> >

[] [ ]

Yasmina Khadra, Les sept erreurs dun futur candidat

(Tags)
 
Une nouvelle alliance dmocratique pour le futur prsident Emir Abdelkader 0 2013-10-08 03:44 PM
Zeroual candidat, statu quo ou manipulation ? Emir Abdelkader 0 2013-06-24 03:05 PM
Bouteflika candidat et Ouyahia vice-prsident Emir Abdelkader 0 2013-04-09 03:02 PM
Yasmina Khadra sinvite dans une glorification des harkis Emir Abdelkader 0 2012-06-30 07:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Yasmina Khadra, Les sept erreurs dun futur candidat

Yasmina Khadra, Les sept erreurs dun futur candidat




Les grands desseins passent toujours par les grandes dcisions.
La diffrence entre un homme politique et un intellectuel, cest que le premier fonce mme lorsquil na rien alors que le second hsite mme lorsquil a avec quoi foncer. A peine a-t-il annonc sa candidature, ou plutt son intention de candidature que Mohamed Moulessehoul, plus connu sous le pseudonyme de Yasmina Khadra, sest dj mis se tirer des balles dans le pied, accumulant erreurs et maladresses.
Mal conseill? Il est trs possible quil ne se soit mme pas donn la peine de se trouver un conseiller mdiatique ou carrment un responsable de communication. Est-ce par mprise ou cause du fait quil ne compte pas se faire lire comme il le dit lui-mme? Quelle que soit la raison qui lait mis dans cette situation, on peut dores et dj, dire que lcrivain a mal, voire trs mal, ngoci sa premire sortie mdiatique.

Premire erreur: linterview un mdia tranger
Lentretien que le candidat Moulessehoul a accord au magazine Le Figaro est en soi une erreur. Non pas quil ne devait pas laccorder, loin de nous cette ide, mais un candidat la prsidence en Algrie aurait d donner son ou ses premiers entretiens des journaux algriens. Car agir de la sorte peut donner lieu des questions au moment o, en tant que candidat, Yasmina Khadra a plutt besoin des voix des Algriens que de leur critique et interprtation.
Et que lon ne nous raconte pas que les mdias algriens ne lont pas sollicit et quil sest content de rpondre qui sest intress lui, car mme si ctait le cas, cest lui daller vers les mdias algriens pour essayer de les sduire avant de penser sduire le peuple. Lentretien au Le Figaro nest pas une mauvaise chose, mais le manque de message travers les mdias algriens est, quant lui, une insuffisance.
Lorsquon veut tre candidat la prsidence dun pays, il faut imprativement trouver les ressorts ncessaires une telle entreprise. Il est absolument ncessaire de se doter des rflexes adquats et, bien sr, dun minimum de clairvoyance et de stratgie. Le plus indiqu pour Moulessehoul aurait t quil sadresst quelques journaux de bonne audience pour passer ses messages aux lecteurs et, travers eux, au reste des Algriens, dautant plus quil nest pas connu de tout le monde et que, de ce fait, il a besoin deffort supplmentaire par rapport des gens que les Algriens voient chaque jour et depuis toujours. Nous comptabilisons donc l une premire erreur de Mohamed Moulessehoul.

Seconde et troisime erreur: pas de programme et il lavoue!
Lorsquil a t interrog dans lentretien en question propos de son programme, le candidat la prsidentielle de 2014 a eu le mauvais rflexe davoir la mauvaise rponse en disant quil aura le programme lorsque sa candidature sera bien accueillie. Sur le plan stratgique, cette rplique est dvastatrice, car elle dvoile que le candidat a dcid de venir llection, les mains dans les poches, cest--dire sans programme. A chacun dinterprter comme il veut ce choix. Certains diront que cest parce quil ny croit pas, dautres que cest cause du fait quil ne prend pas les choses au srieux, dautres quil naccorde pas trop de crdit cette lectionetc. et quelle que soit lexplication que les uns ou les autres donneront, ce ne sera pas dans lintrt du futur candidat.
Dire que lon na pas de programme, cest avouer que lon ne sest pas donn la peine dy rflchir alors que cest exactement ce quil fallait viter pour ne pas prter son flanc aux critiques et aux ventuels adversaires, si jamais il y va srieusement.
Et sauf si on ne se prend pas soi-mme au srieux, on ne peut pas, logiquement, ne pas avoir un programme lorsquon a dcid de participer la prsidentielle. On ne concocte pas un tel programme en quelques jours surtout si, en plus, on a lintention de vaincre un prsident sortant ou des politiques bien assis depuis des sicles la haut! Dans tous les cas, on ne fait pas une telle dclaration. Il tait plus indiqu pour lintress dviter de rpondre, tout simplement ou de rpondre vaguement. On naurait jamais vu cela de la part dun homme politique et cest, justement l, toute la diffrence entre un politique et un intellectuel. La seconde erreur du directeur du Centre culturel algrien Paris a donc t de ne pas avoir un programme et la troisime, plus grave encore, celle de lavoir dclar navement!

Quatrime et cinquime erreur: il manque dambition et il le reconnat
De lentretien accord Le Figaro, Moulessehoul, non seulement fait preuve de peu dambition, mais en plus, il lavoue. Au lieu de parler de ses ambitions, de sa volont de sa disposition lutter pour vaincre, il estime avoir 99% de chances de ne pas lemporter. Il avoue, comme a, navement, quil sera incapable de convaincre. Pourquoi venir donc? Pourquoi prendre part?
En dautres termes, Il ne croit pas en ses chances et il le dit. Il sait quil ne vaincra pas et il pense malgr tout se porter candidat. Pourquoi donc? Pour le plaisir de dire un jours ses enfants ou ses petits-enfants quil a eu le privilge et la rare occasion de se porter candidat la prsidence de lAlgrie? Ou bien pour le raconter un jour, comme a, autour dun caf des amis ou ses lecteurs dans un de ses futurs livres?
Non, lavenir dun peuple et le devenir dun pays sont des choses trop importantes pour les rduire un simple de jeu de prestige alatoire dcliner un jour ses petits-enfants ou rapporter ses lecteurs. Cest cette mentalit que nous voulons justement draciner tout jamais, celle qui ne mprise pas le peuple, qui ne mprise pas le pays et qui les prend au srieux. A partir du moment o Moulessehoul reconnait lui-mme ne pas avoir dambition, plus rien nassure quil sera un rel candidat et les chances quil ne participe pas la course sont aussi grandes que sa non-participation sauf si le pouvoir en place veut sauter sur loccasion et en faire un livre, l il lui facilitera les signatures, histoire davoir un plus grand nombre de participants le jour du dpart, car noublions pas que pour le pouvoir en place, la candidature de Yasmina Khadra est en soi une aubaine, car cette personnalit quon le veuille ou non, apporterait par sa seule participation un crdit supplmentaire cette lection par rapport ltranger.
Et nest-ce pas ce que veut le pouvoir? Cest ce qui pourrait pousser certains penser que Khadra nest venu cette lection que pour la crditer dun peu plus de fiabilit vis--vis de lOccident. La quatrime erreur de Moulessehoul a t de manquer dambition, de punch, de confiance en soi et la cinquime, celle de lavouer avant mme dtre candidat. Il faudrait quil arrive dsormais convaincre les Algriens de voter pour lui aprs cette erreur.
Pour ceux qui sen souviennent encore, Ben Mhidi avait dit un jour: Jetez la rvolution dans la rue et le peuple la portera. Lhistoire a dmontr quel point ce grand homme avait raison. Sil avait dout comme doute aujourdhui Moulessehoul de ses chances, on naurait jamais eu de Rvolution, ni peut-tre mme dindpendance. Les grands desseins passent toujours par les grandes dcisions alors que les grands exploits croisent toujours les chemins de la volont, de la persvrance et de lenttement, mais ils ne rencontrent jamais, absolument jamais, les chemins tortueux des hsitants et encore moins ceux des chancelants.

Sixime erreur: les segments du march lectoral
En affirmant que les femmes et la jeunesse sont avec lui, Moulessehoul a voulu sans doute montrer quil a une certaine part du march lectoral. En soi, ceci na rien danormal du moment que, en dmocratie comme dans le march, la part de march est dterminante pour la victoire.
Mais ainsi dites, et ce moment, les choses prennent un sens autre que celui quil leur a donn car le revers de la mdaille, cest quen faisant cette dclaration, Mohamed Moulessehoul a, en mme temps, reconnu quil compte dabord sur ces deux segments de la population (les femmes et la jeunesse). Or ceci est une erreur un double point de vue.
Dabord, cest une erreur vis--vis de lautre segment de la population, celui des hommes gs de plus de 35 ans (ceux qui ne sont donc ni femmes ni jeunes) car ils se voient reprochs par le futur candidat de ne pas le soutenir alors que ceci nest bas sur aucune tude ni sur aucune donne relle. Ensuite, cette dclaration est une erreur, car elle occulte la ralit qui veut que Yasmina Khadra soit plus connu en Algrie par les adultes que par les jeunes pour deux raisons.
La premire, cest quil est connu par les gens de sa gnration, ceux qui lui lisaient les premiers crits publis par la dfunte Sned avant mme quil ne prenne le pseudonyme. La seconde, cest que nos jeunes ne lisent pas et donc ne connaissent pas bien Yasmina Khadra et lorsquils lisent, ils ne le font pas en franais et ce ne sont pas les romans qui les intressent. Nos jeunes ont donc tout pour ne pas le connatre et non linverse. Voil pourquoi avancer que les jeunes sont avec lui est une vrit qui reste prouver.
Est-ce un appel cette tranche de la population, connaissant son importance pour essayer de la gagner? Possible. Et ce serait mme une bonne chose, mais faire autrement. Toutefois, la dclaration de Mohamed Moulessehoul concernant ses segments dans le march lectoral est une erreur, la sixime!

Septime erreur: il garde le pseudonyme
En continuant garder son pseudonyme lorsquil parle dlection prsidentielle, Mohamed Moulessehoul commet sa septime erreur car, comme on la dj dit, on ne va pas une lection prsidentielle avec un pseudonyme dauteur.
Certes Yasmina Khadra est plus connu que Mohamed Moulessehoul, mais il faut partir avec ce quon a et, partir de l, essayer de convaincre et de gagner, dautant plus que ce candidat offre une relle alternative par rapport ce quon a eu depuis lindpendance. Il faut y croire, Si Mohamed, il faut y croire et mme sil arrive que lon ne puisse y croire, il ne faut jamais savouer vaincu avant davoir essay, car ni les Algriens ni dautres queux naimeraient avoir un prsident qui lve le drapeau blanc avant mme la premire difficult!



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Yasmina Khadra, Les sept erreurs dun futur candidat




11:23 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,