui, dans chaque pays arabe, se sentent de plus en plus refoules. Quand un Kurde vit sous lgide dun pays qui se nomme Rpublique arabe syrienne se sentira-t-il Syrien ?, interroge Wassiny Laredj. Et denchaner : Comment veux-tu que je sois fier dtre Algrien alors que tu ne reconnais pas mon histoire. Nacer Djabi, sociologue et modrateur du dbat, fait remarquer que larabit est aujourdhui rejete en Algrie, alors quelle constituait un slogan dans la guerre dindpendance.
Inam Bioud dfinit larabit par ce sentiment dtre chez soi dans les autres pays arabes, en prcisant que cest notre diversit qui nous unit. Comment transformer cette appartenance ethnique en appartenance citoyenne, interroge-t-elle. Elle plaide pour ldification dun espace de citoyennet arabe dans lequel les visas et autres encombres administratives seraient bannis. La directrice de lInstitut arabe de traduction relve une certaine hypocrisie dans lapplication de la langue arabe. Quon choisisse une langue, plaide-t-elle, nimporte laquelle, mais quon lapplique sans hypocrisie. Il est essentiel, souligne lcrivaine et la traductrice Inam Bioud, de dpartir la langue arabe de son caractre sacr, quelle devienne enfin une langue de vie utilise au quotidien. 

Amel Blidi



'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

De la difficult dtre Arabe aujourdhui




04:40 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,