> >

[] [ ]

Il y a une guerre en Syrie et une guerre contre la Syrie

(Tags)
 
Provocations marocaine contre lAlgrie : Le Roi veut-il la guerre ? Emir Abdelkader 0 2013-11-05 06:26 PM
Guerre du Rif, guerre chimique et de la civilisation contre la barbarie Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:51 PM
/ Guerre de Kippour : une guerre truque Emir Abdelkader 0 2013-10-08 03:05 PM
Le pape contre la guerre, les rois arabes pour Emir Abdelkader 0 2013-09-10 12:42 PM
Le Maroc ouvre la guerre des mots contre lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-04-29 03:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Il y a une guerre en Syrie et une guerre contre la Syrie

Anis Naccache et Madjed Nama lors dun dbat au SILA

Il y a une guerre en Syrie et une guerre contre la Syrie

La nature des alliances de la Syrie notamment avec lIran, la Russie et la Chine a permis, daprs Madjed Nama, de rendre aux relations internationales un certain quilibre.


La situation en Syrie est bariole comme la tenue militaire. Certains y voient la couleur du complot, dautres y peroivent celle de la volont populaire de faire tomber le rgime. Chaque partie du costume renseigne sur le rle intrieur ou le rle extrieur du conflit.
Cest ainsi que Anis Naccache (clbre militant au parcours tumultueux et conseiller en stratgie gopolitique) a expliqu le conflit syrien lors dun dbat, organis ce week-end, aux cts de Madjed Nama (directeur du magazine Afrique-Asie) loccasion du Salon international du livre dAlger.

Anis Naccache, qui refuse dutiliser le mot printemps pour qualifier les vnements survenus rcemment dans le Monde arabe, estime que lobjectif est de fragiliser la Syrie et de crer lanarchie travers lmergence dune internationale djihadiste.
Le but est de plonger la rgion dans une tragdie et lmiettement de tout le territoire, explique le militant converti au chiisme. Pour cela, souligne-t-il encore, les diverses identits ont t utilises leur encontre : En Libye, il y a eu un travail ax sur le rgionalisme ; en Tunisie, les scissions ont eu lieu entre les lacs et les islamistes.

Lorateur compare lappui des monarchies du Golfe aux rebelles lassassinat dAbel par Can. Largent des monarchies du Golfe fait en Syrie ce quil avait fait auparavant en Palestine. Nous avons cru que le simple fait dtre Arabes nous prmunirait contre ce genre de comportement, sinsurge-t-il, rappelant que lArabie Saoudite, en inondant le march ptrolier, a enregistr prs de 450 milliards de dollars de pertes : Comment concevoir le fait que pour fragiliser des pays comme lIran, lIrak ou la Russie, lon dtruit sa propre maison ?
Pour Anis Naccache, seule la victoire de la Syrie pourrait redonner lespoir et reconstruire le territoire. Il nous faut aujourdhui limiter les dgts. Autrement, nous aurons besoin du protectorat des forces militaires trangres. Mais si les projets terroristes chouent, le plus grand perdant sera Isral, dit-il.

Cest l, daprs lui, la dernire tape de la libration nationale dans la rgion. Les pays arabes sont sortis victorieux du colonialisme, ils doivent aujourdhui enregistrer de nouveaux triomphes contre le nocolonialisme men par les Etats-Unis et Isral, a-t-il lanc.
Pour Madjed Nama, directeur du magazine Afrique-Asie, il y a une guerre en Syrie et une guerre contre la contre la Syrie : Tout le monde croyait que la Syrie ne rsisterait pas plus de trois mois. Il y a certes des fissures, mais le pays reste uni. Les salaires continuent dtre verss, le corps diplomatique est rest en place.

A ses yeux, laccord Lavrov-Kerry traduit lchec de la rbellion syrienne. La nature des alliances de la Syrie notamment avec lIran, la Russie et la Chine a permis, daprs Madjed Nama, de rendre aux relations internationales un certain quilibre. Le terrorisme a t battu stratgiquement, affirme-t-il, en soulignant que 80 000 100 000 trangers qui combattent en Syrie et qui nont, selon lui, aucun lien avec la dmocratie. Il admet que le rgime syrien a commis beaucoup derreurs : corruption, alliances suicidaires notamment avec la Turquie et les monarchies du Golfe, tournant libraliste, mauvaise gestion conomique
Mais, dun autre ct, dit-il, ce quil qualifie dopposition des htels na pas de projets srieux. Cest la pire opposition pour servir cette cause, assne-t-il. Cest bien beau de crier dgage !, mais dans lintrt de qui ? Avec quoi allons changer le systme tyrannique ? Par des systmes moyengeux la solde des Occidentaux ? Il ne peut y avoir de libert sans la souverainet nationale, estime Madjed Nama, qui se dit opposant au rgime dAl Assad mais pas lorsque le but est de dtruire la Syrie.


Amel Blidi









El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Il y a une guerre en Syrie et une guerre contre la Syrie




07:16 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,